Paroisse de la Pointe Coupée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paroisse de la Pointe Coupée
Situation de la paroisse de la Pointe Coupée en Louisiane
Situation de la paroisse de la Pointe Coupée en Louisiane
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Louisiane Louisiane
Chef-lieu New Roads
Fondation 1807
Démographie
Population 22 802 hab. (2010)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Superficie 144 200 ha = 1 442 km2
Superficie eau 8 800 ha = 88 km2
Superficie totale 153 000 ha = 1 530 km2

La paroisse de la Pointe Coupée (anglais : Pointe Coupee Parish) est située dans l'État américain de la Louisiane. Son siège est à New Roads. Selon le recensement de 2000, sa population est de 22 763 habitants. Elle est une des 22 paroisses de la région officielle de l'Acadiane.

Géographie[modifier | modifier le code]

La paroisse a une superficie de 1 530 km2 de terre émergée et 86 km2 d’eau. Elle est enclavée entre la paroisse de Concordia au nord, la paroisse de Feliciana Est au nord-est, la paroisse de Baton Rouge Est à l'est, la paroisse d'Iberville au sud, la paroisse de Saint-Martin au sud-ouest, la paroisse de Saint-Landry à l'ouest, et la paroisse des Avoyelles au nord-ouest.

Municipalités[modifier | modifier le code]

Carte des municipalités de Pointe Coupée.

Communautés non enregistrées[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Pointe Coupée était avec Natchez un poste français au nord de La Nouvelle-Orléans sur le Mississippi. Elle procédait du peuplement français dit en arêtes de poisson de part et d'autre du Mississippi. Ce furent les représentants de la Compagnie des Indes qui distribuèrent des concessions foncières et non pas le roi ou les seigneurs, comme dans d'autres pays français d'Amérique du Nord. De même, le développement y était moins dense que dans la vallée du Saint-Laurent.

Le tabac était cultivé à Pointe Coupée, surtout après le massacre de Natchez de 1729. La culture demandait beaucoup de temps et de main-d’œuvre. Aux semailles en février succédait, à partir d'avril, la période pendant laquelle on transplantait de jeunes plants et on nettoyait les terrains. La récolte avait lieu aux mois d'août et de septembre. Les feuilles de tabac étaient séchées et empaquetées. Ensuite, les caisses de tabac étaient envoyées à La Nouvelle-Orléans. Là, avec les peaux de chevreuil, elles attendaient dans les magasins de la Compagnie des Indes (ou du roi) et des négociants, d'être expédiées en métropole.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.  %±
1640 {{{1 640}}}
1810 3 187
1820 4 912 54,1 %
1830 5 942 21,0 %
1840 7 898 32,9 %
1850 11 339 43,6 %
1860 17 718 56,3 %
1870 12 981 -26,7 %
1880 17 785 37,0 %
1890 19 613 10,3 %
1900 25 777 31,4 %
1910 25 289 -1,9 %
1920 24 697 -2,3 %
1930 21 007 -14,9 %
1940 24 004 14,3 %
1950 21 841 -9,0 %
1960 22 488 3,0 %
1970 22 002 -2,2 %
1980 24 045 9,3 %
1990 22 540 -6,3 %
2000 22 763 1,0 %
2010 22 802 0,2 %
Composition de la population en % (2010)[1],[2]
Groupe Paroisse de Pointe Coupée Drapeau de la Louisiane Louisiane Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 61,4 62,6 72,4
Afro-Américains 36,3 32,0 12,6
Métis 1,0 1,6 2,9
Autres 0,9 1,6 6,4
Asiatiques 0,3 1,6 4,8
Amérindiens 0,1 0,7 0,9
Total 100 100 100
Hispaniques et Latino-Américains 2,2 37,6 16,7

Selon l'American Community Survey, en 2010, 94,90 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 2,51 % le français, 1,72 % l'espagnol, 0,73 % un créole français et 0,12 % une autre langue[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Havard et Cécil Vidal, Histoire de l'Amérique française, Flammarion, Paris, 2003.