Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar
Image illustrative de l’article Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar

Idéologie Salafisme djihadiste
Objectifs Instauration d'un califat régi par la charia
Statut Inactif
Fondation
Date de formation Mars 2013
Pays d'origine Syrie
Dissolution
Date de dissolution
Causes Ralliement au Front al-Nosra
Actions
Zone d'opération Gouvernorats d'Alep et Lattaquié
Organisation
Chefs principaux Abou Omar al-Chichani (2012-2013)
• Salaheddine al-Chichani (2013-2015)
• Abou Ibrahim al-Khorassani (2015)
Membres 1 000 à 1 500[1],[2]
Fait partie de Emblem of the Ansar al-Deen Front.svg Front Ansar Dine (2014-2015)
Répression
Considéré comme terroriste par États-Unis et Canada
Guerre civile syrienne

Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar arabe : جيش المهاجرين والأنصار), ou Armée des émigrants et des partisans, initialement connu sous le nom de Katibat al-Mouhajirine (« Le Bataillon des Émigrants »), était un groupe armé salafiste djihadiste, actif de 2013 à 2015 lors de la guerre civile syrienne[2].

Logos et drapeaux[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar est fondé en mars 2013 par la fusion de trois groupes : la Katiba al-Khattab, la Katiba Jaych al-Mohammad et la Katiba al-Mouhajirine[3].

Organisation et commandement[modifier | modifier le code]

Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar compte quelques Syriens dans ses rangs, mais est principalement composé de combattants étrangers : des Tchétchènes, des Ouzbeks, des Tadjiks ainsi que d'autres personnes étrangères russophones[4],[5],[6]. C'est également le groupe qui intègre initialement la majorité des djihadistes français[7].

Le mouvement est initialement commandé par Abou Omar al-Chichani, ancien militaire de l'armée géorgienne, mais ce dernier annonce en septembre 2013 son allégeance à l'État islamique en Irak et au Levant ; il quitte alors Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar, qui demeure indépendant, mais est suivi par la majorité des combattants du groupe[7],[6]. Le commandement passe ensuite à Salaheddine al-Chichani, mais ce dernier est écarté pour avoir refusé d'affronter l'État islamique. Il est remplacé par Abou Ibrahim al-Khorassani[2].

Affiliation[modifier | modifier le code]

Le , Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar s'allie avec trois autres groupes djihadistes — le Harakat Cham al-Islam, le Harakat Fajr al-Cham al-Islamiyya et le Bataillon Vert — pour former le Front Ansar Dine[8]. Quelques mois plus tard le Bataillon Vert prête allégeance à Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar[8].

Dissolution[modifier | modifier le code]

Le , le groupe cesse d'exister et ses derniers combattants prêtent allégeance au Front al-Nosra[2],[9].

Désignation comme organisation terroriste[modifier | modifier le code]

Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar est classé terroriste par les États-Unis et le Canada[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]