Front du Levant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Front du Levant
Image illustrative de l’article Front du Levant

Idéologie Islamisme sunnite, nationalisme syrien
Objectifs Renversement du régime baasiste de Bachar el-Assad
Statut Actif
Fondation
Date de formation
Pays d'origine Syrie
Actions
Zone d'opération Gouvernorat d'Alep
Organisation
Chefs principaux Houssam Yassine[1]
Membres 7 000[2]
Fait partie de Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre
Fatah Halab (2015-2017)
Chambre d'opérations Hawar Kilis (depuis 2016)
Guerre civile syrienne

Le Front du Levant (arabe : الجبهة الشامية, al-Jabhat al-Sham) est une alliance de groupes rebelles formée le dans le gouvernorat d'Alep pendant la guerre civile syrienne.

Composition[modifier | modifier le code]

Le Front du Levant est formé le par les groupes rebelles suivants[3] :

Cependant, la plupart de ces groupes quittent ensuite le Front du Levant. Début 2017, ce dernier est constitué des groupes suivant :

Affiliations[modifier | modifier le code]

Le Front du Levant est affilié à l'Armée syrienne libre[9],[10].

Il fait partie des mouvements qui intègrent la chambre d'opérations Fatah Halab le [11],[12].

Il intègre la Chambre d'opérations Hawar Kilis en avril 2016[13].

Idéologie[modifier | modifier le code]

Les idéologies des groupes qui composent le Front du Levant sont diverses, incluant des tendances salafistes, islamistes proches des Frères musulmans ou apolitiques[3].

Commandement[modifier | modifier le code]

Le Front du Levant est dirigé par Hussam Yassine[1] et son porte-parole est Mohammed Ahmed[14].

Zones d'opérations[modifier | modifier le code]

Le Front du Levant est surtout actif dans le gouvernorat d'Alep. Le 25 janvier 2017, ses forces dans le gouvernorat d'Idleb intègrent Ahrar al-Cham pour obtenir sa protection après des attaques du Front Fatah al-Cham[15],[16],[17],[18],[19].

Le Front du Levant participe à la bataille d'Alep, il affronte l'État islamique au nord d'Alep et prend part à l'Opération Bouclier de l'Euphrate[20],[14]. Vers la mi-février 2017, il affirme détenir 300 combattants l'État islamique, dont des combattants étrangers en soulignant qu'aucun gouvernement étranger ne cherche à récupérer ses ressortissants[21].

Exactions[modifier | modifier le code]

Dans un rapport publié le , Amnesty International accuse le Front du Levant de crimes de guerre et dénonce des cas de tortures, d'enlèvements et d'exécutions sommaires commis par des membres de ce groupe[1],[22].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Syrie : des horreurs commises par des groupes armés, Amnesty International, 4 juillet 2016.
  2. Ryan O'Farrell, Mapping Syria’s Armed Opposition: Rebel Groups by Theater, Medium.com, 20 février 2016.
  3. a b c d e f et g (en) Aron Lund, The Levant Front: Can Aleppo’s Rebels Unite?, Carnegie, 26 décembre 2014.
  4. Jennifer Cafarella et Genevieve Casagrande, Syrian Armed Opposition Forces in Aleppo, Institute for the Study of War, 13 février 2016.
  5. Les rebelles syriens du Hazzm rejoignent le Front du Levant, Reuters, 31 janvier 2015
  6. Le Monde avec Reuters : Un groupe syrien non djihadiste rejoint les islamistes
  7. Charles Lister, New sign of unity in key rebel front #Aleppo. Maybe more to come. Thuwar al-Sham merges into Al-Jabhat al-Shamiya:, twitter, 27 janvier 2016.
  8. a b c et d Cody Roche, Factions Fighting in the Syrian Civil War, Bellingcat, 29 avril 2017.
  9. Les rebelles lancent une contre-attaque en Syrie pour briser le siège d'Alep, France 24 avec AFP et Reuters, 28 octobre 2016.
  10. Ryan O'Farrell et badly_xeroxed, Syrian Opposition factions in the Syrian Civil War, 10 août 2016.
  11. "Infographic: "Fatah Halab" military operations room – coalition of 31 rebel factions", Archicivilians, 18 juin 2015.
  12. Luc Mathieu, Libération : Syrie : l’Armée de la conquête sur le chemin de Damas, Libération, 14 mai 2015.
  13. (en) @badly_xeroxed, #Infographic of #FSA groups and related factions in #EuphratesShield/#FıratKalkanı/#درع_الفرات North #Aleppo #Syria, Twitter, 25 octobre 2016.
  14. a et b Allan Kaval, Les brigades syriennes du « Bouclier de l’Euphrate », Le Monde, 3 septembre 2016.
  15. Lisa Barrington et Tom Perry, Regroupement de factions rebelles syriennes face au Front Fateh al Cham, Reuters, 26 janvier 2017.
  16. Caroline Hayek, En Syrie, une trêve aux accents de guerre intestine rebelle, OLJ, 27 janvier 2017.
  17. Charles Lister, Today, the following have joined Ahrar al-Sham:- Tajamu Fastaqim - Thuwar al-Sham - x5 Jaish al-Islam & Jaish al-Mujahideen brigades, twitter, 25 janvier 2017.
  18. Romain Caillet, Pour mieux lutter contre #JFS, tous les groupes "rebelles modérés" de la région d'#Idlib rejoignent Ahrar ash-Sham, twitter, 25 janvier 2017.
  19. Romain Caillet, Face à #JFS, les Faucons du Levant, Jaysh al-Islam(Idlib), Jaysh al-Mujahidin, Fastaqim & le Front du Levant(Idlib) intègrent Ahrar ash-Sham, twitter, 25 janvier 2017.
  20. Delphine Minoui, En Syrie, la Turquie veut repousser à la fois l'État islamique et les milices kurdes, Le Figaro, 23 août 2016.
  21. Benjamin Barthe, Les « revenants » à la merci des rebelles syriens, Le Monde, 21 février 2017.
  22. Syrie. Enlèvements, torture et exécutions sommaires aux mains des groupes armés, Amnesty International, 5 juillet 2016.