Ansar al-Cham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ansar al-Cham
Image illustrative de l’article Ansar al-Cham

Idéologie Islamisme sunnite
Objectifs Renversement du régime baasiste de Bachar el-Assad
Instauration en Syrie d'un État islamique régi par la charia
Statut Inactif
Fondation
Date de formation Septembre 2012
Pays d'origine Syrie
Dissolution
Date de dissolution
Causes Ralliement à Hayat Tahrir al-Cham
Actions
Zone d'opération Gouvernorats de Lattaquié et Idleb
Organisation
Chefs principaux • Abou Omar al-Jamil
• Abou Moussa al-Chichani
Membres 2 500 (en 2014)[1]
Fait partie de Front islamique syrien (2012-2013)
Logo of the Islamic Front (Syria).svg Front islamique (2013-2016)
Guerre civile syrienne

Ansar al-Cham (en arabe : كتائب أنصار الشام, ʾAnṣār ash-Shām, « Les défenseurs du Levant ») était un groupe rebelle islamiste actif de 2012 à 2017 lors de la guerre civile syrienne.

Logos[modifier | modifier le code]

Affiliations[modifier | modifier le code]

En décembre 2012, Ansar al-Cham intègre le Front islamique syrien[2]. Après la dissolution de ce mouvement, il fait partie des groupes qui fondent le Front islamique le [3],[4].

Effectifs et commandement[modifier | modifier le code]

En mars 2014, Tam Hussein, chercheur à la Fondation Carnegie pour la paix internationale, rapporte que le groupe compte 2 500 hommes selon Abou Mohammed, le chef du bataillon al-Zahir Baybars, une sous-faction d'Ansar al-Cham[1]. La majorité des combattants sont Syriens[1].

Le groupe est fondé par Abou Omar, un salafiste originaire de Lattaquié, vétéran de la guerre d'Afghanistan. La branche militaire du groupe est confiée à un Tchétchène nommé Abou Moussa al-Chichani[1].

Idéologie[modifier | modifier le code]

Ansar al-Cham est islamiste sunnite, son objectif est d'instaurer un État islamique en Syrie[1].

Zones d'opérations[modifier | modifier le code]

Le groupe est actif dans les gouvernorats de Lattaquié et Idleb[1],[4].

Dissolution[modifier | modifier le code]

Le , Ansar al-Cham se rallie à Jaych al-Islam[5]. Puis, le , la branche de Jaych al-Islam à Idleb rallie à son tour Ahrar al-Cham[6]. Mais elle n'est pas suivie par Ansar al-Cham, qui préfère rallier Hayat Tahrir al-Cham le [7],[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]