Bungalow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rangée de bungalows, dans un quartier d'Alexandria (Virginie), en banlieue de Washington.

Le bungalow[1] est une maison unifamiliale de plain-pied, très populaire dans les banlieues d'Amérique du Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terme vient d'Inde, de la langue Gujarati બંગલો = baṅgalo, avec une dérive en Hindi बंगला = baṅglā. À l'origine, le terme désigne une habitation traditionnelle construite en bois.

Les Néerlandais l'appellent « bangaelaer » et les Britanniques « bungalow », qui découvrent cette forme d'habitation dans leurs colonies. Connoté d'exotisme, le terme se popularise en lien avec la villégiature, au début du XXe siècle[2].

Le bungalow moderne est un type d'habitation pratique pour son propriétaire, dans la mesure où toutes les parties habitables de la résidence sont situées sur le même étage ; il peut donc être facilement converti de manière à le rendre accessible pour les personnes se déplaçant en chaise roulante. Il est habituellement muni d'une grande véranda et construit en série dans des développements immobiliers situés à proximité d'axes de communication importants et de services de proximité (écoles, centres commerciaux, parcs, etc.).

En France, un bungalow correspond surtout à un petit hébergement souvent temporaire tel que les baraques de chantier, ou les petits habitats touristiques utilisés habituellement pour les vacances, par exemple dans les campings[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « bungalow », Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (consulté le 17 mai 2020).
  2. Morisset, Lucie et Noppen, Luc. (2004). Le bungalow québécois, monument vernaculaire. Cahiers de géographie du Québec, 48(133): 12.
  3. « Camping : les règles à connaître », sur www.economie.gouv.fr, (consulté le 17 décembre 2020)