Ryōji Noyori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ryōji Noyori
Rioji Noyori.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
KōbeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
野依良治Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université Harvard, université de Nagoya, université de Meijo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Membre de
Équipe
Kyoto University Rugby Football Club (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
Hitoshi Nozaki (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Influencé par
Site web
Distinctions
Prix Asahi ()
Prix Nobel de chimie ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Liste détaillée
Foreign Member of the Royal Society
Doctorat honorifique de l'Université d'Ottawa
Centenary Prize ()
Prix Asahi ()
Arthur C. Cope Award ()
Personne de mérite culturel ()
King Faisal International Prize in Science (d) ()
Docteur honoris causa de l'université de Rennes 1 ()
Ordre de la Culture ()
Prix Wolf de chimie ()
Prix Nobel de chimie ()
Honorary doctor of the Nanjing University of Science and Technology (d) ()
Médaille Lomonossov ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Renommé pour
Étude de la chiralité des réactions d'hydrogénation catalysées

Ryōji Noyori ( à Kobe, Japon) est un chimiste japonais. Il est colauréat avec William Standish Knowles de la moitié du prix Nobel de chimie de 2001 « pour leurs travaux sur la chiralité des réactions d'hydrogénation catalysées[1] », réactions qui permettent la préparation de nombreuses molécules pharmaceutiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Noyori entre à l'université de Kyoto en 1957 et obtient un BScen 1961 et un MSc en 1963. Il entre alors dans le groupe du professeur Hitosi Nozaki comme instructor et obtient un doctorat en 1967[2]. Il devient ensuite associate professor à l'université de Nagoya et passe une année à Harvard dans le laboratoire d'Elias James Corey comme post-doctorant. Il est nommé professeur en 1972 et est en ce moment directeur du centre de recherche en matériaux de l'université de Nagoya.

Noyori a contribué avec William S. Knowles à l'étude de la chiralité des réactions d'hydrogénation catalysées, pour laquelle il est corécipiendaire avec Knowles de la moitié du prix Nobel de chimie de 2001 (l'autre moitié a été remise à K. Barry Sharpless)[1].

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]