Famille de Moustier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille de Moustier
Image illustrative de l’article Famille de Moustier
Armes

Blasonnement De gueules au chevron d'argent accompagné de trois alérions d'or[1]
Devise "Moustier sera maugré le sarrazin"[1]
Période XVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Franche-Comté
Fiefs tenus Mouthier-Haute-Pierre, Nans, Cubry
Demeures Château de Nans
Château de Bournel
Charges Ministre plénipotentiaire
Ambassadeurs de France
Député du Doubs
Ministre des affaires étrangères (1866-1868)
Fonctions militaires Maréchal des camps et armées du roi
Récompenses civiles Ordre national de la Légion d'Honneur
Ordre de la Libération
Récompenses militaires Croix de Guerre 1914-1918
Croix de Guerre 1939-1945
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour 1771
Autres Marquis en 1741

La famille de Moustier est une famille subsistante de la noblesse française, d'ancienne extraction, originaire de Franche-Comté. Elle tire son nom du bourg de Moustier, aujourd’hui Mouthier-Haute-Pierre, dans le département du Doubs.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Le premier auteur connu de cette famille est Étienne de Moustier. Il tirait son nom d'un fief que les membres de cette famille ont possédé jusqu'au XVIe siècle. Ce fief relevait de la seigneurie de Vuillafans[2].

  • I. Renaud de Moustier, chevalier. Il échange avec Gérard de Durnes, la prévôté de Mouthier-Haute-Pierre contre le four à pain de Durnes. Cet échange est ratifié par Jean Ier, fils de Gérard, en 1256. Son épouse est inconnue, il a Guillaume qui suit.


  • II. Guillaume de Moustier (? - 1330), chevalier. Il est témoin en 1318 de la reprise de fief de Jean de Vuillafans, châtelain d'Echalans, envers Agnès de Durnes. Il épouse une fille de Jean de Vuillafans, dit "Rigaud", de qui il a :


  • III. Simon de Moustier, écuyer. Il prête hommage au mois de septembre 1330 à Guillaume de Vergy, seigneur de Mirebeau, de sa maison de Mouthier-Haute-Pierre et de ce qu'il possède dans ce lieu à l'exception de ce qui relève d'Hugues de Cicon. Son épouse est inconnue, il a Pierre qui suit.


  • IV. Pierre de Moustier, écuyer, seigneur de Moustier. Il est nommé dans le testament d'Hugues d'Ornans en 1351 et dans celui d'Isabeau de Scey en 1358. Il épouse Jeannette de Vuillafans de qui il a :
    • Gérard qui suit,
    • Simonette, femme de Jean Rigaud de Vuillafans, écuyer.


  • V. Gérard de Moustier (? - 1389), écuyer. Son épouse est inconnue, il a Huguenin qui suit.


Mariage et succession :
Il épouse Pernette Noblat, fille de Nicolas dit Noblat de Montbéliard, de qui il a :

Mariage et succession :
Il épouse le 11 février 1453 Claire du Terrail, de qui il a Jean qui suit.


  • VIII. Jean de Moustier, (? - 1453), écuyer, seigneur de Mouthier-Haute-Pierre, de Bermont, de Cubry, de Nans, d'Adrisans, de Louze et de Chagey.

Mariage et succession :
Il épouse le 14 septembre 1496 Marguerite, fille de Thiébaud de Grandvillars et de Philiberte de Hagenbach, de qui il a :

  • Simon qui suit,
  • Jean, il hérite de la seigneurie de Bermont. Il teste en 1540 en présence de Nicolas de Méligny, seigneur de Dampierre et il choisit sa sépulture dans la chapelle de Saint-Antoine du prieuré de Mouthier-Haute-Pierre. Il désigne comme héritier de ses biens les enfants de son frère Simon.


Mariage et succession :
Il épouse en 1533 Louise de La Roche Cornon, de qui il a :

  • Pierre qui suit,
  • Baltazard, mort sans postérité,
  • Jeanne, elle épouse Melchior de Sagey, écuyer, seigneur d'Adrisans,
  • Marguerite, morte sans alliance.


  • X. Pierre de Moustier, écuyer seigneur de Cubry, de Bermont, de Nans, de Cuse, de Bonale et de Pons. Capitaine d'une compagnie de cent arquebusiers à cheval. Reçu en 1575 dans la confrérie de Saint-Georges. Il teste au château de Nans le 30 juillet 1576 et choisit sa sépulture en l'église de Rougemont.

