Levure de bière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une proposition de fusion est en cours entre Levure de boulanger et Levure de bière.

Les avis sur cette proposition sont rassemblés dans une section de Wikipédia:Pages à fusionner. Les modifications majeures apportées, entre temps, aux articles doivent être commentées sur la même page.

image illustrant la gastronomie
Cet article est une ébauche concernant la gastronomie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La levure de bière est l'appellation courante de plusieurs souches du champignon unicellulaire microscopique Saccharomyces cerevisiae. Utilisée pour faire fermenter la bière, ses résidus peuvent être recyclés pour la consommation humaine.

La levure de bière est inactive si les cellules ont été chauffées à plus de 40°C (mais elle conserve ses vitamines et sels minéraux)[1],[2].

Complément alimentaire : flocons de la marque allemande Naturata

Elle se présente sous la forme d'une poudre soluble dans l'eau, fine et de teinte brun-jaune. Les principaux composants sont des peptides, des acides aminés, de la purine et de la pyrimidine, ainsi que des vitamines du groupe B.

La levure de bière est utilisée dans les condiments et certaines pâtes à tartiner.

La levure de bière est, par ailleurs, également un complément alimentaire apprécié comme source naturelle de vitamine B1 en particulier, mais aussi de vitamines B5, B6, B8, et B9, ainsi que de protéines et de polysaccharides[1]. Elle se prend sous forme de poudre, de flocons, de capsules ou de comprimés.

Composition de la levure sèche[modifier | modifier le code]

Composition % Composition détaillée
Eau 6%
albumines (48%)
Protéines 55% glutathion (0.5%)
acides nucléiques (6%)
Graisses 3% esters de la glycérine
lécithine
Hydrates de carbone 28% glycogène
polyoses
Matières inorganiques 8% K, Ca, Mg, Fe, PO4, SO4, SiO2
Vitamines A, C, E, B1, D

Composition de la levure sèche[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Lefrançois et Françoise Ruby, « Histoire et fabrication de la levure de bière », Totalmédia inc. (passeportsante.net),‎ (consulté le 16 juillet 2009).
  2. Clémentine, « Levure de bière », chacunsonbio.fr,‎ (consulté le 16 juillet 2009).
  3. Jacques Favre, « La composition chimique de la levure de bière », sur retro.seals.ch,‎ (consulté le 29 octobre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]