George Smith (chimiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smith.
George P. Smith
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (77 ans)
NorwalkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
George Pieczenik SmithVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Edgar Haber (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Œuvres principales

George Smith, né le à Norwalk (États-Unis), est un chimiste américain, co-lauréat du prix Nobel de chimie en 2018 avec Frances Arnold et Gregory Winter. Il est professeur émérite de l'université du Missouri à Columbia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur de l'université Harvard en 1970, il mène un post-doctorat à l'université du Wisconsin à Madison sous la direction d'Oliver Smithies (prix Nobel de médecine 2007)[1]. En 1975, il est recruté à l'université du Missouri à Columbia où il fera toute sa carrière, jusqu'à sa retraite[1]'[2].

Connu pour ses recherches sur les peptides, il reçoit en 2018 le prix Nobel de chimie avec le Britannique Gregory Winter et l'Américaine Frances Arnold, pour leur travaux sur le « Phage display des peptides et des anticorps »[3]'[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Phage Display », sur Chemical Review, (consulté le 3 octobre 2018).
  2. (en) « George Smith », sur Division of Biological Sciences - University of Missouri (consulté le 3 octobre 2018).
  3. (en) « George P. Smith », sur The Nobel price, (consulté le 3 octobre 2018).
  4. David Larousserie et Hervé Morin, « Le Nobel de chimie pour deux Américains, un Britannique et leurs travaux sur l’évolution en éprouvette », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]