Mariage et succession :
Il épouse en premières noces en 1556 Catherine de Bressey, puis en secondes noces le 26 juillet 1564 Françoise, fille de Baptiste de Vy et d'Éve de Boigne, et enfin Marguerite de Trestondans. Il a :
Du premier mariage :

  • Barbe, elle épouse en premières noces Adrien de Manfond, chevalier, puis en secondes noces François de Bricey, écuyer, baron de Bricey.
  • Françoise, elle épouse Nicolas de Rosières, écuyer, seigneur d'Arbigny en champagne. Ce dernier reprend en fief, de par son mariage, une partie de la seigneurie de Cubry au seigneur de Rougemont le 8 novembre 1584. En secondes noces, elle épouse Jacques de Saint-Crix, chevalier, seigneur de Villers-Saint-Marcellin et de Bourbonne. De son premier mariage elle a : Claude de Rosière, seigneur d'Arbigny qui épouse Antoinette de Croisey et Jean de Rosière, qui épouse Claude de Villars,
  • Claudine, religieuse Cordelière à Lons-le-Saunier,

Du second mariage il a :

  • Desle qui suit,
  • Marguerite, dame de Médière, elle épouse Bernard Frédéric Cappeler


  • XI. Desle de Moustier, (vers 1568 - château de Nans 1631), chevalier, seigneur de Cubry, Bermont et Nans. Capitaine et Gouverneur, au service du comte de Montbéliard, des villages et châteaux de la seigneurie de Clerval et de celle de Passavant ; capitaine d'une compagnie de cent hommes d'armes à cheval au service du roi d'Espagne. Il est reçu dans la confrérie de Saint-Georges en 1593 et devient par la suite gouverneur. Il testait en juillet 1631 et choisit sa sépulture dans l'église des cordeliers de Rougemont.

Mariage et succession :
Il épouse en 1589 Antide, fille de Philibert de Pra et de Marie de Balay, chevalier et seigneur de Cyvria, de qui il a :

  • Gaspard qui suit,
  • Léonor, (? - Avein 28 mai 1635), reçu chevalier de Malte le 19 mai 1617, capitaine d'une compagnie d'infanterie au service du roi d'Espagne aux Pays-Bas en 1630, il commande plus tard cent hommes d'armes à cheval, devient sergent-major du Terce du Marquis de Sallade,
  • Antoine, (14 juin 1601 - ?), grand chantre à l'abbaye de Saint-Claude,
  • Anne-Suzanne, (Clerval le 24 novembre 1602 - ?), abbesse de Lons-le-Saunier,
  • Anne, (Clerval le 14 décembre 1605 - ?),
  • Jeanne-Marguerite, (Clerval le 19 novembre 1606 - Baume-les-Dames le 31 décembre 1699), elle épouse le 17 mars 1630 Frédéric de Chavirey, chevalier,
  • Catherine, (Clerval le 18 novembre 1609 - ?), elle épouse le 1er juillet 1645 Jean Meynier de La Salle, seigneur de Publy,
  • Jacqueline, (Clerval 1613 - ?), elle épouse le 29 avril 1631 Philippe-Guillaume de Belot, seigneur de Vilette,
  • Marie, elle épouse en 1610 René-Ferdinand de Précipiano, seigneur de Cuse,
  • Philibert, écuyer, capitaine de cavalerie au service du roi. Il obtient la terre de Bermont en partage ainsi que l'héritage de sa tante Catherine de Pra. Reçu en 1623 chevalier de Saint-Georges. Il épouse le 14 juillet 1622 Claire, fille de Jean François de Vy et d'Anne Renée Magdeleine de Mugnans.


  • XII. Gaspard de Moustier, (vers 1596 - Paris 1675), chevalier, baron d'Igny, seigneur de Cubry, de Nans, d'Adrisans, de Viéthorey, de Bonnal et de Citey. Capitaine et gouverneur des villages et châteaux de la seigneurie de Clerval et de celle de Passavant. Il sert pendant cinq ans comme volontaire dans le régiment du baron de Belvoir, plus tard il est sergent-major d'un Terce bourguignon de 2 000 hommes. Il est reçu dans la confrérie de Saint-Georges en 1648 et il en est le bâtonnier en 1663. Député du comté de Bourgogne en 1675, il meurt la même année à Paris.

