Lempire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lempire
Lempire
La mairie.
Blason de Lempire
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Saint-Quentin
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Vermandois
Maire
Mandat
Thierry Cornaille
2020-2026
Code postal 02420
Code commune 02417
Démographie
Population
municipale
100 hab. (2017 en diminution de 3,85 % par rapport à 2012)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 59′ 36″ nord, 3° 10′ 24″ est
Altitude Min. 104 m
Max. 144 m
Superficie 2,62 km2
Élections
Départementales Canton de Bohain-en-Vermandois
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Lempire
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Lempire
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lempire
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lempire
Liens
Site web lempire.fr

Lempire est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Épehy
Somme
Vendhuile Rose des vents
N
O    Lempire    E
S
Ronssoy
Somme
Bony
Entrée de Lempire.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par la ligne d'autocars no 48 (Épehy - Villers-Faucon - Péronne) du réseau interurbain Trans'80 Hauts-de-France[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Religion : le protestantisme[modifier | modifier le code]

En 1691, alors que la France connaît les rigueurs de la révocation de l’édit de Nantes (1685), le village, ainsi que six autres localités environnantes ( Hargicourt , Jeancourt, Nauroy, Templeux-le-Guérard, Vendelles et Montbrehain), voit une partie de ses habitants se convertir au protestantisme à la suite des visites du prédicant itinérant Gardien Givry. Les prédications clandestines ont lieu au lieu-dit la Boîte à Cailloux, vallon isolé situé sur le terroir de la commune d'Hesbécourt[2]. Une communauté protestante restera dès lors implantée dans le village. Le temple est aujourd'hui désaffecté.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Lempire est membre de la communauté de communes du Pays du Vermandois, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Bellicourt. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[3].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Saint-Quentin, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France[4]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Bohain-en-Vermandois pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[4], et de la deuxième circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[5].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1981 ? Alcide Delamarre    
mars 2001 En cours
(au 6 juin 2020)
Thierry Cornaille DVD Fonctionnaire
Réélu pour le mandat 2020-2026[6],[7],[8]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2017, la commune comptait 100 habitants[Note 1], en diminution de 3,85 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
395315412487526515498537491
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
475470463428389372383356350
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
321304315224243181179136159
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1441241221131271079010794
2017 - - - - - - - -
100--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lempire Blason
Parti : au 1er d'azur à la bande d'argent côtoyée de deux doubles cotices potencées contre-potencées d'or, au 2d coupé au I d'or à l'aigle bicéphale de sable et II de gueules à la rose d'argent[14].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
Commune de l’ancien Cambrésis, elle doit son nom à sa proximité géopolitique avec les Pays-Bas autrichiens, illustrée par l'aigle bicéphale de sable sur un champ d’or de la maison d’Autriche.
La rose d’argent est en relation avec l’église du lieu consacrée à la Nativité de la Sainte-Vierge. Le champ de gueules rappelle la destruction du village lors de la Première Guerre Mondiale.
Le premier parti du blason montre l’appartenance de la commune au département de l’Aisne.

Création de Jean-François Binon utilisée par la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. Louis Rossier, Histoire des Protestants de Picardie, Grassart, Paris, 1861, p. 267.
  3. « communauté de communes du Pays du Vermandois - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 20 avril 2020)
  4. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Lempire », sur le site de l'Insee (consulté le 20 avril 2020).
  5. « Découpage électoral de l'Aisne (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 20 avril 2020).
  6. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  7. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 4 août 2014)
  8. « Un mandat de plus pour Thierry Cornaille à la mairie de Lempire, mais pas uniquement », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020) « Thierry Cornaille, maire sortant, avait l'intention de raccrocher mais a finalement rempilé pour un nouveau mandat à Lempire ».
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. Lempire Communal Cemetery
  14. « 02417 Lempire (Aisne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 3 avril 2020)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :