Delaware

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delaware (homonymie).
Delaware
Blason
Blason
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec le Delaware en rouge.SurnomThe First State, The Small Wonder, Diamond State, Blue Hen StateEn français : « Le Premier État », « La Petite Merveille », « L'État du Diamant », « L'État de l'Oiselle Bleue »DeviseLiberty and Independence« La liberté et l'indépendance »
Carte des États-Unis avec le Delaware en rouge.

Surnom
The First State, The Small Wonder, Diamond State, Blue Hen State
En français : « Le Premier État », « La Petite Merveille », « L'État du Diamant », « L'État de l'Oiselle Bleue »

Devise
Liberty and Independence
« La liberté et l'indépendance »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Dover
Adhésion à l’Union 7 décembre 1787 (1e État)
Gouverneur Jack Markell (D)
Sénateurs Christopher Coons (D)
Thomas Carper (D)
Nombre de représentants 1 : John C. Carney, Jr. (D)
ISO 3166-2 US-DE
Fuseau horaire -5
Démographie
Gentilé Delawarien
Population 897 934 hab. (2010[1])
Densité 139 hab./km2
Rang 45e
Ville la plus peuplée Wilmington
Géographie
Altitude 18 m (min. : 0 m) (max. : Ebright Azimuth 137 m)
Superficie 6 452 km2
Rang 49e
– Terre 5 068 km2
– Eau (%) 1 387 km2 (21.5 %)
Coordonnées 38°27' N à 39°50' N (48 km)
75°02' W à 75°47' W (161 km)
Divers
Langues officielles De jure : Aucune
De facto : Anglais
Liens
Site web delaware.gov
Symboles du Delaware
Image illustrative de l'article Delaware
Le drapeau du Delaware.
Symboles vivants
Arbre Houx américain
Herbe Coccinella septempunctata
Oiseau [[|]] (en)
Papillon Papillon glauque
Poisson [[|]] (en)
Symboles non vivants
Boisson Lait
Chanson Our Delaware
Couleur Bleu colonial et Buff (#F0DC82)
Fossile Belemnoidea
Minéral Sillimanite
Slogan It's Good Being First
Sol Greenwich
Pièce de 25 Cents de l'État
Image illustrative de l'article Delaware
La pièce du Delaware émise en 1999.

Le Delaware ([ˈdɛləwɛəɹ] en anglais) est un État de la côte est des États-Unis, bordé à l'ouest et au sud par le Maryland, au nord par la Pennsylvanie, à l'est par le New Jersey et l'océan Atlantique. Le Delaware est souvent surnommé « le premier État » puisqu'il est le premier à avoir ratifié la constitution des États-Unis le 7 décembre 1787. Il est le deuxième plus petit État Américain et a la sixième plus petite population du pays. Le Delaware est souvent décrit comme un paradis fiscal en raison de ses lois favorables aux entreprises et de ses faibles taxes. Plus de 50 % des entreprises américaines cotées en bourse sont incorporées au Delaware, fournissant environ un cinquième du revenu de l’État.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant que la côte ne soit explorée par les Européens au XVIe siècle, le Delaware était habité par plusieurs groupes d'autochtones américains, comprenant les Lanapes dans le nord et les Nanticoke dans le sud. Le nom « Delaware » provient du fleuve Delaware et de la baie, nommée en l'honneur de Sir Thomas West (3e baron de la Warr), gouverneur de la colonie anglaise de Jamestown en Virginie en 1610.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1631 : établissement des premiers colons néerlandais dans la région à Zwaanendael (ou Swaanendael, soit le « Val des Cygnes » en néerlandais, aujourd'hui Lewes).
  • 1638 : la « Nouvelle-Suède » est proclamée alors que la couronne suédoise voit l'établissement de Fort Christina (aujourd'hui Wilmington) sous la gouverne d'un transfuge néerlandais, d'origine wallonne, Pierre Minuit.
  • 1655 : Pieter Stuyvesant, à la tête d'un régiment de trois cents soldats de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, prend Fort Christina et déplace le centre décisionnel régional vers Fort Casimir ; la Nouvelle-Suède est annexée à la Nouvelle-Néerlande.
  • 1656 : la ville d'Amsterdam obtient la région en tant que patroonat. Fort Casimir devient Nouvelle-Amstel.
  • 1664 : les Anglais s'emparent de la Nouvelle-Néerlande en prélude à la Deuxième Guerre anglo-néerlandaise. Les colons néerlandais habitant les berges du Delaware sont les seuls à résister.
  • 1673 : durant la Troisième Guerre anglo-néerlandaise, une flotte combinée hollando-zélandaise (la Hollande et la Zélande sont deux provinces des Pays-Bas) reprend l'ancienne colonie. La Nouvelle-Néerlande sera définitivement cédée à l'Angleterre l'année suivante.
  • 1682 : la propriété du Delaware est accordée à William Penn par le duc d'York et fait partie intégrante de la colonie de Pennsylvanie.
  • 1704 : les trois comtés du Delaware obtiennent une législature séparée.
  • 1710 : premier conseil exécutif des trois comtés formant le Delaware.
  • 1763-1767 : fixation définitive des frontières des trois comtés avec le Maryland et la Pennsylvanie.
  • 1776 : le Delaware est une des treize colonies qui se révoltent contre la tutelle britannique et prend le nom officiel d'État du Delaware.
  • 1787 : le 7 décembre, le Delaware fut le premier État à ratifier la Constitution des États-Unis, d'où son surnom de First State.
  • 1792 : première Constitution du Delaware dont les premiers gouverneurs sont appelés « Président de l'État du Delaware ». Le Delaware est un État esclavagiste.
  • 1813 : première église noire du Delaware sous le nom d'Union Church of Africans.
  • 1861 : les électeurs du Delaware, État esclavagiste, refusent la sécession et demeurent dans l'Union.
  • 1865 : huit mois après la fin de la Guerre de Sécession, le Delaware rejette le treizième amendement à la Constitution américaine et tente de garder l'esclavage.
  • 1897 : adoption de la quatrième et actuelle Constitution du Delaware.
  • 1901 : le Delaware ratifie le treizième amendement, 40 ans après la proclamation d'émancipation.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du Delaware

S'étendant sur 154 km de long pour 14 km à 56 km de large et totalisant 5 328 km2, le Delaware est le second plus petit État des États-Unis après Rhode Island. Il est peuplé de 873 092 habitants selon les estimations de 2008[2]. Sa capitale est Dover et la ville la plus peuplée Wilmington.

L'État du Delaware, avec le comté côtier est du Maryland et les deux comtés de Virginie, forme la Péninsule de Delmarva, qui s'étend vers le bas le long de la côte Atlantique. La définition de la frontière du nord de l'État est inhabituelle. La plus grande partie de la frontière entre le Delaware et la Pennsylvanie fut définie à l'origine par un arc de cercle s'étendant à 12 miles 19,3 km de la coupole du palais de justice de la cité de New Castle. Cette frontière est souvent appelée the Twelve-Mile Circle (« le cercle des douze miles »).[9] C'est la seule limite d'État circulaire des États-Unis.

Le Delaware occupe une plaine côtière s'étendant presque intégralement sur la péninsule de Delmarva (partagée avec le Maryland et la Virginie, d'où ce mot-valise comme nom de la péninsule). Son point culminant (137 mètres à Ebright Azimuth, près de Wilmington) est le deuxième plus bas de tous les États (le plus bas étant la colline Britton, en Floride, culminant à 105 mètres). Le Nord de l'État est vallonné mais au sud de New Castle, le sol se fait plat et sablonneux, et, quelquefois, marécageux. Une chaîne de hauteurs d'environ 20 mètres d'altitude s'étend à la frontière ouest de l'État et constitue la ligne orientale de partage des eaux du Delaware. Les principaux cours d'eau sont le Christina et le Brandywine. La côte de la baie du Delaware est marécageuse ; la côte atlantique est constituée de plages de sables et de quelques lagons peu profonds. Les ports principaux sont Wilmington, New Castle et Lewes.

La plus grande partie du Delaware se situe dans la plaine côtière atlantique et, de ce fait, le climat est tempéré par les effets de l'océan. Le tiers sud de l'État a un climat subtropical tempéré, caractérisé par des étés chauds et humides et des hivers doux. La partie centrale est une transition vers le Nord de l'État, qui a un climat continental chaud et reçoit parfois des chutes de neige.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Comtés[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comtés de l'État du Delaware.

L'État du Delaware est divisé en 3 comtés[3].

Agglomérations[modifier | modifier le code]

L'État est en partie intégré au BosWash, une mégalopole s'étendant sur plusieurs États du Nord-Est des États-Unis entre Boston et Washington.

Aires métropolitaines et micropolitaines[modifier | modifier le code]

Le Bureau de la gestion et du budget a défini trois aires métropolitaines dans ou en partie dans l'État du Delaware[4].

Aire métropolitaine
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Philadelphia-Camden-Wilmington, PA-NJ-DE-MD 538 479

(5 965 343)

549 684

(6 034 678)

2,1 %

(1,2 %)

(6)
Salisbury, MD-DE 197 145

(373 802)

206 649

(385 438)

4,8 %

(3,1 %)

(135)
Dover, DE 162 310 169 416 4,4 % 240

En 2010, tous les Delawariens résidaient dans une zone à caractère urbain.

Aire métropolitaine combinée[modifier | modifier le code]

Le Bureau de la gestion et du budget a également défini une aire métropolitaine combinée en partie dans l'État du Delaware.

Aire métropolitaine combinée
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Philadelphia-Reading-Camden, PA-NJ-DE-MD 700 789

(7 067 807)

719 100

(7 146 706)

2,6 %

(1,1 %)

(8)

Municipalités[modifier | modifier le code]

L'État du Delaware compte 57 municipalités[5], dont 10 de plus de 5 000 habitants.

Municipalités de plus de 5 000 habitants
Rang Municipalité Type Comté Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013)
1 Wilmington City New Castle 70 851 71 525 1,0 %
2 Dover City Kent 36 047 37 366 3,7 %
3 Newark City New Castle 31 454 32 549 3,5 %
4 Middletown Town New Castle 18 871 19 600 3,9 %
5 Smyrna Town Kent, New Castle 10 023 10 960 9,3 %
6 Milford City Kent, Sussex 9 559 10 122 5,9 %
7 Seaford City Sussex 6 928 7 325 5,7 %
8 Georgetown Town Sussex 6 422 6 766 5,4 %
9 Elsmere Town New Castle 6 131 6 164 0,5 %
10 New Castle City New Castle 5 285 5 385 1,9 %

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Densités de population en 2010 (en mille carré).
Historique des recensements
Année Population Variation

1790 59 096 ——
1800 64 273 8,8 %
1810 72 674 13,1 %
1820 72 749 0,1 %
1830 76 748 5,5 %
1840 78 085 1,7 %
1850 91 532 17,2 %
1860 112 216 22,6 %
1870 125 015 11,4 %
1880 146 608 17,3 %
1890 168 493 14,9 %
1900 184 735 9,6 %
1910 202 322 9,5 %
1920 223 003 10,2 %
1930 238 380 6,9 %
1940 266 505 11,8 %
1950 318 085 19,4 %
1960 446 292 40,3 %
1970 548 104 22,8 %
1980 594 338 8,4 %
1990 666 168 12,1 %
2000 783 600 17,6 %
2010 897 934 14,6 %

Le Bureau du recensement des États-Unis estime la population du Delaware à 925 749 habitants au 1er juillet 2013, soit une hausse de 3,1 % depuis le recensement des États-Unis de 2010 qui tablait la population à 897 934 habitants[6]. Depuis 2010, l'État connaît la 17e croissance démographique la plus soutenue des États-Unis.

Avec 897 934 habitants en 2010, le Delaware était le 45e État le plus peuplé des États-Unis. Sa population comptait pour 0,29 % de la population du pays. Le centre démographique de l'État était localisé dans le sud-est du comté de New Castle[7].

Avec 177,91 hab./km2 en 2010, le Delaware était le 6e État le plus dense des États-Unis.

Le taux d'urbains était de 83,3 % et celui de ruraux de 16,7 %[8].

En 2010, le taux de natalité s'élevait à 12,7 ‰[9] (12,0 ‰ en 2012[10]) et le taux de mortalité à 8,6 ‰[11] (8,6 ‰ en 2012[12]). L'indice de fécondité était de 1,94 enfants par femme[9] (1,85 en 2012[10]). Le taux de mortalité infantile s'élevait à 7,7 ‰[11] (7,6 ‰ en 2012[12]). La population était composée de 22,92 % de personnes de moins de 18 ans, 10,12 % de personnes entre 18 et 24 ans, 25,34 % de personnes entre 25 et 44 ans, 27,23 % de personnes entre 45 et 64 ans et 14,40 % de personnes de 65 ans et plus. L'âge médian était de 38,8 ans[13].

Entre 2010 et 2013, l'accroissement de la population (+ 27 813) était le résultat d'une part d'un solde naturel positif (+ 11 032) avec un excédent des naissances (36 651) sur les décès (25 619), et d'autre part d'un solde migratoire positif (+ 16 919) avec un excédent des flux migratoires internationaux (+ 7 717) et un excédent des flux migratoires intérieurs (+ 9 202)[14].

Selon des estimations de 2013, 90,0 % des Delawariens étaient nés dans un État fédéré, dont 46,8 % dans l'État du Delaware et 43,3 % dans un autre État (24,8 % dans le Nord-Est, 13,3 % dans le Sud, 3,5 % dans le Midwest, 1,7 % dans l'Ouest), 1,7 % étaient nés dans un territoire non incorporé ou à l'étranger avec au moins un parent américain et 8,3 % étaient nés à l'étranger de parents étrangers (40,0 % en Amérique latine, 32,2 % en Asie, 14,8 % en Europe, 11,1 % en Afrique, 1,8 % en Amérique du Nord). Parmi ces derniers, 45,1 % étaient naturalisés américain et 54,9 % étaient étrangers[15],[16].

Selon des estimations de 2012 effectuées par le Pew Hispanic Center, l'État comptait 20 000 immigrés illégaux, soit 2,4 % de la population[17].

Composition ethno-raciale et origines ancestrales[modifier | modifier le code]

Selon le recensement des États-Unis de 2010, la population était composée de 68,89 % de Blancs, 21,36 % de Noirs, 3,18 % d'Asiatiques (1,27 % d'Indiens, 0,69 % de Chinois), 2,66 % de Métis, 0,47 % d'Amérindiens, 0,04 % d'Océaniens et 3,40 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (2,46 %), principalement blanche et noire (0,97 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (0,20 %).

Les non hispaniques représentaient 91,85 % de la population avec 65,34 % de Blancs, 20,80 % de Noirs, 3,15 % d'Asiatiques, 2,04 % de Métis, 0,31 % d'Amérindiens, 0,03 % d'Océaniens et 0,17 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, tandis que les Hispaniques comptaient pour 8,15 % de la population, principalement des personnes originaires du Mexique (3,37 %), de Porto Rico (2,51 %) et du Guatemala (0,58 %)[13].

En 2010, l'État du Delaware avait la 8e plus forte proportion de Noirs des États-Unis.

Historique récent de la composition ethno-raciale du Delaware (en %)[18],[13]
1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
Blancs 86,50 86,10 86,12 85,10 82,08 80,32 74,63 68,89
———Non hispaniques 81,29 79,27 72,48 65,34
Noirs 13,46 13,71 13,60 14,28 16,13 16,88 19,23 21,36
———Non hispaniques 16,66 18,94 20,80
Asiatiques (et Océaniens jusqu'en 1990) 0,03 0,04 0,09 0,27 0,69 1,36 2,07 3,18
———Non hispaniques 2,06 3,15
Autres 0,01 0,15 0,19 0,35 1,10 1,44 4,07 6,57
———Non hispaniques 1,76 2,56
Hispaniques (toutes races confondues) 1,63 2,37 4,76 8,15

En 2013, le Bureau du recensement des États-Unis estime la part des non hispaniques à 91,3 %, dont 64,0 % de Blancs, 20,8 % de Noirs, 3,6 % d'Asiatiques et 2,3 % de Métis, et celle des Hispaniques à 8,7 %[19].

En 2000, les Delawariens s'identifiaient principalement comme étant d'origine irlandaise (16,6 %), allemande (14,3 %), anglaise (12,1 %), italienne (9,3 %), américaine (6,1 %) et polonaise (5,2 %).

L'État avait la 5e plus forte proportion de personnes d'origine irlandaise après le Massachusetts (22,5 %), le New Hampshire (19,4 %), Rhode Island (18,4 %) et le Connecticut (16,6 %), la 7e plus forte proportion de personnes d'origine italienne, la 8e plus forte proportion de personnes d'origine polonaise et la 9e plus forte proportion de personnes d'origine anglaise.

L'État abrite la 28e communauté juive des États-Unis. Selon le North American Jewish Data Bank, l'État comptait 15 100 Juifs en 2013 (9 000 en 1971), soit 1,6 % de la population. Ils se concentraient essentiellement dans le comté de New Castle (11 900)[20].

Les Hispaniques étaient principalement originaires du Mexique (41,4 %), de Porto Rico (30,8 %) et du Guatemala (7,1 %)[21]. Composée à 43,5 % de Blancs, 7,6 % de Métis, 6,9 % de Noirs, 1,9 % d'Amérindiens, 0,3 % d'Asiatiques, 0,2 % d'Océaniens et 39,6 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, la population hispanique représentait 40,5 % des Océaniens, 32,5 % des Amérindiens, 23,4 % des Métis, 5,2 % des Blancs, 2,6 % des Noirs, 0,8 % des Asiatiques et 95,0 % des personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

L'État avait la 4e plus forte proportion de personnes originaires du Guatemala (0,58 %) après Rhode Island (1,79 %), la Californie (0,89 %) et le Maryland (0,60 %) ainsi que la 9e plus forte proportion de personnes originaires de Porto Rico (2,51 %).

Les Asiatiques s'identifiaient principalement comme étant Indiens (40,0 %), Chinois (21,6 %), Philippins (11,5 %), Coréens (8,9 %), Viêts (5,0 %) et Pakistanais (3,8 %)[22].

L'État avait la 8e plus forte proportion d'Indiens (1,27 %) et la 9e plus forte proportion de Pakistanais (0,12 %).

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (92,6 %), principalement blanche et noire (36,6 %), blanche et asiatique (13,3 %), blanche et autre (11,0 %), blanche et amérindienne (10,1 %), noire et amérindienne (7,3 %), noire et autre (5,1 %) et noire et asiatique (2,9 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (7,4 %)[23].

