Ansar al-Tawhid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ansar al-Tawhid
Image illustrative de l’article Ansar al-Tawhid
Image illustrative de l’article Ansar al-Tawhid

Idéologie Salafisme djihadiste
Objectifs Renversement du régime baasiste de Bachar el-Assad
Instauration d'un califat régi par la charia
Fondation
Date de formation
Pays d'origine Syrie
Actions
Zone d'opération Gouvernorat d'Idleb
Organisation
Chefs principaux Abou Diyab Sarmin
Membres 300[1],[2]
Guerre civile syrienne

Ansar al-Tawhid (arabe : أنصار التوحيد, Les Défenseurs du Tawhid) est un groupe rebelle salafiste djihadiste actif depuis 2018 lors de la guerre civile syrienne.

Logos et drapeaux[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Ansar al-Tawhid est fondé le à Sarmin (en), dans le gouvernorat d'Idleb[1],[3],[2]. Ses membres seraient d'anciens combattants de Jound al-Aqsa — rebaptisé Liwa al-Aqsa dans les dernières semaines de son existence — capturés par Hayat Tahrir al-Cham pendant les combats de la poche d'Idleb de février 2017, puis relâchés[1],[2]. Les autres membres d'Ansar al-Tawhid sont issus d'autres formations, comme le Parti islamique du Turkestan ou Hayat Tahrir al-Cham[1],[2]. Sa création se fait cependant avec l'accord d'Abou Mohammed al-Joulani, le chef de Hayat Tahrir al-Cham[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

Au total, Ansar al-Tawhid compte 300 à 350 hommes[1],[2]. Le commandant du groupe est Abou Diyab Sarmin, un des membres fondateurs de Jound al-Aqsa[2]. Parmi les autres chef figure également Abou Muhammad Zour[2]. Le groupe est surtout actif à Sarmin (en), Neirab et dans la petite zone du gouvernorat de Lattaquié encore contrôlée par les djihadistes et les rebelles[2].

Affiliations[modifier | modifier le code]

Le , Ansar al-Tawhid s'allie avec Tanzim Hurras ad-Din : les deux groupes forment alors une nouvelle coalition baptisée Nusrat al-Islam[1],[2].

En , Ansar al-Tawhid forme une nouvelle alliance avec Tanzim Hurras ad-Din, le Front Ansar Dine et Ansar al-Islam appelée Wa Harid al-Mumimin, qui rejette l'accord russo-turc de Sotchi établissant une zone démilitarisée à Idleb[2]. Dès octobre, cette coalition commence à mener des attaques contre les troupes du régime syrien[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Matteo Puxton, Syrie: comment al-Qaïda reprend pied en zone djihadiste, France Soir, 28 juin 2018.
  2. a b c d e f g h i j k et l Matteo Puxton, Syrie: Ansar al-Tawhid, l'autre groupe djihadiste affilié à al-Qaïda, France Soir, 5 avril 2019.
  3. Matteo Puxton, Syrie - A Idlib, la traque des djihadistes de l'Etat islamique par ceux d'Hayat Tahrir al-Cham (2/4), France Soir, 16 août 2018.