Richmond (Virginie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richmond.
Richmond
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Richmond (Virginie)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Virginie Virginie
Comté Ville indépendante
Type de localité City
Maire Dwight Clinton Jones
Code ZIP 23173, 23218–23242, 23249–23250, 23255, 23260–23261, 23269, 23273–23274, 23276, 23278–23279, 23282, 23284–23286, 23288–23295, 23297–23298, 23221, 23225, 23226, 23220
Démographie
Population 219 605 hab. (2013)
Densité 1 356 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 32′ N 77° 28′ O / 37.533333333333, -77.46666666666737° 32′ Nord 77° 28′ Ouest / 37.533333333333, -77.466666666667  
Altitude 45,7 m
Superficie 16 200 ha = 162,0 km2
· dont terre 155,6 km2 (96,05 %)
· dont eau 6,4 km2 (3,95 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Fondation 1607
Devise « Sic Itur Ad Astra »
Surnom « River City », « Cap City »
Localisation
Image illustrative de l'article Richmond (Virginie)

Géolocalisation sur la carte : Virginie

Voir sur la carte administrative de Virginie
City locator 14.svg
Richmond

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Richmond

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Richmond
Liens
Site web http://www.ci.richmond.va.us

La ville de Richmond (en anglais [ˈrɪtʃmənd]) est la capitale du Commonwealth de Virginie, aux États-Unis. Comme toutes les communes de Virginie constituées en tant que villes, c'est une ville indépendante qui ne fait partie d'aucun comté. Ancienne capitale de la Confédération sudiste entre 1861 et 1865, c'est aujourd'hui un centre financier, administratif, culturel et universitaire situé à 160 km au sud de Washington, la capitale fédérale. Dwight Clinton Jones, démocrate, est le maire depuis le . Richmond est le centre de la région métropolitaine de Richmond (MSA) et du Grand Richmond. Selon les chiffres du Bureau du recensement des États-Unis (2010), la population de la commune était de 204 214 habitants, au sein de la troisième plus grande agglomération de Virginie avec 1 258 251 habitants. Entourée par les comtés de Henrico et Chesterfield, la ville est située à l'intersection de l'Interstate 95 et Interstate 64, et entouré par l'Interstate 295 et la Virginia State Route 288.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte postale, 700 East Broad Street, Richmond, Virginie, ~1930. De VCU Libraries, Virginia Commonwealth University

Richmond est située à l'embouchure de la James River. Comme beaucoup d'autres villes sur la côte est des États-Unis, le site de Richmond a été déterminé par l'embouchure, comme barrière naturelle. Cela empêchait les bateaux de remonter plus loin dans les terres.

Richmond a été établie en 1607 par Christopher Newport et le capitaine John Smith, qui remonta la James River dix jours après avoir débarqué à Jamestown. La ville n'a pris le nom de Richmond qu'en 1737. Il vient de Richmond upon Thames en Angleterre.

Richmond a remplacé Williamsburg comme capitale de la Virginie en 1780.

En 1836, un groupe d’hommes d’affaires et d’industriels de Richmond dirigés par Francis B. Deane, Jr. décida d’investir dans une usine de fonte pour profiter de l’essor du chemin de fer aux États-Unis[1]. Pour diriger la construction de l’usine, ils recrutèrent un jeune ingénieur gallois, Rhys Davies, et facilitèrent l’installation de plusieurs autres ouvriers originaires de la région de Tredegar, au Pays de Galles, afin de monter les hauts-fourneaux et laminoirs. La fonderie prit ainsi le nom de Tredegar, par allusion à l'une des plus grosses sociétés sidérurgiques de l'époque, la Tredegar Iron and Coal Co britannique.

En 1841, les actionnaires confièrent la gestion de l'usine à un ingénieur des travaux publics de 28 ans, Joseph R. Anderson. Anderson racheta la fonderie en 1848, après en avoir été deux ans le fermier, et bientôt travailla essentiellement aux commandes du gouvernement des États-Unis[1]. Il fit venir des esclaves pour abaisser les coûts de production : au début de la guerre de Sécession, en 1861, la moitié des 900 ouvriers (y compris parmi les plus spécialisés) étaient des esclaves[2]. Dès 1860, le beau-père d'Anderson, le Dr. Robert Archer, avait rejoint le capital de l'entreprise et Tredegar put s'imposer comme le premier sidérurgiste du pays. Entre 1846 et 1853, l'adjudication d'un marché de construction de quelques 1 500 km de voie ferrée à travers la Virginie, largement subventionnés par le Virginia Board of Public Works, ouvrit enfin aux forges de Tredegar le marché des locomotives à vapeur et du rail.

Jusqu'à la guerre de Sécession, l'activité industrielle demeura florissante sous la direction d'Anderson : Tredegar s'équipa d'un moulin à farine, loué à Lewis D. Crenshaw, et de fours loués à A.J. Bowers et Asa Snyder[3]. Dès 1860, Crenshaw et ses associés avaient créé la filature de laine Crenshaw Woolen Mill (employant environ 50 tisserands) sur leurs terres[4]. Les filatures Crenshaw Woolen Mill allaient devenir le « principal fournisseur d'uniformes de l’armée des États confédérés au cours de la première moitié de la guerre de Sécession[5]. », fait décisif dans la décision de déménager la capitale de la Confédération de Montgomery (Alabama) à Richmond en mai 1861[6].

La ville tombe aux mains des Nordistes le 2 avril 1865 peu de temps avant la reddition du Général Robert Lee à Appomattox.

La ville reste fière de son passé de capitale du Sud mais se tourne ensuite vers des activités industrielles.

Monuments[modifier | modifier le code]

Le Capitole de l'État de Virginie, inspiré à Thomas Jefferson et Charles-Louis Clérisseau par la Maison Carrée de Nîmes fut conçu en 1785 et terminé en 1788. Premier édifice officiel américain de style néo-classique, il servit lui-même de modèle au Capitole et à la Maison-Blanche de Washington, D.C.. De 1861 à 1865 il fut le siège du gouvernement confédéré sous Jefferson Davis.

Transport[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Richmond a plusieurs équipes amateurs :

Évènements[modifier | modifier le code]

UCI Championnats du monde de cyclisme sur route in Richmond 2015.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Charles Munch, chef d'orchestre français, est mort à Richmond le 6 novembre 1968 lors d'une tournée.

Évêché[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Tredegar Iron Works National Historic Landmark nomination », sur Virginia Department of Historic Resources (consulté le 16 août 2012)
  2. Bumgardner, Sarah, « Tredegar Iron Works: A Synecdoche for Industrialized Antebellum Richmond », sur Antebellum Richmond,‎
  3. "A Guide to the Tredegar Iron Works Records, 1801-1957"
  4. D’après anonyme, « Woolen Manufactures », The Richmond Dispatch,‎ , p. 1, col. 6 (lire en ligne).
  5. "Captain William G[raves] Crenshaw, C.S.A., The War Years," William G. Crenshaw III, Virginia State Library, Richmond, VA, Archives #25261.
  6. « Richmond During the Civil War », sur Encyclopedia Virginia, Virginia Foundation for the Humanities (consulté le 23 janvier 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Richmond (Virginie).