Trappiste (bière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Onze des bières trappistes labellisées « Authentic Trappist Product ».
Bouteilles de Chimay représentées sur une peinture murale de la gare de Louvain-la-Neuve (Belgique).

Une bière trappiste, ou trappiste[1], est une bière brassée par ou sous contrôle des moines trappistes. Ces bières trappistes sont généralement de fermentation haute et doivent être brassées dans le respect des critères définis par l'Association internationale trappiste si elles veulent pouvoir arborer le logo Authentic Trappist Product (ATP) délivré par cette association privée.

Critères d'appellation[modifier | modifier le code]

Brasserie de l'abbaye Saint-Rémy de Rochefort en Belgique.

L'appellation « bière trappiste » désigne une bière brassée par des moines trappistes ou leurs agréés.

Dès 1935[2] les moines cherchèrent à protéger l'appellation « trappiste » pour leurs bières, sans succès. Cette situation perdura jusque dans les années 1960. En effet, certaines bières d'inspiration trappiste avaient été commercialisées avec des mentions telles que, par exemple, Trappist, Trappistenbier ou encore Bière trappiste. C'est à partir de février 1962, date d'un jugement[3] du tribunal de Gand qui donna raison aux moines, que la situation commença à se normaliser.

Comme le précise le jugement du tribunal de Gand : « Lorsqu’un commerçant donne à sa clientèle une fausse indication concernant l’origine et abuse donc de la renommée dont jouissent certaines personnes, villes ou contrées, ces personnes ou les habitants de ces villes et contrées ont le droit de poursuivre ce commerçant pour concurrence déloyale ; cette protection vise tant le nom des personnes que le surnom que ces personnes auraient acquis. »

« Toute publicité comportant une comparaison entre les bières des parties en cause doit être considérée comme concurrence déloyale. »

Au cours de ce procès, la partie défenderesse (Abbaye d'Orval et Brasserie d'Orval) prétendait « ...que le mot “trappiste” est utilisé communément pour désigner une bière brassée et vendue par des religieux appartenant à l’ordre des Trappistes ou par des personnes qui auraient obtenu à cet effet l’autorisation de cet ordre », se positionnant uniquement sur la notion d'origine.

Le tribunal jugea pour sa part que « celui qui utilise le mot Trappist pour désigner une bière vise aussi bien une bière brassée par un religieux de l’ordre des Trappistes ou son agréé ; qu’une bière présentant certaines caractéristiques (à haute fermentation et teneur d’alcool) ; que Trappist est donc en même temps une dénomination d’origine et générique ; qu’il n’y a pas de motifs pour séparer l’origine du genre. »

Sans s'aligner strictement sur la définition proposée par la partie demanderesse, le tribunal reconnut que le mot « trappiste » désigne bien une bière brassée par des moines trappistes ou leurs agréés.

Il en résulta la condamnation de la brasserie de Veltem pour concurrence déloyale, celle-ci utilisant la dénomination Trappist pour sa bière Veltem Trappist. Les moines trappistes bénéficièrent dès lors d'une assise juridique solide pour faire respecter l'appellation qui était jusqu'alors utilisée par de nombreuses autres marques concurrentes[4].

De nos jours, l'Association internationale trappiste définit l'appellation « trappist(e) » comme étant une appellation d'origine, clairement distincte du logo Authentic Trappist Product.

Logo Authentic Trappist Product[modifier | modifier le code]

Le logo « ATP »

Depuis 1997, afin de renforcer le caractère protecteur de l'appellation, certains critères ont été définis par l'Association internationale trappiste (AIT), en vue de délivrer un logo Authentic Trappist Product, garantissant le respect de certains critères spécifiques.

Les conditions pour qu’une bière trappiste reçoive le logo Authentic trappist product se résument ainsi[5]

  1. Cette bière doit être brassée à l'intérieur des murs d’une abbaye trappiste ou à proximité.
  2. La brasserie doit refléter clairement tant un lien de subordination indiscutable avec le monastère Trappiste bénéficiaire que l'appartenance à la culture d'entreprise propre au projet de vie monastique. La bière doit être brassée et commercialisée par les moines trappistes ou sous leur contrôle.
  3. Une partie des bénéfices est affectée à la subsistance des moines et à l’entretien du site de l’abbaye ; le reste est versé à des œuvres caritatives de la communauté monastique.

L'AIT précise également que « les brasseries trappistes respectent strictement toutes les normes en matière de sécurité, de santé et d’information du consommateur. De même, le style de la communication et la publicité se caractérisent par la probité, la sobriété et la réserve qui siéent à l’environnement religieux dans lequel les bières sont fabriquées. » Au-delà des trois critères, l'AIT porte donc son attention sur une certaine éthique de fabrication et de commercialisation, afin de délivrer le droit pour un produit trappiste d'arborer le logo.

Les autres bières s'inspirant des caractéristiques des bières trappistes les plus courantes (fermentation haute et degré d'alcool élevé) seront plutôt qualifiées de bière d'abbaye.

En Belgique, une vingtaine de ces bières d'abbaye comme l'Affligem, la Leffe ou la Grimbergen sont commercialisées sous le logo Bière belge d'Abbaye reconnue. Contrairement aux bières trappistes qui sont brassées par des moines, les bières d'abbaye sont brassées par des civils.

Les bières trappistes actuelles[modifier | modifier le code]

Les treize bières trappistes avec leurs verres.

Il existe, depuis , treize[6] marques de bières trappistes dans le monde — dont onze seulement sont labellisées Authentic Trappist Product (ATP)[6]. Cinq sont belges (dont deux brassées en Région flamande, trois en Région wallonne), deux sont néerlandaises, une est autrichienne, une est américaine, une est italienne, une est anglaise, une est française, mais ne possède pas le label ATP car brassée à l'extérieur de l'abbaye (cf. infra) et une espagnole, qui ne possède pas non plus le label ATP.

Certaines bières sont brassées occasionnellement ou produites en volume limité comme la « Chimay dorée », ou vendues uniquement à l'abbaye comme les trois bières de « Westvleteren ». Certaines abbayes produisent une bière moins forte parfois connue sous le terme « single ». Cette production est à l'origine principalement destinée aux moines qui souhaitent avoir une bouteille avec leur repas comme l' « Orval Vert ». Les bières plus fortes (double, triple) peuvent être proposées les dimanches et autres jours religieux.

À noter que les bières trappistes sont — comme toutes les bières naturelles — évolutives dans le temps et gagnent à bénéficier d'un repos prolongé (jusqu'à plusieurs années) pour mieux en apprécier les saveurs complexes. Toutefois, dans le temps, la pétillance diminue jusqu'à disparaitre. On parle alors de « bière plate ». Le breuvage n'en reste pas moins consommable.

Belgique[modifier | modifier le code]

  • La Westvleteren, brassée à l'abbaye Saint-Sixte de Westvleteren[7], à Vleteren en Flandre-Occidentale. C'est une des plus petites brasseries trappistes. La Westvleteren est une bière rare car les moines de l'abbaye ont décidé de ne pas augmenter la production — 4 800 hectolitres[8] — malgré son succès. Ainsi, pour s'en procurer il faut réserver par internet puis se rendre à l'abbaye le jour de la sortie de la bière[8], même si quelques magasins spécialisés en vendent sans autorisation. Il en existe trois types : la blonde (5,8 %), et deux brunes (8 et 10,2 %)[9].
Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l'abbaye a octroyé des licences de fabrication à la brasserie voisine de Watou pour la fabrication d'une gamme connue sous le nom de St. Sixtus destinée à des ventes plus commerciales. En 1992, l'abbaye Saint-Sixte a dénoncé ces licences et la brasserie Watou possède maintenant sa propre gamme : la St. Bernardus qui, bien que présentée comme une bière trappiste, n'en possède pas le label ATP.
  • La Chimay, brassée à l'abbaye Notre-Dame de Scourmont, dans la province de Hainaut, se décline en ambrée (capsulée rouge, 7 %), triple (capsulée blanche, 8 %), brune (capsulée bleue, 9 %) plus la Chimay bleue vieillie en barrique (10,5 %) et la dorée (capsulée dorée, 4,8 %). Elles sont usuellement appelées Chimay rouge, blanche, bleue et dorée. Cependant l'appellation « Chimay blanche » est peu utilisée et remplacée par « Chimay triple » pour éviter la confusion avec les bières blanches, populaires en Belgique. La « Chimay dorée » est historiquement réservée comme bière de table à la communauté monastique et ses hôtes. Son degré d'alcool est assez faible. Elle garde néanmoins les arômes d'une trappiste. Il existe aussi de nombreuses productions limitées pour des événements spéciaux, souvent en bouteille de 75 cl. Depuis le 1er mai 2021, les amateurs de bière ont l’occasion de découvrir la nouvelle trappiste de Chimay, la « Chimay 150 » capsule verte, 10 %, une bière blonde de caractère qui rejoint l’assortiment permanent de la brasserie.
La légende populaire raconte qu'une comtesse de Toscane ayant perdu un anneau d'or dans un lac de la "Vallée d'Or" déclara que si Dieu la lui rendait, elle le remercierait en construisant un monastère. C'est lorsqu'elle vit une truite sauter hors de l'eau avec l'anneau dans sa bouche qu'elle tint parole...
Comme pour toutes les trappistes, les secrets de fabrication sont bien gardés. Ce qui est certain, c'est que cette bière résulte d'une double fermentation et d'une levure spécialement préparée par les moines. Il existe une version plus légère appelée « Orval vert » réservée aux moines. La version en fût titre pour sa part 4,5 %.
  • La Rochefort, brassée à l'abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy, dans la province de Namur qui existe en quatre versions : « 6 » (7,5 % - capsule rouge), « 8 » (9,2 % - capsule verte), « 10 » (11,3 % - capsule bleue), « Triple extra  » (8,1% - capsule violet). La différence entre le chiffre et le pourcentage d'alcool s'explique par l'utilisation d'une ancienne unité de mesure d'alcool le (degré "Belge") qui exprime le centième de la gravité du moût avant fermentation.
  • Achel : en janvier 2021 l'Achel a perdu son dénomination "Authentic Trappist Product" (ATP) mais reste néanmoins une bière trappiste. Le processus de brassage n'a plus lieu sous la supervision de moines sur place, mais la bière reste une bière trappiste car l'abbaye Saint-Benoît (Sint Benedictus) relève de l'abbaye de Westmalle et l'abbé de l'abbaye de Westmalle visite l'Achelse Kluis chaque semaine et supervise le brassage et d'autres activités dans l'Achelse Kluis[10].

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des 2 brasseries trappistes néerlandaises.

Aux Pays-Bas, existent également deux bières créées par des moines trappistes.

  • La Trappe, brassée à l'abbaye Notre-Dame de Koningshoeven, près de Tilbourg, en dix versions : la 'Blond' (6,5 % d'alcool) (la plus connue), la 'Dubbel' (7 %), la 'Tripel' (8 %), la 'Quadrupel' (10 %) (brune) et sa version 'Quadrupel Oak Aged' (10 %) (la bière est vieillie en barriques en bois), la ‘Witte Trappist’ (5,5 %) (la trappiste blanche), la ‘Bockbier’ (7,3 %) (bière bock, multicéréale), la ‘Isid'Or' (7,5 %) (ambrée), la ‘Puur' (4,7 %) (première bière trappiste biologique ) et la 'Nillis' (0 %) (première bière trappiste sans alcool).
Le statut de bière trappiste de la Trappe a été l'objet de controverses : depuis l'accord passé avec la brasserie Bavaria en 1999, les moines avaient demandé le retrait du logo Authentic Trappist Product. La mention trappistenbier a cependant toujours été légalement présente. Après de nombreuses discussions avec l'association trappiste internationale, l'abbaye de Tilbourg a obtenu de nouveau le droit, depuis septembre 2005, d'apposer le logo Authentic Trappist Product sur ses bières.

France[modifier | modifier le code]

La France est le berceau de l'ordre trappiste, créé en 1892, mais dont les prémices remontent au XVIIe siècle en Normandie. La Révolution, qui poussa de nombreux religieux à s'exiler à l'étranger, ainsi que la Première Guerre mondiale, ont eu raison de nombreuses brasseries. Celle de l'abbaye de Sept-Fons a cessé son activité de brassage monastique au début du XXe siècle (le brassage séculier, sous couvert des brasseries de la Meuse, y cessa définitivement vers 1930). L'abbaye Sainte-Marie du Mont des Cats est une abbaye cistercienne qui a brassé de la bière de 1835 à 1905 environ. C'est par ailleurs de l'abbaye du Mont des Cats que sont originaires les fondateurs de l'abbaye Saint-Sixte de Westvleteren[13], où est brassée une bière trappiste réputée.

Le statut de bière trappiste de la Mont des Cats a été l'objet de quelques discussions lors de son lancement. Produite à nouveau depuis juin 2011, la bière trappiste « Mont des Cats » est commercialisée par l'abbaye du Mont des Cats, bien que brassée et embouteillée à l'abbaye Notre-Dame de Scourmont à Chimay (en Belgique)[14]. La bière trappiste Mont des Cats ne peut donc arborer le logo Authentic Trappist Product car elle n'est pas brassée dans l'abbaye éponyme[15].

La Mont des Cats n'existe qu'en ambrée et titre 7,6 %.

Autriche[modifier | modifier le code]

Les bières produites par les moines trappistes de l'abbaye d'Engelszell dans le nord de l'Autriche sont officiellement reconnues depuis le [16] comme des produits trappistes authentiques, c'est-à-dire portant le logo Authentic Trappist Product délivré par l'Association internationale trappiste[17].

L'Engelszell se décline en cinq versions, la brune ‘Gregorius’, l'ambrée ‘Benno’, la blonde ´Nivard', la blanche 'Weiße' et une blonde de type kellerbier 'Zwickl'

États-Unis[modifier | modifier le code]

En , l'appellation Authentic Trappist Product est accordée à la Spencer Trappist Ale (6,5 %), une bière produite par l’abbaye Saint-Joseph de Spencer au Massachusetts, qui devient ainsi la seule bière trappiste produite hors d'Europe[11]. Depuis lors, six autres bières ont été créées : India Pale Ale, Premium Pilsner (blonde de type pilsner[18], anciennement appelée Feierabendbier), Monk's Reserve Ale (quadruple), Festive Lager (ambrée), Holiday Ale (brune de Noël - épicée) et Imperial Stout (noire).

Italie[modifier | modifier le code]

Le [19], l'appellation ATP est accordée à la Tre Fontane Tripel (8,5 %), une bière produite par l'abbaye de Tre Fontane (sud de Rome). La production sera limitée à 1 000 hectolitres par an. En 2018 vient s'ajouter la Scala Coeli (6,3 %)[12].

Angleterre[modifier | modifier le code]

Le [19], l'appellation ATP est accordée à la Tynt Meadow (7,4 % - brune), une bière produite par l'abbaye de Mount Saint Bernard (Leicestershire)[12].

Espagne[modifier | modifier le code]

Cerveza Cardeña Trappist est la bière Trappiste espagnole, de l’abbaye de San Pedro de Cardeña, mais ne possède pas le logo ATP.[5]

Liste des quarante-neuf types de bières trappistes ATP[modifier | modifier le code]

Depuis 2018, avec l'admission de la bière anglaise "Tynt Meadow"[12], les marques de bière trappiste ayant obtenu le label officiel Authentic Trappist Product (ATP) sont au nombre de onze : cinq belges, deux néerlandaises, une autrichienne, une américaine, une italienne et une anglaise (cf. tableau ci-dessous, par ordre alphabétique). Les onze abbayes détentrices de ces onze marques produisent au total quarante-neuf types de bière.

Bières Type Teneur en alcool Abbaye Ville/Commune 1e adm. Pays
01a Chimay Triple (Cinq Cents) blonde triple 8 % Notre-Dame de Scourmont Chimay 1966 BE
01b Chimay (capsule) rouge (Première) ambrée double 7 % Notre-Dame de Scourmont Chimay 1948 BE
01c Chimay (capsule) bleue (Grande Réserve) brune 9 % Notre-Dame de Scourmont Chimay 1954 BE
01d Chimay (capsule) dorée blonde 4,8 % Notre-Dame de Scourmont Chimay 2006 BE
01e Chimay Grande Réserve Vieillie en Barrique Brune 10,5% Notre-Dame de Scourmont Chimay BE
01f Chimay (capsule) verte (150) blonde 10,0 % Notre-Dame de Scourmont Chimay 2021[20]] BE
02a Engelszell Benno ambrée double 6,9 % Engelszell Engelhartszell 2012 AT
02b Engelszell Gregorius brune quadruple 10,5 % Engelszell Engelhartszell 2012 AT
02c Engelszell Nivard blonde 5,5 % Engelszell Engelhartszell 2015 AT
02d Engelszell Weiße blanche 4,9% Engelszell Engelhartszell AT
02e Engelszell Zwickl blonde 4,7% Engelszell Engelhartszell AT
03a La Trappe Blond blonde 6,5 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03b La Trappe Dubbel ambrée double 7 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03c La Trappe Tripel blonde triple 8 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03d La Trappe Quadrupel ambrée quadruple 10 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03e La Trappe Quadrupel Oak Aged ambrée quadruple vieillie 10 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03f La Trappe Witte Trappist blanche 5,5 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03 g La Trappe Bockbier bock 7 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03h La Trappe Isid'Or ambrée 7,5 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03i La Trappe Puur blonde bio 4,7 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
03j La Trappe Nillis Bière sans alcool 0,0 % Notre-Dame de Koningshoeven Berkel-Enschot (Tilbourg)   NL
04a Orval Vert Blonde 4,5% Notre-Dame d'Orval Villers-devant-Orval (Florenville) BE
04b Orval blonde/ambrée 6,2 % Notre-Dame d'Orval Villers-devant-Orval (Florenville) 1931 BE
05a Rochefort 6 brune 7,5 % Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort Rochefort   BE
05b Rochefort 8 brune 9,2 % Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort Rochefort   BE
05c Rochefort 10 brune quadruple 11,3 % Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort Rochefort   BE
05d Rochefort triple extra blonde 8,1% Notre-Dame de Saint-Rémy de Rochefort Rochefort 2020 BE
06a Spencer Trappist Ale blonde 6,5 % Saint-Joseph de Spencer Spencer 2013 US
06b Spencer Trappist Imperial Stout stout impérial 8,7 % Saint-Joseph de Spencer Spencer US
06c Spencer Trappist India Pale Ale IPA 7,2 % Saint-Joseph de Spencer Spencer US
06d Spencer Trappist Premium Pilsner blonde pilsner 4,7 % Saint-Joseph de Spencer Spencer US
06e Spencer Trappist Holiday Ale ambrée 9 % Saint-Joseph de Spencer Spencer US
06f Spencer Trappist Monk's Reserve Ale brune quadruple 10,2 % Saint-Joseph de Spencer Spencer US
06g Spencer Trappist Festive Lager ambrée märzen 7,5 % Saint-Joseph de Spencer Spencer US
06h Spencer Trappist Peach Saison Blonde Fruitée 4,3% Saint-Joseph de Spencer Spencer US
06i Spencer Trappist The Monkster Mash Pumpkins Ale ambrée rouge 5,2% Saint-Joseph de Spencer Spencer 2019 US
06j Spencer Trappist Vienna-Style Lager ambrée märzen 5,5% Saint-Joseph de Spencer Spencer US
06k Spencer Trappist Monk's India Pale Ale IPA 6,3% Saint-Joseph de Spencer Spencer US
07a Tre Fontane Tripel blonde triple 8,5 % Tre Fontane Rome 2015 IT
07b Tre Fontane Scala Coeli blonde 6,3 % Tre Fontane Rome 2018 IT
08a Tynt Meadow brune 7,4 % Mount Saint Bernard Coalville (Leicestershire) 2018 R-U
09a Westmalle Dubbel ambrée double 7 % Westmalle Westmalle (Malle)   BE
09b Westmalle Tripel blonde triple 9,5 % Westmalle Westmalle (Malle)   BE
09c Westmalle Extra blonde 4,8% Westmalle Westmalle (Malle) BE
10a Westvleteren Blond blonde 5,8 % Saint-Sixte Westvleteren (Vleteren)   BE
10b Westvleteren 8 brune double 8 % Saint-Sixte Westvleteren (Vleteren)   BE
10c Westvleteren 12 brune quadruple 10,2 % Saint-Sixte Westvleteren (Vleteren)   BE
11a Zundert 8 ambrée 8 % Notre-Dame-du-Refuge[21] Zundert 2013 NL
11b Zundert 10 brune quadruple 10 % Notre-Dame-du-Refuge[21] Zundert 2018 NL

La trappiste française Mont des Cats n'entre pas dans ce tableau car, comme indiqué plus haut, elle n'est pas fabriquée dans l'abbaye du même nom ; elle ne peut donc prétendre au label ATP.

De même pour la Cerveza Cardeña Trappist. Cette bière Trappiste espagnole, n'apparaît pas non plus dans tableau car elle ne possède pas le logo ATP.

De même pour l'Achel : en janvier 2021 l'Achel a perdu son dénomination "Authentic Trappist Product" (ATP) mais reste néanmoins une bière trappiste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définition du TILF et du Robert
  2. « Les bières"dites trappistes" », sur trappistbeer.net (consulté le )
  3. « Jugement Gand 1962 », sur trappistbeer.net (consulté le )
  4. « Fausses bières trappistes - Nep trappistenbier - Fake trappist », sur trappistbeer.net (consulté le )
  5. a et b trappist.be L'Association internationale trappiste| Logo ATP.
  6. a et b Bières trappistes
  7. Site de l'abbaye Saint-Sixte de Westvleteren
  8. a et b Jean-Pierre Perrin, « La meilleure gorgée du monde », sur Libération,
  9. Plusieurs fois élue meilleure bière du monde.
  10. [1]
  11. a et b Il y a désormais deux trappistes de plus : une hollandaise et une américaine
  12. a b c et d « L'Abbaye de Mount Saint Bernard brasse la première bière trappiste anglaise - cath.ch », sur cath.ch (consulté le )
  13. Histoire de l'abbaye de Saint-Sixte
  14. Mont des Cats, la huitième bière trappiste sera française
  15. Conditions d'octroi du logo
  16. Newsletter TRAPPISTE 9
  17. Stift Engelszell sur le site de l'Association internationale trappiste.
  18. « Spencer Trappist Feierabendbier », sur spencerbrewery.com
  19. a et b « L'Italie rejoint le club de ceux qui possèdent une bière trappiste » (consulté le )
  20. [2]
  21. a et b Site de l'abbaye de Zundert.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pays du Nord, no 106, p. 24-41, mars-avril-
  • Grandes Bières de Belgique par Michael Jackson (nouvelle révision de 1997)

Liens externes[modifier | modifier le code]