Front de l'authenticité et du développement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Front de l'authenticité et du développement
Image illustrative de l’article Front de l'authenticité et du développement

Idéologie Islamisme sunnite , salafisme, nationalisme syrien
Objectifs Renversement du régime de Bachar el-Assad
Statut Actif
Site web asalatanmia.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Fondation
Date de formation Novembre 2012
Pays d'origine Syrie
Actions
Zone d'opération Gouvernorats d'Alep, Hama, Homs, et de Rif Dimachq
Organisation
Chefs principaux Khalid Al Hamad
Membres 5 000[1]
Fait partie de Front du Levant (2014)
Fatah Halab (2015-2017)
Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre (depuis 2016)
Soutenu par Arabie saoudite
Guerre civile syrienne

Le Front de l'authenticité et du développement (arabe : جبهة الأصالة والتنمية Jahbat al-Asala wa al-Tanmiya) est une alliance de groupes rebelles formée lors de la guerre civile syrienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Le Front de l'authenticité et du développement est formé en novembre 2012[2], par le regroupement des mouvements suivants[3] :

Affiliations[modifier | modifier le code]

Le Front de l'authenticité et du développement fait partie des groupes rebelles qui forment le Front du Levant le [7], puis la chambre d'opérations Fatah Halab le , tous deux actifs à Alep[8],[9]. En août 2016, le groupe rejoint l'Armée syrienne libre[10].

Idéologie[modifier | modifier le code]

Selon Aron Lund, chercheur de la Fondation Carnegie pour la paix internationale, le groupe est considéré comme proche du madkhalisme — du nom de Rabi al-Madkhali — une tendance du salafisme[7]. L'universitaire belge Thomas Pierret qualifie le Front de l'authenticité et du développement de « coalition islamo-nationaliste »[11]. Le groupe est considéré comme modéré par Charles Lister, chercheur américain au Middle East Institute (en)[1] et la BBC[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Le secrétaire-général du groupe est Khaled al-Hamad, un prédicateur salafiste[7].

Effectifs[modifier | modifier le code]

Fin 2013, le Front de l'authenticité et du développement revendique 13 000 membres, combattants et civils[2]. Fin 2015, le chercheur américain Charles Lister estime que le groupe compte environ 5 000 hommes[1].

Armement[modifier | modifier le code]

Selon l'universitaire Thomas Pierret, le groupe entretient des liens avec l'Arabie saoudite. En 2013, des missiles antichars chinois achetés par l'Arabie saoudite sont remis au Front de l'authenticité et du développement[11].

Zones d'opérations[modifier | modifier le code]

Le groupe est actif dans les gouvernorats d'Alep, Hama, Homs, et dans les montagnes du Qalamoun, dans le gouvernorat de Rif Dimachq[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]