Taipei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Taipei
Taïpei, 臺北市
Blason de Taipei
Héraldique
Drapeau de Taipei
Drapeau
Taipei
Administration
Pays Drapeau de Taïwan Taïwan
Maire Ko Wen-je
Démographie
Population 2 635 286 hab. (2020)
Densité 9 689 hab./km2
Population de l'agglomération 7 034 444 hab. (2020)
Densité 3 106 hab./km2
Géographie
Coordonnées 25° 05′ nord, 121° 33′ est
Altitude 10 m
Superficie 27 200 ha = 272 km2
Superficie de l'agglomération 226 500 ha = 2 265 km2
Localisation
Localisation de Taipei
Liens
Site web www.gov.taipei

Taipei (prononcé en français : /taj.pɛj/, chinois traditionnel : 臺北市 ; pinyin : Táiběi Shì ; Wade : T’ai-pei shih ; litt. « ville du Nord de Taïwan » ; en taïwanais : Tâi-pak) est la capitale de Taïwan (république de Chine). Taipei en est la plus grande ville avec 2 635 286 habitants dans la ville proprement dite (au sens administratif) et 7 034 444 dans l'aire urbaine[1]. Plus largement, le cercle de vie qui est composé par Taipei, Nouveau Taipei, Keelung et Taoyuan où l'aéroport international Taiwan-Taoyuan se situe, compte une population de 9 248 049 habitants. Taipei est la capitale politique, culturelle et économique de l'île. Son industrie est particulièrement moderne, notamment en électronique.

Taipei a un titre de municipalité spéciale directement administrée par le gouvernement central. Elle est entourée par une autre municipalité spéciale, la ville de Nouveau Taipei (ancien « comté de Taipei » jusqu'à son changement de statut en 2010).

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'orthographe Taipei est plus utilisée que Taibei, Taïpeh ou Taïpei[Note 1]. Il s'agit de la transcription par la méthode Wade-Giles, norme appliquée de facto à Taïwan.

La ville peut aussi être romanisée Táiběi selon le hanyu pinyin et le tongyong pinyin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan montrant les murs et les portes de l'ancienne Taipei. Les constructions importantes sont indiquées par des points de couleur.

La région connue sous le nom de bassin de Taipei était habitée par les Ketagalan, une des populations aborigènes de Taïwan, avant le XVIIIe siècle. Les Hans, principalement de la province chinoise du Fujian s'y installèrent en 1709. À la fin du XIXe siècle, la région de Taipei peuplée de Hans et dotée de l'un des principaux port de Taïwan, Tamsui, prit une importance économique majeure grâce aux échanges internationaux, particulièrement dans le domaine des exportations de thé. En 1875, la partie nord de Taïwan fut séparée de la préfecture de Taïwan (臺灣府) et incorporée à la préfecture de Taipei en tant que nouvelle entité administrative de la dynastie Qing. Établie à proximité des agglomérations florissantes de Bangkah et Twatutia, la nouvelle capitale préfectorale, où furent construits les bâtiments du gouvernement, était connue sous le nom de Chengnei (城內), « la cité intérieure ». De 1875 (pendant la dynastie Qing) jusqu'au début de la colonisation japonaise en 1895, Taipei, capitale préfectorale, faisait partie du comté de Danshui dans la préfecture de Taipei. En 1886, quand Taïwan fut proclamé province de Chine, Taipei en devint la capitale provinciale. Taipei resta une capitale provinciale temporaire avant de devenir la capitale officielle en 1894. Tout ce qui reste de l'ancienne ville de la dynastie Qing en est sa porte nord. La porte ouest et les murailles furent démolies par les Japonais alors que la porte sud, la petite porte sud et la porte est furent modifiées par le Kuomintang et ont perdu la plus grande partie de leur caractère original.

