Caulaincourt (Aisne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caulaincourt.
image illustrant une commune de l’Aisne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Aisne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Caulaincourt
La mairie.
La mairie.
Blason de Caulaincourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Saint-Quentin
Canton Saint-Quentin-1
Intercommunalité Pays du Vermandois
Maire
Mandat
Louis-Amédée de Moustier
2014-2020
Code postal 02490
Code commune 02144
Démographie
Population
municipale
139 hab. (2014)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 51′ 54″ nord, 3° 06′ 25″ est
Altitude Min. 60 m – Max. 104 m
Superficie 5,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Caulaincourt

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Caulaincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Caulaincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Caulaincourt

Caulaincourt est une commune française située dans le pays de Vermandois et la province de Picardie, aujourd'hui dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

entrée de Caulaincourt

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Caulaincourt présente la particularité d'avoir toujours appartenu à la famille éponyme, aussi loin que l'on puisse remonter dans son histoire, au XIIe siècle[1].

Dans le mémoire qu'il fournit pour l'admission aux honneurs de la Cour de la Maison de Caulaincourt, le généalogiste Clairambault écrivait "La Maison de Caulaincourt a l'avantage peu commun de posséder depuis bien des siècles la terre de son nom, située dans l'Élection de Saint Quentin"[2] .

Ayant primitivement le titre de châtellenie, la seigneurie de Caulaincourt est unie en décembre 1714 à celles de Trefcon, Beauvois et Tombes pour être érigée en marquisat de Caulaincourt[3], en faveur de François Armand, 1er marquis de Caulaincourt (1666-1731) [4] .

L'ancien château de Caulaincourt, incendié en 1557 lors de la bataille de Saint Quentin, fut rebâti 8 ans plus tard sur un nouveau plan.

Il fut à nouveau totalement reconstruit à partir de 1765, en brique et pierre, et détruit par les allemands en 1917.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De sable au chef d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1876 après 1877 Caulaincourt[5]    
mars 2001 en cours
(au 12 mai 2014)
Louis-Amédée de Moustier UMP-LR Administrateur de sociétés
Réélu pour le mandat 2014-2020[6],[7]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 139 habitants, en augmentation de 6,92 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
318 337 335 375 458 450 462 470 491
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
496 478 455 419 392 386 377 365 342
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
343 304 271 123 169 162 141 163 142
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
137 139 134 122 110 121 113 130 139
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Quentin de Caulaincourt
  • Chapelle funéraire (mausolée) des Caulaincourt jouxtant le cimetière. La chapelle, construite au milieu du XIXe siècle, a une forme dodécagonale.
  • Monument aux morts
  • Monument de 1870-1871
  • Trefcon British Cemetery, cimetière militaire britannique de la Commonwealth War Graves Commission
  • Le château de Caulaincourt : Après la destruction du précédent château de Caulaincourt pendant la Première Guerre mondiale, en 1917, un nouveau château fut reconstruit entre 1930 et 1933, mélange de styles néo-classique et art-déco, par l'architecte russe André Beloborodoff. L'édifice est entouré d'un parc. Le tout est classé « Monument Historique » depuis 1998.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maximilien Melleville, Dictionnaire Historique du Département de l'Aisne, nouvelle édition, tome 1, Paris, Dumoulin, , p. 188-190
  2. François Bluche, Les Honneurs de la Cour, Paris, Les Cahiers Nobles, , p. 35
  3. Maximilien Melleville, Dictionnaire Historique du Département de l'Aisne, nouvelle édition, tome 1, Paris, Dumoulin, , p. 188
  4. Louis-Paul Colliette, Mémoires pour servir à l'Histoire ecclésiastique, civile et militaire de la province de Vermandois, tome troisième, Cambrai, Samuel Berthoud, , p. 294-300
  5. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1877, p214.
  6. Préfecture de l'Aisne, consulté le 7 juillet 2008.
  7. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne,‎ (consulté le 26 juillet 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :