Maison de bière dans l'Égypte antique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les maisons de bière sont dans l'Antiquité, les cabarets et les maisons closes des grandes villes égyptiennes. Dans l'Égypte antique, on boit de la bière (heneqet) en toutes circonstances : aux champs, à bord des bateaux, lors des réceptions et, bien sûr, dans les cabarets des villes.

henequet
W22
hnqt

La bière ou le zythum fait aussi bien le bonheur de Pharaon que celui du simple paysan ou de l'artisan citadin. Elle est élaborée avec du froment ou de l'orge et des dattes, dont le sucre assure la fermentation du breuvage.

Dans un four identique à celui du boulanger, le brasseur et ses aides versent des pâtons frais dans des moules brûlants. Cette opération nécessite beaucoup de soin, car la pâte, faite avec du froment ou de l'orge, ne doit y séjourner que le temps de faire dorer la croûte, l'intérieur devant rester cru. Les pains ainsi confectionnés sont émiettés dans une grande cuve remplie d'un liquide sucré préparé avec de l'eau et des dattes. Un brasseur entre dans la cuve et piétine la préparation jusqu'à ce que le mélange soit homogène.

Au bout de quelques jours, quand la fermentation a lieu, le contenu de la cuve est transvasé dans de grandes jarres. Une passoire retient les plus gros morceaux de pain gorgés de bière, qu'un brasseur presse comme une éponge afin d'en extraire le précieux liquide.

La bière se conservant assez bien, elle est stockée dans des amphores fermées par un bouchon de paille et d'argile humide, ou par une petite assiette et un peu de plâtre. Il ne reste plus au brasseur qu'à apposer son signe distinctif indiquant le lieu et la date de fabrication.

Bien que la plupart des Égyptiens fabriquent leur propre bière, le trafic des bateaux chargés d'amphores est intense sur le Nil : ils approvisionnent les villes, les cabarets et les villas des riches Égyptiens, qui font venir leur boisson favorite d'une maison réputée, car, comme pour le vin, il existe des crus différents, selon la teneur en sucre et le savoir-faire du brasseur.

Pour être consommée, la bière est versée dans des cruches de un ou deux litres, et les amateurs la boivent dans des gobelets en pierre, en métal ou en terre cuite. La bière brune est la plus courante, la blonde étant réservée aux fêtes.

La bière à base d'orge ou de blé est encore fabriquée de nos jours sur les bords du Nil, où elle est connue sous le nom de bouza. Cette boisson fermentée est enivrante, voire dangereuse, parce que toxique.