Mariages et succession :
Il épouse en premières noces le 12 janvier 1645 Claudine, fille de Philippe de Pillot et d'Étiennette de Lallemand, puis en secondes noces le 27 juin 1661 Marguerite, fille d'Antoine François de Crosey et de Péronne de Ronchaux.
Du premier mariage il a :

Du second mariage il a :

  • Claude Nicolas, (Clerval 1661 - Lons le Saunier 1738), il épouse le 16 mai 1695 Marie Agnès, (21 janvier 1673 - après 1734), fille de Maximilien de Nassau et de Florence de Harchies,
  • Georges, (Clerval le 10 février 1664 - ?), mort sans enfants,
  • Claude Denis, (Clerval le 3 mai 1665 - ?), moine capucin,
  • Jules François, moine capucin.


  • XIII. Claude Nicolas de Moustier (Clerval 1661 - Lons le Saunier 1738), il épouse le 16 mai 1695 Marie Agnès de Nassau, (21 janvier 1673 - après 1734), fille de Maximilien de Nassau et de Florence de Harchies, Capitaine-châtelain et gouverneur de Clerval (Doubs) en 1693. Plusieurs enfants, dont Philippe Xavier qui suit.


  • XIV. Philippe Xavier, 1er Marquis de Moustier par lettres patentes du 1er février 1741 (Nans 1707- Paris 1776), Maréchal des camps et armées du roi, premier gentilhomme de la chambre du roi Stanislas de Pologne. Épouse le 22 Août 1732 Louise de Bournel (1715-1767), fille de Charles de Bournel, marquis de Monchy (1666-1742) et de Catherine de Forcadel.

Plusieurs enfants, dont Éléonor François Elie, 2ème marquis de Moustier qui suit.

François-Melchior de Moustier, seigneur de Bermont (Territoire de Belfort), garde du corps du roi Louis XV en 1769, capitaine de cavalerie, choisi par le roi louis XVI pour l'accompagner lors de son évasion de Paris, arrêté avec lui à Varennes le 22 juin 1791, ramené à Paris et incarcéré à l'Abbaye. Libéré le 14 septembre 1791, il rejoint le comte de Provence à Mitau, puis l'armée de Condé. En décembre 1820, nommé maréchal de camp et commandeur de de l'ordre de Saint-Louis[3].

Arbre de descendance d'Éléonor François Elie, 2ème marquis de Moustier[modifier | modifier le code]

XV. Éléonor François Élie (1751-1817), chevalier et marquis, 
 │       lieutenant-général de l'armée royale, diplomate et ambassadeur de France.
 └─>XVI Clément Édouard (1779-1830)), marquis, député du Doubs, pair de France.
      │
      └─>XVII Léonel Rémi François (1817-1869), marquis,
           │        diplomate, député du Doubs, puis sénateur.
           └─> XVIII René (1850-1935), marquis, député du Doubs, puis sénateur.
                x Valentine Legrand
                │
                └─> XIX Léonel Marie Ghislain Alfred (1882-1945), marquis,
                     │        homme d'affaires et député du Doubs.
                     x Jeanne de Ligne (1887-1974)
                     │
                     ├─>XX Roland (1909-2001), marquis, député du Doubs.
                     │    x Anne Normant (1918-)
                     │    │
                     │    └─> Léonel (1947-), marquis.
                     │
                     ├─> Baudouin (1915-1986), comte, homme d'affaires.
                     │
                     ├─> Claude (1924-)
                     │    x Aymard de Courson (1914-1985), homme politique et résistant français.
                     │
                     └─> 9 autres enfants

Armes[modifier | modifier le code]

  • De gueules, au chevron d’argent, accompagné de trois alérions d’or[1]
  • Devise: Moustier sera maugré le sarrazin[1].

Alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de la famille de Moustier sont: de Besiade d’Avaray (1847), de Balay, de Bournel-Monchy, de Bourbon-Lignières (1923), de Champagne, de Cossé-Brissac (1883), de Clermont-Tonnerre (1868), de Crosey (1661), de la Forest (1808), de Gorrevod, de Grandviller, de Ligne (1906), du Lau-d’Alleman, de Marmier (1865), de Mérode (1843, 1912), de Montbel (1768), de Nassau (1695), de Precipiano, de la Roche Cornon (1533), de Rozières-Sorans, de Saint-Mauris-Chatenois, du Terrail, de Talhouët-Roy (1911), de Vy (1564), de Willafans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, t. 5 (lire en ligne), p. 130
  2. Jean-Baptiste Guillaume, Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, 1757
  3. La Messelière-P-152/T-4

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Guillaume, Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, Besançon, Jean-Antoine Vieille, (lire en ligne), p. 231 à 250

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]