Religions[modifier | modifier le code]

Composition religieuse en % en 2015[24].
Religion Drapeau du Delaware Delaware Drapeau des États-Unis États-Unis
Catholicisme 22 20,8
Protestantisme traditionnel 21 14,7
Non-affiliés 18 15,8
Protestantisme évangélique 15 25,4
Église noire 10 6,5
Agnosticisme 3 4,0
Judaïsme 2 1,9
Hindouisme 2 0,7
Athéisme 2 3,1
Autres 5 7,1

Selon l'institut de sondage The Gallup Organization, en 2015, 36 % des habitants du Delaware se considèrent comme « très religieux » (40 % au niveau national), 30 % comme « modérément religieux » (29 % au niveau national) et 34 % comme « non religieux » (31 % au niveau national)[25].

Langues[modifier | modifier le code]

Le Delaware n'a pas de langue officielle.

Selon l'American Community Survey, en 2010 87,81 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 6,56 % déclare parler l'espagnol, 0,60 % une langue chinoise, 0,42 % le français et 4,61 % une autre langue (allemand, gujarati, tagalog, italien...)[26].

Politique[modifier | modifier le code]

Le Delaware est un État modéré et centriste qui penche plutôt vers les démocrates.

Lors des élections présidentielles, le Delaware n'a plus voté pour un candidat républicain depuis 1988. En 2004, les électeurs du Delaware ont voté à 53,35 % pour le démocrate John Kerry contre 45,75 % au président républicain sortant George W. Bush, qui fut réélu au niveau national.

Depuis 2009, le gouverneur du Delaware est le démocrate Jack Markell, successeur de Ruth Ann Minner. Deux des cinq autres postes élus de l'exécutif sont détenus par des républicains.

Le corps législatif comprend une chambre des représentants de 41 membres, dominé par 25 démocrates lors de la session 2014-20166, et d'un sénat de 21 membres, dominé par 12 démocrates lors de cette même session parlementaire.

Au niveau fédéral, en 2016, les deux sénateurs de l'État au Congrès des États-Unis sont les démocrates Christopher Coons et Thomas Carper, alors que le député de l'unique circonscription du Delaware à la Chambre des représentants des États-Unis est le démocrate John C. Carney, Jr..

Économie[modifier | modifier le code]

Image satellite de la baie du Delaware et de la Chesapeake

Le Delaware est surtout connu à l'étranger pour être un paradis fiscal[27]. En 2009, l'OCDE publie sa liste noire des paradis fiscaux, liste où le Delaware n'apparaît pas[28]. En effet, à condition de n'avoir que des activités off-shore, c'est-à-dire hors des limites de l'État, une société ne subit qu'une taxation forfaitaire et minime (environ trois cents euros). Aussi de nombreuses sociétés, y compris d'importantes multinationales, y ont leur siège.

Plus de 40 % des entreprises cotées à la Bourse de New York y sont domiciliées[29]. 65,6 % des entreprises du Fortune 500, qui recense les plus grandes entreprises américaines par revenu, sont déclarées dans le Delaware, alors que seulement 2 y ont leur siège (soit 0,4 %)[30]

Un seul immeuble du Delaware contient plus de deux cent mille boites aux lettres d'entreprises américaines dont Coca Cola, JPMorgan Chase, Apple, Google, ou Amazon[31]. Les entreprises y sont domiciliées à l'aide d'une simple boite aux lettres.

Le célèbre trafiquant d'armes russe, Viktor Bout, avait créé plusieurs sociétés-écrans au Delaware pour effacer ses traces tout comme le lobbyiste américain Jack Abramoff condamné en 2006 à près de six ans de prison pour corruption[32].

Les résidents sont également peu taxés : l'impôt sur le revenu a six tranches, de 2,2 % à 5,95 %, il n'y a pas de TVA ni de taxes sur la consommation. La taxe sur le chiffre d'affaires (et non sur le bénéfice) varie de 0,096 % à 1,92 %. Chaque comté et chaque ville lèvent leurs propres taxes foncières en vue de financer le système éducatif.

