Roald Hoffmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant américain image illustrant un chimiste
Cet article est une ébauche concernant une personnalité américaine et un chimiste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Roald Hoffmann
Description de l'image Roald Hoffmann.jpg.
Naissance (79 ans)
Złoczów (Pologne (à présent Ukraine))
Nationalité Polonaise/Américaine
Champs chimie
Institutions université Cornell
Diplôme Université Columbia
Université Harvard
Renommé pour mécanismes réactionnels
Distinctions prix Nobel de chimie (1981)

Roald Hoffmann, né le à Zolotchiv en Pologne, est un chimiste américain. Il est colauréat avec Ken'ichi Fukui du prix Nobel de chimie de 1981[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Roald Hoffmann est originaire d'une famille juive qui, après avoir fui la Pologne et d'autres étapes, gagna les États-Unis en 1949.

En 1963 il propose la méthode de Hückel étendue, une des premières méthodes pour effectuer des calculs numériques de la structure électronique moléculaire en tenant compte des orbitales σ ainsi que des orbitales π. (La méthode de Hückel originale ne considère que les électrons pi.)

Après ses études et l'obtention de son doctorat à l'université Harvard, Hoffmann obtint en 1965 une chaire à l'université Cornell à Ithaca dans l'État de New York.

En collaboration avec le chimiste organicien Robert Burns Woodward, il propose les règles de Woodward–Hoffmann qui permettent de prévoir la stéréochimie des produits des réactions organiques. Pour ce travail, Hoffmann reçoit le prix Nobel de chimie en 1981, colauréat avec Ken'ichi Fukui (après le décès de Woodward). Le comité du prix Nobel cite les deux colauréats « pour leurs théories, développées indépendamment, sur les mécanismes des réactions chimiques[1] ».

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their theories, developed independently, concerning the course of chemical reactions » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 1981 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 25 août 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]