Baton Rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bâton Rouge (homonymie).
Baton Rouge
Flag of Baton Rouge.svg
Baton Rouge Louisiana waterfront aerial view.jpg
Géographie
Pays
État
Paroisse
Capitale de
Baigné par
Superficie
228,23 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
17 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
East Baton Rouge Parish Louisiana incorporated and unincorporated areas Baton Rouge highlighted.svg
Démographie
Population
229 493 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
1 005,5 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Sharon Weston Broome (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
70801Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
22-05000Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
225Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

La ville de Baton Rouge ([bɑtɔ̃ ʀuʒ] en français, [ˌbætən ˈruːʒ] en anglais) est la capitale de l'État de Louisiane, aux États-Unis, et la deuxième ville la plus peuplée de cet État. Elle a été temporairement la ville la plus peuplée de Louisiane à la suite de l'afflux de réfugiés après le passage de l'ouragan Katrina sur La Nouvelle-Orléans en 2005. Baton Rouge est située dans la paroisse de Baton Rouge Est (East Baton Rouge Parish), dont elle est le siège.

La commune de Baton Rouge compte 228 590 habitants, au sein d'une agglomération de 830 480 habitants (estimations du Bureau de recensement des États-Unis, 2015)[1]. La ville accueille le campus principal de l'université d'État de Louisiane (plus de 30 000 étudiants inscrits)[2] et de la Southern University.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le Conseil pour le développement du français en Louisiane recommande l'orthographe Bâton Rouge ou Bâton-Rouge, mais ces graphies avec accent circonflexe sont peu usitées. Le nom Baton Rouge est le plus utilisé, même dans le monde francophone, notamment par les dictionnaires et encyclopédies en français.

Géographie[modifier | modifier le code]

Image satellite de Baton Rouge et du Mississippi.

Certains quartiers situés à l'ouest sont construits sur des bluffs, c'est-à-dire des escarpements qui dominent la plaine alluviale du fleuve Mississippi. Plusieurs secteurs sont en terrain inondable. L'agglomération de Baton Rouge est traversée à l'est par la rivière Comité et au Sud par le bayou Manchac.

Le climat de Bâton-Rouge est subtropical : en hiver, la ville peut connaître des épisodes froids (cold waves ou vagues de froid venues du nord). Les étés sont très chauds et très humides à cause de l'envahissement des masses d'air tropical. La ville fut balayée par l'ouragan Katrina en 2005, sans connaître autant de dégâts que La Nouvelle-Orléans : on déplora quelques arbres arrachés et des coupures de courant électrique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Panneau présentant, en langue française, l'historique de Baton Rouge.

En 1699, les explorateurs français découvrent ce secteur de la Louisiane. Les écrits de d'Iberville identifient le secteur par le nom « Istrouma » ou « Bâton rouge ». D'Iberville décrit de grands poteaux rouges érigés par les Amérindiens avec des têtes de poissons et d'ours offertes en sacrifice. En 1718, les Français construisent un fort près de l'actuelle Baton Rouge afin de protéger les voyageurs. Le secteur devient possession britannique par le traité de Paris en 1763. Cette ville est le lieu de naissance de Jean-Baptiste Annibal Aubert du Bayet, député, général et diplomate de la République française.

En , les Espagnols battent les Britanniques près du bayou Manchac et s'emparent de Bâton-Rouge. En 1810, les colons se révoltent contre les Espagnols et forment la République de la Floride Occidentale. Vers 1810, on estime que 1 000 personnes vivent à proximité de Baton Rouge, qui est un port alternatif à La Nouvelle-Orléans, bien situé sur le Mississippi, même s'il est situé à 230 km des côtes. Quatre ans plus tôt, en 1806, le capitaine Elias Beauregard, d'une famille de planteurs de coton, a transformé la ville en installant sur les terres de sa plantation, un nouveau quartier d'habitation pour accueillir des réfugiés français de Saint-Domingue en Amérique. Le nouveau port va devenir un important marché aux esclaves.

Baton Rouge devient la capitale de l'État de Louisiane en 1849[3]. Pendant la guerre de Sécession (1861-1865), la ville est bombardée par les forces de l'Union et la capitale est déplacée plusieurs fois jusqu'en 1882. À ce moment-là, la ville compte une population de 7 197 habitants. À la fin du siècle, la ville commence à développer son industrie en raison de son emplacement stratégique sur le fleuve Mississippi et près du golfe du Mexique.

Capitale de l'État de Louisiane[modifier | modifier le code]

En sa qualité de capitale, Baton Rouge abrite le Capitole de l'État de Louisiane où siège la législature de l'État, composée de la Chambre des représentants et du Sénat, ainsi que les bureaux du gouverneur de Louisiane et des autres institutions de l'exécutif.

Démographie[modifier | modifier le code]

On comptait en 1840 2 269 habitants, 150 ans plus tard, la population a centuplé :

Historique des recensements
Ann. Pop.
1810469
18402 269
18503 90572,1 %
18605 42839,0 %
18706 49819,7 %
18807 19710,8 %
189010 47845,6 %
190011 2697,5 %
191014 89732,2 %
192021 78246,2 %
193030 72941,1 %
194034 71913,0 %
1950125 629261,8 %
1960152 41921,3 %
1970165 9218,9 %
1980220 39432,8 %
1990219 531-0,4 %
2000227 8183,8 %
2010229 4930,7 %
Est. 2015228 590-0,4 %

De nos jours, sur 228 000 habitants, seuls 1 200 sont restés francophones. Une partie de la population est d'origine française.

Composition de la population en % (2010)[4],[5]
Groupe Bâton-Rouge Drapeau de la Louisiane Louisiane Drapeau des États-Unis États-Unis
Afro-Américains 54,5 32,0 12,6
Blancs 39,4 62,7 72,4
Asiatiques 3,3 1,6 4,8
Autres 1,3 1,6 6,4
Métis 1,3 1,6 2,9
Amérindiens 0,2 0,7 0,9
Total 100 100 100
Latino-Américains 3,3 4,3 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 91,78 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler anglais à la maison, alors que 2,73 % déclare parler l'espagnol, 1,37 % le vietnamien, 0,93 % une langue chinoise, 0,84 % le français et 2,36 % une autre langue[6].

Économie[modifier | modifier le code]

Raffinerie ExxonMobil vue depuis la tour du capitole

Bien qu'elle soit située à 237 km de la côte du golfe du Mexique, Baton Rouge accueille un grand complexe industrialo-portuaire. Le port exporte les céréales des Grandes Plaines par le Mississippi.

Baton Rouge abrite la seconde plus grande raffinerie des États-Unis[7], d’une capacité de raffinage de 500 000 barils de pétrole par jour[8], propriété d'ExxonMobil et de nombreux sites chimiques, liés par barges et pipe-lines aux autres sites du bord du Mississippi, de la côte du golfe du Mexique et de la zone de Houston.

Baton Rouge est le siège de l'université d'État de Louisiane (Louisiana State University), plus grande université de Louisiane.

Le stade de l'équipe de football américain, Tiger Stadium, peut abriter 92 000 spectateurs.

Transports[modifier | modifier le code]

Baton Rouge possède un aéroport (Ryan Field, code AITA : BTR).

Monuments et culture[modifier | modifier le code]

  • Capitole de l'État de Louisiane (siège du gouvernement de l'État)
  • Ancien Capitole
  • USS Kidd (destroyer de la Seconde Guerre mondiale)
  • Musée d'État de la Louisiane
  • Independence Park Botanic Gardens, des jardins botaniques situés à Independance Park dont l'accès est gratuit le jour. On peut y admirer des plantes marécageuses, l'iris de Louisiane, de myrte

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?src=bkmk
  2. World Almanac and Book of Facts (2015), "Four-Year Colleges and Universities", p. 408.
  3. Bâton-Rouge Governement Website - About us
  4. (en) « Baton Rouge, LA Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  5. (en) « Population of Louisiana - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 4 mars 2016).
  6. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov.
  7. Le Point, La Nouvelle-Orléans évalue les dégâts après le passage de Gustav, 2 septembre 2008.
  8. D'après le site web de la chambre de commerce de Bâton-Rouge
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Bâton-Rouge.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]