Forces du Tigre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

25e Division du contre-terrorisme
قوات النمر
Forces du Tigre
Image illustrative de l’article Forces du Tigre
Emblème des forces spéciales syriennes

Création 2013
Pays Drapeau de la Syrie Syrie
Allégeance République arabe syrienne
Type militaire
Effectif 2 000 à 8 000[1]
Fait partie de Forces armées syriennes
Guerres Guerre civile syrienne
Commandant Souheil al-Hassan

Les Forces du tigre (en arabe قوات النمر) est une force d'élite de l'armée syrienne dirigée à l'origine par Souheil al-Hassan, lui-même surnommé « le Tigre[2] ». En 2019, elle change de nom, devient la 25e Division du contre-terrorisme et est intégré dans le ministère de la défense syrien.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Forces du Tigre sont fondées en 2013 pendant la guerre civile syrienne[1]. Principalement originaire de la province de Hama[3], les Forces du Tigre sont l'une des rares divisions de l'armée syrienne à disposer de chars T-90[4],[5]. À la pointe de tous les combats, elles sont devenues la composante la plus efficace des troupes loyalistes[6]. On les retrouve sur tous les points chauds du conflit : Alep, Maskaneh, Palmyre, sud de Raqqa. Assez logiquement, elles sont régulièrement médiatisées à des fins de propagande[7].

Selon Tobias Schneider, chercheur spécialiste de la Syrie au Global Public Policy Institute à Berlin : « Ces Forces du Tigre tant vantées sont l’essence de ce qui reste de l’armée syrienne après sept années de conflit. Un mélange de milices locales commandées par des seigneurs de guerre adossées à ce qu’il reste des unités militaires traditionnelles de l’armée, analyse Tobias Schneider. Le tout est placé sous le commandement de l’appareil sécuritaire le plus fidèle au régime et envers qui ce dernier a le plus confiance : les services de renseignement de l’armée de l’air, dont est issu Al-Hassan »[1].

La Force Tigre, qui n'était qu'une aile semi-autonome et disparate de la Direction des renseignements de l'armée de l'air syrienne, est devenue en 2019 la 25e Division du contre-terrorisme : une nouvelle structure centralisée entièrement sous le contrôle du ministère de la Défense[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Madjid Zerrouky, « Le Tigre » à la reconquête de la Syrie, Le Monde, 8 juillet 2018.
  2. Leith Fadel, « Exclusive: Tiger Forces to Redeploy to Northern Hama », Al-Masdar News, (consulté le )
  3. « Tiger Forces : history and capabilities », sur https://southfront.org,
  4. Leith Fadel, « Tiger Forces mobilize T-90 tanks for upcoming Aleppo offensive », Al-Masdar News, (consulté le )
  5. Leith Fadel, « Convoy of Russian T-90 tanks arrive in southern Aleppo », Al-Masdar News, (consulté le )
  6. (en-US) « How the Tiger Forces became the most effective fighting force in Syria », AMN - Al-Masdar News | المصدر نيوز,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Stéphane Mantoux, « BATAILLE D'ALEP: LES TIGER FORCES, UNITÉ D'ÉLITE DU RÉGIME DE DAMAS, À LA POINTE DES COMBATS », sur France-Soir.fr, (consulté le )
  8. https://www.mei.edu/publications/russia-iran-and-competition-shape-syrias-future