Agriculture[modifier | modifier le code]

L'agriculture dans l'État du Delaware est surtout représentée par l'élevage de volailles (ratio de deux cents volailles par habitant). Les productions de soja, de lait et de maïs sont également présentes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Resident Population Data: Population Change », Bureau du recensement des États-Unis,‎ (consulté le 8 septembre 2010)
  2. (en) (en) « Annual Estimates of the Resident Population for the United States, Regions, States, and Puerto Rico: April 1, 2000 to July 1, 2008 », sur census.gov (consulté le 30 janvier 2009)
  3. http://quickfacts.census.gov/qfd/maps/delaware_map.html
  4. http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/omb/bulletins/2013/b13-01.pdf
  5. https://www.census.gov/govs/go/index.html
  6. (en) « Population estimates, July 1, 2015, (V2015) », sur quickfacts.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  7. (en) US Census Bureau Geography, « State Centers of Population 1880 - 2010: Delaware », sur www.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  8. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder2.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  9. a et b (en) Joyce A. Martin, M.P.H.; Brady E. Hamilton, Ph.D.; Stephanie J. Ventura, M.A.; Michelle J.K. Osterman, M.H.S.; Elizabeth C. Wilson, M.P.H.; et T.J. Mathews, « Births: Final Data for 2010 », National Vital Statistics Reports, vol. 61, no 1,‎ (lire en ligne).
  10. a et b (en) Joyce A. Martin, M.P.H.; Brady E. Hamilton, Ph.D.; Michelle J.K. Osterman, M.H.S.; Sally C. Curtin, M.A.; et T.J. Mathews, « Births: Final Data for 2012 », National Vital Statistics Reports, vol. 62, no 9,‎ (lire en ligne).
  11. a et b (en) Sherry L. Murphy, B.S.; Jiaquan Xu, M.D.; et Kenneth D. Kochanek, « Deaths: Final Data for 2010 », National Vital Statistics Reports, vol. 61, no 4,‎ (lire en ligne).
  12. a et b (en) Sherry L. Murphy, B.S.; Kenneth D. Kochanek, M.A.; Jiaquan Xu, M.D.; et Melonie Heron, « Deaths: Final Data for 2012 », National Vital Statistics Reports, vol. 63, no 9,‎ (lire en ligne).
  13. a, b et c (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  14. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder2.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  15. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  16. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  17. (en) « Unauthorized Immigrants in the U.S., 2012 », sur Pew Research Center's Hispanic Trends Project (consulté le 22 avril 2016)
  18. (en) Campbell Gibson et Kay Jung, « Historical Census Statistics on Population Totals by Race, 1790 to 1990, and by Hispanic Origin, 1970 to 1990, for the United States, Regions Divisions, and States » [PDF],‎ .
  19. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 8 mai 2016)
  20. (en) « Jewish Population in the United States 2013 », sur www.jewishdatabank.org (consulté le 22 avril 2016)
  21. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  22. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  23. (en) U.S. Census Bureau, « American FactFinder - Results », sur factfinder.census.gov (consulté le 22 avril 2016)
  24. (en) « Religious Landscape Study », sur Pew Research Center's Religion & Public Life Project (consulté le 25 février 2016)
  25. (en) « State of the States », sur Gallup.com (consulté le 11 mars 2016)
  26. (en) « Language Map Data Center », sur apps.mla.org (consulté le 10 mars 2016)
  27. http://www.paradisfiscaux.com/etatsunis.htm, http://www.icd-london.fr/fr/paradis-fiscaux/
  28. http://www.guardian.co.uk/business/2009/apr/07/g20-banking
  29. « L'État du Delaware, le paradis fiscal américain qui irrite le Luxembourg », sur Le Figaro,‎
  30. « Pourquoi les entreprises américaines aiment le Delaware », sur Business Cycles,‎ (consulté le 17 mars 2015)
  31. « Delaware : le paradis fiscal américain », sur investir.us
  32. « Le Delaware, paradis fiscal aux États-Unis? », sur Canoe.ca,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]