Selon le traité de paix conclu en 1895, après avoir perdu la Première Guerre sino-japonaise, la Chine céda l'île de Taïwan à l'Empire du Japon. Après l'entrée en souveraineté japonaise, Taipei, prononcée Taihoku en japonais, fut retenue comme capitale et devint le centre politique du gouvernement colonial japonais. À cette époque, la cité prit les caractéristiques d'un centre administratif, comprenant de nombreux nouveaux bâtiments et logements destinés aux fonctionnaires. Une bonne partie de l'architecture de Taipei date de la période sous administration japonaise, dont le palais présidentiel qui abritait alors les bureaux du gouverneur-général de Taïwan.

Pendant la période japonaise, Taihoku fut incorporée, en 1920, à la préfecture de Taihoku (台北縣). Elle comprenait Bangka, Dadaocheng et Chengnei, parmi d'autres petites localités. Le village de Matsuyama (松山區) fut annexé à Taihoku en 1938. Après la défaite japonaise lors de la guerre du Pacifique et sa reddition d'août 1945, les nationalistes chinois reprirent le contrôle de Taïwan. Ils installèrent le bureau provisoire du gouverneur de la province administrative de Taïwan, à Taipei.

Le , le gouvernement du Kuomintang, dirigé par Tchang Kaï-chek fit de Taipei la capitale de la république de Chine après avoir été contraint à abandonner la Chine continentale par les communistes lors de la Guerre civile.

Taipei s'étendit de manière importante lors des décennies qui suivirent 1949, et comme approuvé le par le Yuan exécutif, Taipei fut déclarée municipalité sous contrôle administratif central le et reçut le statut administratif de province. L'année suivante, Taipei s'étendit à nouveau en annexant Shilin, Beitou, Neihu, Nangang, Jingmei et Muzha.

La population de la ville qui avait atteint le million d'habitants au début des années 1960, s'accrut rapidement après 1967, atteignant les deux millions au milieu des années 1970. Bien que la croissance à l'intérieur des limites de la cité ralentit peu après – sa population devint relativement stable vers le milieu des années 1990 – Taipei resta l'une des zones urbaines les plus densément peuplées de la planète, et la population continua de croître dans la région entourant la cité, particulièrement entre Taipei et Keelung. En 1990, les 16 districts de Taipei furent ramenés au nombre de 12.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tamsuirivermap.png

Taipei est située presque à l'extrémité nord de l'île, sur le fleuve Danshui, à environ 25 km au sud-ouest de Keelung, qui est son port sur l'océan Pacifique et 20 km au nord-ouest de la ville côtière de Danshui, située à l'embouchure du fleuve homonyme sur le détroit de Taïwan. La ville s'étend dans la relativement étroite vallée en cuvette du fleuve Danshui et de ses deux principaux affluents, les rivières Keelung et Xindian. La zone centrale, côté ouest est à faible altitude, celle-ci s'élève au sud, à l'est et au nord où elle atteint 1,120 mètres au mont Qixing (七星山).

La ville de Taipei, les villes de Nouveau Taipei et de Keelung forme la zone métropolitaine de Taipei mais sont administrés sous des régimes différents.


Climat[modifier | modifier le code]

Taipei est soumise à un climat subtropical humide influencé par la mousson. La moyenne annuelle de température est située à 23,5 °C. Les étés sont très chauds et humides, avec des températures pouvant dépasser les 35 °C accompagnées d'un taux d'humidité important, ce qui rend la chaleur très forte. De fortes pluies chaudes et occasionnelles peuvent se produire en été. Les hivers sont courts, modérés et brumeux.

La saison des typhons s'étend de juin à octobre.

Relevé climatologique de Taipei
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 13,9 14,2 15,8 19 22,3 24,6 26,3 26,1 24,8 22,3 19,3 15,6 20,4
Température moyenne (°C) 16,5 16,9 19 22,4 25,8 28,3 30,3 30 28 24,9 21,8 18,2 23,5
Température maximale moyenne (°C) 19,1 19,6 22,1 25,7 29,2 32 34,3 33,8 31,1 27,5 24,2 20,7 26,6
Ensoleillement (h) 80,6 71,3 89,6 92,6 113,7 121,7 179 188,9 153,7 124 99,4 90,7 1 405,2
Précipitations (mm) 83,2 170,3 180,4 117,8 234,5 325,9 245,1 322,1 360,5 148,9 83,1 73,3 2 405,1
Nombre de jours avec précipitations 14,1 14,6 15,5 14,9 14,8 15,5 12,3 14 13,8 11,9 12,4 11,7 165,5
Humidité relative (%) 78,5 80,6 79,5 77,8 76,6 77,3 73 74,1 75,8 75,3 75,4 75,4 76,6
Source : Central Bureau Weather 1981-2010[2]


