Armée Khalid ibn al-Walid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Khalid ibn al-Walid.

Armée Khalid ibn al-Walid
image illustrative de l’article Armée Khalid ibn al-Walid

Idéologie Salafisme djihadiste
Objectifs Instauration d'un califat régi par la charia
Statut Active
Fondation
Date de formation
Pays d'origine Syrie
Actions
Zone d'opération Gouvernorats de Deraa et de Kuneitra
Plateau du Golan
Organisation
Chefs principaux Abou Hachem al-Chami † (2016)
Abou Mohammad al-Maqdisi (depuis 2016)
Membres 1 200[1]
Fait partie de Drapeau de l'État islamique État islamique
Répression
Considéré comme terroriste par ONU[2]
Guerre civile syrienne

L'Armée Khalid ibn al-Walid (arabe : جيش خالد بن الوليد, Jaysh Khalid ibn al-Waleed) est un groupe armé salafiste et djihadiste, pendant la guerre civile syrienne. Faisant partie de l'État islamique, il est actif dans le sud de la Syrie[3],[4] et le long de la frontière israélo-syrienne, sur le plateau du Golan[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Le , une partie du Harakat al-Muthanna, la Brigade des martyrs de Yarmouk et le Jaych al-Jihad se rassemblent pour former l'Armée Khalid ibn al-Walid[4],[5],[6].

Affiliation[modifier | modifier le code]

Le groupe est affilié au groupe État islamique[7],[8].

Effectifs et commandement[modifier | modifier le code]

Le groupe est dirigé jusqu'au par Abou Hachem al-Chami, date à laquelle ce dernier est tué à Deraa[9]. Puis, c'est Abou Mohammad al-Maqdisi qui prend la direction du groupe[10],[11].

En octobre 2017, les effectifs de l'Armée Khalid ibn al-Walid sont évalués à 1 200 hommes selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH)[1].

Actions[modifier | modifier le code]

Elle prend part à l'offensive de Tasil de 2017[12].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Syrie: des "frappes israéliennes" ont tué 10 combattants liés à l'EI, AFP, 23 octobre 2017.
  2. « L'ONU sanctionne deux nouveaux groupes armés en Syrie », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 24 juillet 2017)
  3. (en) Casualties rise with the continuation of the bloody fight in the western countryside of Daraa, killing more than 130 persons, OSDH, 22 février 2017.
  4. a et b (en) Free Syrian Army clash with ISIS affiliated group in southern Syria, Jordan security on high alert, Alshahidwitness, février 2017.
  5. a et b (en) Israeli Air Force Killing 4 in Attack on ISIS in Syria, Jewishpress, 28 novembre 2016.
  6. a et b (en) ISIS-linked Khalid ibn al-Walid Army threatens Israel from Syria, Jerusalemonline, 28 novembre 2016.
  7. (en) ISIS-linked group in Syria beheads man accused of ‘sorcery’ – reports, RT, 27 décembre 2016.
  8. (en) Jaysh Khalid bin Walid continues its wide attack on Daraa al-Balad and advances in the area, OSDH, 20 février 2017.
  9. @Beyond The Levant‏ (en) #Syria - Abu Hashem al-Shami, leader of Jaysh Khaled bin al-Waleed (Group linked to ISIS in Daraa) has been killed in Daraa. ., Twitter, 21 octobre 2016.
  10. Daesh en Syrie s'approche dangereusement de la frontière israélo-jordanienne, Alyaexpress-news, 23 février 2017.
  11. (ar) تعيين قائدٍ جديدٍ لـ (جيش خالد) المتهم بمبايعة (داعش), All4syria, 23 octobre 2016.
  12. Combats dans le sud de la Syrie entre pro-EI et rebelles: plus de 130 morts, L'Orient-Le Jour avec AFP, 22 février 2017.