Jackson (Mississippi)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jackson
Drapeau de Jackson
Drapeau.
Jackson (Mississippi)
La statue d'Andrew Jackson
située devant l'hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Mississippi Mississippi
Comtés Hinds, Madison et Rankin
Type de localité City
Maire
Mandat
Chokwe Antar Lumumba (D)
2021-2025
Code ZIP 39200-39299
Code FIPS 28-36000
GNIS 0711543
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 601 et 769
Démographie
Population 153 701 hab. ()
Densité 524 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 17′ 56″ nord, 90° 11′ 05″ ouest
Altitude 85 m
Superficie 29 327 ha = 293,27 km2
· dont terre 287,58 km2 (98,06 %)
· dont eau 5,69 km2 (1,94 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Fondation 1822
Municipalité depuis 1822
Devise « The City of Grace and Benevolence »
Surnom « Crossroads of the South »
Localisation
Localisation de Jackson
Localisation dans le comté de Hinds.
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Voir sur la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Jackson
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Voir sur la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Jackson
Géolocalisation sur la carte : Mississippi
Voir sur la carte topographique du Mississippi
City locator 14.svg
Jackson
Liens
Site web jacksonms.gov

Jackson est une ville des États-Unis, capitale et principale agglomération de l’État du Mississippi. Lors du recensement de 2020, sa population s’élevait à 153 701 habitants. En 2022, elle est estimée à 170 000 habitants, tandis que son aire urbaine approchait les 700 000 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Jackson est traversée par la Pearl River ou rivière aux Perles.

Elle est traversée par les Interstate highways I-20, I-55 et I-220 et les U.S. Routes 49, 51 et 80.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le capitole du Mississippi, à Jackson.

Un premier établissement fut fondé en 1792 par Louis LeFleur, un marchand canadien-français à l'époque de la Louisiane française. Il fonda ce comptoir sur la piste Natchez afin de pouvoir commercer avec les Amérindiens. Louis Lefleur établit ce poste commercial sur les hauteur d'une falaise dominant la rive ouest de la rivière aux Perles.

Après la vente de la Louisiane française par Napoléon Ier, le lieu prit le nom anglais de LeFleur's Bluff et la rivière prit le nom de Pearl River.

Au début du XIXe siècle, les autorités recherchaient un endroit pour implanter la capitale de l’État du Mississippi. Le site de l'actuelle Jackson fut choisi en 1821 sur le lieu même de LeFleur's Bluff, et baptisé en l'honneur du septième président américain, Andrew Jackson. Peter Aaron Van Dorn (en) en dessina les premiers plans. Le chemin de fer arriva à Jackson en 1840, ce qui assura le développement de la ville après la guerre de Sécession. C’est au cours de ce conflit que la cité devint un centre de production majeur pour les États sudistes. Le , la bataille de Jackson opposa les troupes du général Ulysses S. Grant aux forces confédérées du général Joseph E. Johnston. La cité tomba aux mains des nordistes, ce qui ouvrit la route vers l'ouest et mena au siège de Vicksburg. La découverte de gisements de gaz dans la région stimula la croissance économique de la ville à partir des années 1930. Elle servit de base militaire pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle connut des troubles pendant le mouvement des droits civiques dans les années 1960.

Le 1er juillet 2013, Chokwe Lumumba a prêté serment en tant que maire de la ville. Le 25 février 2014, après huit mois de mandat, il est décédé. Il était un personnage populaire mais controversé en raison de son adhésion antérieure à la République de New Afrika, ainsi que d'être cofondateur de la Coalition nationale des Noirs pour réparations en Amérique. Le 22 avril 2014, le fils de Lumumba, Chokwe Antar Lumumba, a couru pour le siège de la mairie après la mort de son père, mais a perdu contre le conseiller Tony Yarber. En 2017, il a de nouveau couru pour le maire et a gagné[1].

Pendant plusieurs années, l'approvisionnement en eau de la ville n'a pas répondu aux normes de l'EPA ou à une pression d'eau ou à un traitement d'égouts adéquat, et a été soumis à de nombreuses ordres d'eau d'ébullition en 2021 et 2022. En août 2022, Jackson a perdu l'accès à l'eau lorsque sa plus grande usine de traitement de l'eau a échoué, laissant l'eau du robinet non traitée[2],[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.  
18501 881
18603 191 +69,64 %
18704 234 +32,69 %
18805 204 +22,91 %
18905 920 +13,76 %
19007 816 +32,03 %
191021 262 +172,03 %
192022 817 +7,31 %
193048 242 +111,43 %
194062 107 +28,74 %
195098 271 +58,23 %
1960144 422 +46,96 %
1970153 968 +6,61 %
1980202 895 +31,78 %
1990196 637 −3,08 %
2000184 286 −6,28 %
2010173 514 −5,85 %
2020153 701 −11,42 %
Selon le Bureau du recensement des États-Unis[4]
Composition de la population en % (2010)[5],[6]
Groupe Jackson Drapeau du Mississippi Mississippi Drapeau des États-Unis États-Unis
Noirs 79,4 37,0 12,6
Blancs 18,4 59,1 72,4
Métis 0,9 1,2 2,9
Autres 0,8 1,3 6,4
Asiatiques 0,4 0,9 4,8
Amérindiens 0,1 0,5 0,9
Total 100 100 100
Hispaniques 1,6 2,8 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 97,15 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 1,88 % déclare parler l'espagnol et 0,97 % une autre langue[7].

Culture[modifier | modifier le code]

Jackson, Mississippi est une chanson tirée de l'album Kid Rock sorti en 2003.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Governor's Mansion, construit en 1842, servit de quartier général à Sherman pendant la guerre de Sécession.
  • L’ancien capitole fut occupé par l'assemblée de l’État entre 1839 et 1903.
  • L’hôtel de ville fut érigé en 1846.

Le nouveau musée des droits civiques du Mississippi Mississippi Civil Rights Museum est inauguré fin 2017 par le président américain Donald Trump, ce qui déclenche le boycott de la cérémonie par le maire et militants historiques des droits civiques[8].

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Yarber sworn in as Jackson mayor », sur Clarion Ledger (consulté le )
  2. (en) « Mississippi’s Capital Loses Water as a Troubled System Faces a Fresh Crisis », sur New York Times (consulté le )
  3. (en) « Mississippi Water Crisis a Failure Decades in the Making », sur Access Now (consulté le )
  4. (en) (en) « Census of Population and Housing », sur Bureau du recensement des États-Unis (consulté le ).
  5. (en) « Jackson, MS Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le ).
  6. (en) « Population of Mississippi - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le ).
  7. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov (consulté le ).
  8. (en) DeNeen L. Brown et Cleve R. Wootson Jr., « Trump ignores backlash, visits Mississippi Civil Rights Museum and praises civil rights leaders », sur washingtonpost.com, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]