Ryōji Noyori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ryōji Noyori
Description de l'image Rioji_Noyori.jpg.
Naissance (79 ans)
Kobe (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Domaines Chimie
Institutions Université de Nagoya
Diplôme Université de Kyoto
Renommé pour Étude de la chiralité des réactions d'hydrogénation catalysées
Distinctions Prix Nobel de chimie (2001)

Ryōji Noyori ( à Kobe, Japon) est un chimiste japonais. Il est colauréat avec William Standish Knowles de la moitié du prix Nobel de chimie de 2001 « pour leurs travaux sur la chiralité des réactions d'hydrogénation catalysées[1] », réactions qui permettent la préparation de nombreuses molécules pharmaceutiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Noyori entre à l'université de Kyoto en 1957 et obtient un BScen 1961 et un MSc en 1963. Il entre alors dans le groupe du professeur Hitosi Nozaki comme instructor et obtient un doctorat en 1967[2]. Il devient ensuite associate professor à l'université de Nagoya et passe une année à Harvard dans le laboratoire d'Elias James Corey comme post-doctorant. Il est nommé professeur en 1972 et est en ce moment directeur du centre de recherche en matériaux de l'université de Nagoya.

Noyori a contribué avec William S. Knowles à l'étude de la chiralité des réactions d'hydrogénation catalysées, pour laquelle il est corécipiendaire avec Knowles de la moitié du prix Nobel de chimie de 2001 (l'autre moitié a été remise à K. Barry Sharpless)[1].

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]