Forces de défense du peuple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir HPG.
Ne doit pas être confondu avec Unités de protection du peuple.

Forces de défense du peuple
HPG
Image illustrative de l’article Forces de défense du peuple

Idéologie Confédéralisme démocratique
Objectifs Autodétermination du Kurdistan turc
Statut Actif
Fondation
Date de formation 2000
Pays d'origine Turquie
Actions
Mode opératoire Lutte armée, guérilla,
Zone d'opération Kurdistan turc
Kurdistan syrien
Kurdistan irakien
Organisation
Membres 2014 : 5 000[1]
Branche politique Parti de l'union démocratique PKK
Groupe relié YPG, YPJ, TAK, PKK,
Répression
Considéré comme terroriste par France, États-Unis, Turquie, Angleterre, OTAN, Union européenne
Conflit kurde en Turquie
Guerre civile syrienne
Guerre d'Irak
Seconde guerre civile irakienne

Les Forces de défense du peuple (en kurde : Hêzên Parastina Gel, abrégé HPG, prononcé [hɛ.pɛ.gɛ]) est la branche armée du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK)[2], créée en 2000 lors du 7e congrès extraordinaire du PKK en lieu et place de l'Armée populaire de libération du Kurdistan (kurde : Artêşa Rizgariya Gelê Kurdistan).

Présentation[modifier | modifier le code]

Les HPG sont composées d'un tiers de femmes. Une partie d'entre elles sont incorporées dans des unités mixtes (même si la Section constitue l'unité non-mixte minimale), les autres dans des unités non-mixtes. Mais toutes les femmes combattantes sont membres de droit des Yekitiyên Jinên Azad/YJA-Star (Unités des Femmes Libres). Ces unités sont aussi liées de manière organique au Partiya Azadiya Jinên Kurdistan (PAJK, Parti de la Liberté des Femmes du Kurdistan)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]