Jaych al-Muhajireen wal-Ansar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jaych al-Muhajireen wal-Ansar
Image illustrative de l'article Jaych al-Muhajireen wal-Ansar

Idéologie Salafisme djihadiste
Objectifs Instauration d'un califat régi par la charia
Statut Ralliement au Front al-Nosra en 2015
Fondation
Actions
Zone d'opération Gouvernorats d'Alep et Lattaquié
Période d'activité 2012 -
Organisation
Chefs principaux Abou Omar al-Chichani (2012-2013)
• Salaheddine al-Chichani (2013-2015)
• Abou Ibrahim al-Khorassani (2015)
Membres 1 000 à 1 500[1],[2]
Fait partie de Emblem of the Ansar al-Deen Front.svg Front Ansar Dine (2014-2015)
Répression
Considéré comme terroriste par États-Unis et Canada
Guerre civile syrienne

Jaych al-Muhajireen wal-Ansar arabe : جيش المهاجرين والأنصار, « L'Armée des Émigrants et des Défenseurs »), initialement connu sous le nom de Katibat al-Muhajireen (« Le Bataillon des Émigrants »), est un groupe armé salafiste djihadiste, actif de 2012 à 2015 lors de la guerre civile syrienne[2].

Logos et drapeaux[modifier | modifier le code]

Organisation et commandement[modifier | modifier le code]

Le groupe est principalement composé de combattants tchétchènes, ouzbeks et tadjiks ainsi que d'autres personnes étrangères russophones en plus de Syriens. Il est fondé et initialement commandé par Abou Omar al-Chichani, jusqu'à ce que ce dernier décide de rallier l'État islamique[3],[4],[5]. Le commandement passe ensuite à Salaheddine al-Chichani, mais ce dernier est écarté pour avoir refusé d'affronter l'État islamique. Il est remplacé par Abou Ibrahim al-Khorassani[2].

Affiliation[modifier | modifier le code]

Le , Jaych al-Muhajireen wal-Ansar s'allie avec trois autres groupes djihadistes — le Harakat Cham al-Islam, le Harakat Fajr al-Cham al-Islamiyya et le Bataillon Vert — pour former le Front Ansar Dine[6]. Quelques mois plus tard le Bataillon Vert prête allégeance à Jaych al-Muhajireen wal-Ansar[6].

Dissolution[modifier | modifier le code]

Le , le groupe cesse d'exister et ses derniers combattants prêtent allégeance au Front al-Nosra[2],[7].

Désignation comme organisation terroriste[modifier | modifier le code]

Jaych al-Muhajireen wal-Ansar est classé terroriste par les États-Unis et le Canada[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael Weiss et Hassan Hassan (trad. Anne Giudicelli), EI ; au cœur de l'armée de la terreur : État islamique, Hugo Doc, , 420 p. (ISBN 978-2755622447).