Fursan al-Haq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fursan al-Haq
Image illustrative de l’article Fursan al-Haq

Idéologie Nationalisme syrien
Objectifs Renversement du régime baasiste de Bachar el-Assad
Établissement d'une démocratie
Statut Inactif
Fondation
Date de formation Septembre 2012
Pays d'origine Syrie
Dissolution
Date de dissolution
Causes Fusion avec la 101e division d'infanterie pour former la Division du Nord
Actions
Zone d'opération Gouvernorats d'Idleb, Hama et Alep
Période d'activité Septembre 2012 -
Organisation
Chefs principaux Fares al-Bayoush
Membres 1 200[1],[2]
Fait partie de Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre
Chambre d'opérations de Marea (2014-2016)
Fatah Halab (2015)
Soutenu par Qatar, États-Unis
Guerre civile syrienne

Liwa Fursan al-Haq (arabe : لواء فرسان الحق, « La Brigade des chevaliers du droit ») était un groupe rebelle actif lors de la guerre civile syrienne. Fondé en 2012, le groupe est dissout en 2015 pour former la Division du Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en septembre 2012 par le Qatar[3],[4],[5].

Affiliations[modifier | modifier le code]

Fursan al-Haq est affilié à l'Armée syrienne libre[4].

Il intègre la Chambre d'opérations de Marea en septembre 2014[6].

Il fait partie des mouvements qui intègrent la chambre d'opérations Fatah Halab le [7],[8].

Dissolution[modifier | modifier le code]

Le Fursan al-Haq fusionne avec la 101e division d'infanterie pour former la Division du Nord[9]. Cependant le , la 101e division annonce qu'elle se retire de la Division du Nord et redevient indépendante[10].

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Fursan al-Haq est dirigé par le lieutenant-colonel Fares al-Bayoush[1],[2]. Son porte-parole est Ahmad al-Chouhoub[4].

Effectifs[modifier | modifier le code]

En septembre 2015, le groupe compte 1 250 combattants[1],[2].

Armement[modifier | modifier le code]

Soutenu par les États-Unis, le groupe bénéficie également de missiles antichar BGM-71 TOW livrés en 2014 et 2015[11],[4],[12],[5].

Zones d'opérations[modifier | modifier le code]

Fursan al-Haq est actif dans les gouvernorat d'Idleb, Hama et Alep. Il est initialement surtout présent à dans le gouvernorat d'Idleb, où il a été fondé, et notamment dans la ville de Kafranbel, où il tient son quartier-général. Cependant en 2015, la domination établie par le Front al-Nosra dans le cette région pousse le groupe a redéployer la plupart de ses troupes à Alep[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]