Venkatraman Ramakrishnan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Venkatraman Ramakrishnan
Nobel Prize 2009-Press Conference KVA-08.jpg
Venkatraman Ramakrishnan en 2009 lors de la remise du prix Nobel.
Fonction
President de la Royal Society
depuis
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
வெங்கடராமன் ராமகிருஷ்ணன்Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Drapeau : États-Unis américaine
Formation
Maharaja Sayajirao University de Baroda (en)
Université de Californie à San Diego
Université de l'Ohio (Philosophiæ doctor) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Mère
R. Rajalakshmi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Lalita Ramakrishnan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Membre de
Maître
Tomoyasu Tanaka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions
Renommé pour
Travaux sur les ribosomes

Venkatraman Ramakrishnan, né le à Chidambaram dans le Tamil Nadu en Inde, est un biologiste moléculaire américain[1],[2]. Il est corécipiendaire du prix Nobel de chimie de 2009 avec Thomas Steitz et Ada Yonath[3]. Venkatraman Ramakrishnan est président de la Royal Society depuis 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Venkatraman Ramakrishnan fait ses études à l'université Baroda en Inde, puis part aux États-Unis pour faire sa thèse à l'université de l'Ohio qu'il obtient en 1978. Il fait un post-doc à l'université Yale dans le département de chimie (1978-1982) puis obtient un poste de biophysicien de 1983 à 1995 dans le Laboratoire national de Brookhaven. En 1995, il devient professeur à l'université d'Utah et en 1999, il intègre le Laboratory of Molecular Biology puis en 2008 le Trinity College de l'université de Cambridge en Angleterre.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

L'essentiel de ses travaux portent sur l'identification des structures moléculaires des ribosomes par cristallographie et en particulier de la sous-unité 30S.

En 2007, il reçoit le prix Louis-Jeantet de médecine[4].

En 2009, Ramakrishnan, Thomas Steitz et Ada Yonath sont colauréats du prix Nobel de chimie « pour des études de la structure et de la fonction du ribosome[3] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après son curriculum vitæ disponible sur le site de son laboratoire.
  2. (en) « 3 Win Nobel for Ribosome Research », The New York Times, 7 octobre 2009
  3. a et b (en) « for studies of the structure and function of the ribosome » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Chemistry 2009 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 3 septembre 2010
  4. « Les lauréats du prix Louis-Jeantet de médecine », www.jeantet.ch (consulté le 2 mai 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]