Augusta (Maine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Augusta.
Augusta
Augusta, Maine 2.jpg
Géographie
Pays
État
Comté
Partie de
Kennebec and Moose River Valleys (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Capitale de
Superficie
150,31 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
20 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Kennebec County Maine incorporated and unincorporated areas Augusta highlighted.svg
Démographie
Population
19 136 hab.Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
127,3 hab./km2
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code FIPS
23-02100Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
207Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

La ville d’Augusta est la capitale de l'État du Maine, aux États-Unis, sur la rivière Kennebec, et siège du comté de Kennebec. Lors du recensement de 2010, sa population s'élevait à 19 136 habitants, ce qui en fait la neuvième ville de l'État en termes de population et l'antépénultième capitale d’État la moins peuplée des États-Unis après Montpelier dans le Vermont et Pierre dans le Dakota du Sud.

La région a d'abord été colonisée par des Britanniques provenant de Plymouth, et a servi de comptoir commercial dès 1625.

Géographie[modifier | modifier le code]

Augusta est la capitale d'État la plus orientale des États-Unis. Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la ville a une superficie totale de 150,30 km2. Elle est drainé par la rivière Kennebec.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Capitole de l'État du Maine (siège des assemblées législatives de l'État du Maine) à Augusta, conçue par Charles Bulfinch, construite entre 1829 et 1832.

La région a été occupée par l'infortunée colonie de Popham en . Elle fut habitée par les colons anglais de la Colonie de Plymouth en 1629 comme un poste de traite sur la rivière Kennebec. La colonie était connue sous son nom amérindien, Cushnoc (ou Coussinoc ou Koussinoc), signifiant « tête de marée ». Le commerce de fourrure a d'abord été profitable, mais avec des soulèvements des Amérindiens et une baisse de revenus, la colonie de Plymouth a vendu le brevet de Kennebec en 1661. Le site de Cushnoc resta inoccupé durant 75 ans[1]. Cette région était habitée par les Indiens Canibas. Au cours du XVIIe siècle, ils étaient en bons termes avec les colons britanniques dans la région.

Les membres de la nation Abénaquis qui vivaient vers le haut de la rivière Kennebec de Narrantsouac finirent par devenir hostiles aux colons britanniques. En 1722, la tribu et ses alliés ont attaqué le Fort Richmond (maintenant Richmond, Maine) et ont détruit Brunswick. En réponse, Narrantsouac fut pillée en 1724 au cours de la Guerre anglo-wabanaki, où les forces britanniques ont pris le contrôle provisoire de la région du Kennebec. En 1754, un blockhaus nommé Fort Western (maintenant le plus vieux fort en bois en Amérique) a été construit à Cushnoc sur la rive est. Il a été conçu comme un dépôt d'approvisionnement pour Fort Halifax, afin de protéger la région[2]. En 1775, Benedict Arnold et ses 1 100 soldats ont utilisé Fort Western comme zone de transit avant l'expédition de Benedict Arnold au Québec vers le haut du Kennebec à la Bataille du Québec.

Fondée en 1628, la ville fut appelée Cushnoc ou Koussinoc de 1625 à 1771, Hallowell de 1771 à 1797 puis Harrington en 1797. Son nom actuel a été adopté en 1797 en l'honneur de Pamela Augusta Dearborn, fille d'Henry Dearborn, représentant du district du Maine au Congrès des États-Unis. En 1827, Augusta a remplacé Portland comme capitale de l'État, sept ans après que le Maine soit devenu un État, bien que la législature de l’État ait continué à siéger à Portland jusqu’en 1832.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La ville est administrée sous le statut de gouvernement à gérance municipale. Un maire et un conseil de huit membres sont élus pour trois ans, cependant que la gestion des services municipaux est confiée à un gérant municipal. Depuis 2014, le maire est David Rollins.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1854 ? Samuel Cony (en) Démocrate  
Les données manquantes sont à compléter.
1906 1910 Frederick W. Plaisted (en) Démocrate  
Les données manquantes sont à compléter.
1935 1941 Frederick G. Payne (en) Républicain  
Les données manquantes sont à compléter.
1947 1948 Charles P. Nelson (en) Démocrate  
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1974 Stanley Sproul (en) Républicain  
Les données manquantes sont à compléter.
2006 2010 Roger Katz (en) Républicain  
Les données manquantes sont à compléter.
2014 William R. Stokes (en) Démocrate  
Les données manquantes sont à compléter.
en cours David Rollins    

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.
18001 211
18101 805 +49,05 %
18202 457 +36,12 %
18303 980 +61,99 %
18405 314 +33,52 %
18508 225 +54,78 %
18607 609 -7,49 %
18707 808 +2,62 %
18808 665 +10,98 %
189010 527 +21,49 %
190011 683 +10,98 %
191013 211 +13,08 %
192014 114 +6,84 %
193017 198 +21,85 %
194019 360 +12,57 %
195020 913 +8,02 %
196021 680 +3,67 %
197021 945 +1,22 %
198021 819 -0,57 %
199021 325 -2,26 %
200018 560 -12,97 %
201019 136 +3,1 %
Est. 201718 594 -2,83 %
Composition de la population en % (2010)[3],[4]
Groupe Augusta Drapeau du Maine Maine Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 94,1 95,2 72,4
Métis 2,3 1,6 2,9
Asiatiques 1,5 1,0 4,8
Afro-Américains 1,1 1,2 12,6
Amérindiens 0,7 0,7 0,9
Autres 0,4 0,4 6,4
Total 100 100 100
Latino-Américains 1,8 1,3 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 89,86 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 4,57 % déclare parler le français, 1,78 % l'espagnol, 0,98 % l'allemand, 0,75 % une langue chinoise, 0,73 % l'arabe et 1,34 % une autre langue[5].

Économie[modifier | modifier le code]

Parmi les principales activités économiques figurent le tourisme, la fabrication de matériel informatique, du papier et de l'acier.

Augusta possède un aéroport (Augusta State Airport, code AITA : AUG).

Enseignement[modifier | modifier le code]

Depuis 1965, la ville accueille un campus de l'université du Maine.

Attrait touristique[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Augusta[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Forgotten Inhabinants of Cushnoc », sur rootsweb.com (consulté le 19 décembre 2017).
  2. Ligue Maine de mémoriaux et musées, Maine: A Guide 'Down East', Courier-Journal, Inc., Doris A. Isaacson, , 148-152 p..
  3. (en) « Augusta, ME Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 13 mars 2016).
  4. (en) « Population of Maine - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com (consulté le 13 mars 2016).
  5. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov.
  6. « Julia Clukey ».
  7. Ernie Clark, « Augusta's Julia Clukey looks to the future after Olympic luge near-miss », sur Bangor Daily News.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :