Armée des Moudjahidines (Syrie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Armée des Moudjahidines
Image illustrative de l’article Armée des Moudjahidines (Syrie)

Idéologie Islamisme sunnite
Objectifs Renversement du régime de Bachar el-Assad
Opposition à l'État islamique
Statut Inactif
Fondation
Date de formation
Pays d'origine Syrie
Dissolution
Date de dissolution
Causes Ralliement à Ahrar al-Cham
Actions
Zone d'opération Gouvernorats d'Alep, d'Idleb et Lattaquié
Organisation
Chefs principaux Mohammed Bakkour
Membres 5 000[1] (initialement)
Fait partie de Front du Levant (2014-2017)
Fatah Halab (2015-2017)
Composée de Harakat Nour al-Din al-Zenki (2014)
Union Fastaqim Kama Umrit (2014)
19e division de l'Armée syrienne libre
Guerre civile syrienne

L'Armée des Moudjahidines (en arabe جيش المجاهدين, Jaysh al-Mujahedeen) était une alliance rebelle lors de la guerre civile syrienne. Elle est fondée le et rallie Ahrar al-Cham le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Cette alliance est formée le dans le gouvernorat d'Alep afin de lutter contre l'État islamique[2],[1],[3].

L'Armée des Moudjahidines est formée par les groupes armés suivants[2],[1] :

Affiliation[modifier | modifier le code]

L'Armée des Moudjahidines fait partie des groupes rebelles qui forment la chambre d'opérations Fatah Halab le [6],[7].

Dissolution[modifier | modifier le code]

En janvier 2017, dans le gouvernorat d'Idleb et l'ouest du gouvernorat d'Alep, de violents combats éclatent entre d'un côté le Front Fatah al-Cham et de l'autre Ahrar al-Cham, Suqour al-Cham et des groupes de l'Armée syrienne libre. Le 25 janvier 2017, l'Armée des Moudjahidines et plusieurs autres groupes rebelles — Fastaqim Kama Umirt, Suqour al-Cham, Kataeb Thuwar al-Cham, ainsi que les unités de Jaysh al-Islam et du Front du Levant présentes dans la région d'Idleb — annoncent leur fusion au sein d'Ahrar al-Cham, espérant ainsi par ce ralliement obtenir l'aide et la protection de ce groupe contre le Front Fatah al-Cham[8],[9],[10],[11],[12],[13],[14].

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Le lieutenant-colonel Mohammed Bakkour, commandant en chef de l'Armée des Moudjahidines.

Fin 2014, l'Armée des Moudjahidines est commandée par Mohammed Bakkour, dit aussi « Abou Bakr », ancien lieutenant-colonel de l'armée loyaliste, chef de la Brigade Ansar de la 19e division (en)[5],[15].

Effectifs[modifier | modifier le code]

L'Armée des Moudjahidines compte 5 000 combattants en juin 2014 selon Mohammed Bakkour[1],[2],[3]. En août 2014, Charles Lister, chercheur américain au Brookings Doha Center, déclare que le groupe n'est plus que « l'ombre de lui-même », affaibli par une diminution des soutiens étrangers[16].

Armement[modifier | modifier le code]

À partir de novembre 2014, l'Armée des Moudjahidines bénéficie de livraisons de missiles antichar BGM-71 TOW américains[3].

Zones d'opérations[modifier | modifier le code]

L'Armée des Moudjahidines est active dans les gouvernorat d'Alep, d'Idleb et Lattaquié[15].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Aron Lund, « The Mujahideen Army of Aleppo », sur Carnegie,
  2. a b et c Hélène Sallon, « En Syrie, la « deuxième révolution » des insurgés », sur Le Monde,
  3. a b et c Jennifer Cafarella et Genevieve Casagrande « Syrian Armed Opposition Forces in Aleppo », Institute for the Study of War,
  4. (en) « Jeish al-Mujahideen Charter – Comment and Translation », Goha's Nail, (consulté le 19 mai 2014)
  5. a et b (en) Aron Lund, The Levant Front: Can Aleppo’s Rebels Unite?, Carnegie, 26 décembre 2014.
  6. (en) « Infographic: "Fatah Halab" military operations room – coalition of 31 rebel factions », sur Archicivilians,
  7. « Syrie : les rebelles s’emparent d’une position stratégique à Alep », sur Radio France internationale,
  8. Lisa Barrington et Tom Perry, « Regroupement de factions rebelles syriennes face au Front Fateh al Cham », Reuters,
  9. Caroline Hayek, « En Syrie, une trêve aux accents de guerre intestine rebelle », OLJ,
  10. Charles Lister, « Today, the following have joined Ahrar al-Sham:- Tajamu Fastaqim - Thuwar al-Sham - x5 Jaish al-Islam & Jaish al-Mujahideen brigades », twitter,
  11. Romain Caillet, « Pour mieux lutter contre #JFS, tous les groupes "rebelles modérés" de la région d'#Idlib rejoignent Ahrar ash-Sham », twitter,
  12. Romain Caillet, « Face à #JFS, les Faucons du Levant, Jaysh al-Islam(Idlib), Jaysh al-Mujahidin, Fastaqim & le Front du Levant(Idlib) intègrent Ahrar ash-Sham », twitter,
  13. « 5 Factions join Ahrar al_Sham Islamic movement in the battle against Fateh al_Sham front », OSDH,
  14. « Syrie : combats entre Fateh el-Cham et des rebelles dans la province d'Idleb », AFP,
  15. a et b « InfoGraphic: Mujahdeen Army », Archicivilians,
  16. « As ISIS closes in, is it game over for Syria's opposition in Aleppo? », CNN,‎ (lire en ligne)