Paysage[modifier | modifier le code]

Image panoramique
Vue panoramique de Taipei de jour
Voir le fichier
Image panoramique
Vue panoramique de Taipei de nuit
Voir le fichier


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Ko Wen-je, l'actuel maire de Taipei, prise en 2015.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

L'actuel maire de Taipei est Ko Wen-je (en), qui remporta avec 57.16% des voix en candidat indépendant l'élection du [3]. En , Ko Wen-je est réélue avec 41.05% des voix devant Ting Shou-chung.

Le précédent maire de Taipei est Hau Lung-bin qui remporta l'élection du .

Le siège du gouvernement de Taipei.

Le maire de Taipei était nommé depuis que Taipei avait été convertie en municipalité sous contrôle administratif central en 1967, puis élu au suffrage universel dès 1994. La durée du mandat est de quatre ans. Le premier maire élu fut Chen Shui-bian du Parti démocratique progressiste (Minjindang). Ma Ying-jeou lui succéda en 1998 pour deux mandats, avant de céder la place à Hau Lung-bin. Chen Shui-bian et Ma Ying-Jeou sont tous deux devenus présidents de la république de Chine, par la suite.

En se fondant sur les résultats des élections municipales des décennies précédentes, le vote montre une légère tendance favorable au camp pro-Guomindang (la Coalition pan-bleue) ; cependant le camp pro-Minjindang (la Coalition pan-verte) jouit également d'un soutien considérable.

Ketagalan Boulevard, où se trouve le Bureau présidentiel de Taïwan et d'autres bâtiment gouvernementaux, est le lieu de rassemblement de grande manifestations comme le défilé de la fête nationale, les réceptions de dignitaires étrangers, les meetings politiques et autres festivals.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville de Taipei est divisée en 12 districts :

Districts Données (en 2020)
Hanyu pinyin Mandarin Wade-Giles Tongyong pinyin Population Superficie(km²) Code Postal
Sōngshān 松山區 Sung-shan Songshan 203 315 9,29 105
Xìnyì 信義區 Hsin-yi Sinyi 218 764 11,21 110
Dà'ān 大安區 Ta-an Da-an 306 660 11,36 106
Zhōngshān 中山區 Chung-shan Jhongshan 226 455 13,68 104
Zhōngzhèng 中正區 Chung-cheng Jhongjheng 157 476 7,61 100
Dàtóng 大同區 Ta-t'ung Datong 125 565 5,68 103
Wànhuá 萬華區 Wan-hua Wanhua 186 033 8,85 108
Wénshān 文山區 Wen-shan Wunshan 271 028 31,51 116
Nángǎng 南港區 Nan-kang Nangang 119 966 21,84 115
Nèihú 內湖區 Nei-hu Neihu 284 944 31,58 114
Shìlín 士林區 Shih-lin Shihlin 282 294 62,37 111
Běitóu 北投區 Pei-t'ou Beitou 257 786 56,82 112

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
AnnéePop.±%
1985 2 507 620—    
1990 2 719 659+8.5%
1995 2 632 863−3.2%
2000 2 646 474+0.5%
2005 2 632 242−0.5%
2010 2 618 772−0.5%
2015 2 704 810+3.3%
2020 —    
Source:« Populations by city and country in Taiwan », Ministère de l'intérieur Population Census

La ville de Taipei abrite 2 704 810 personnes (2015), tandis que la zone métropolitaine compte 7 047 559 habitants[4]. La population de la ville a diminué ces dernières années tandis que la population du Nouveau Taipei adjacent a augmenté. La perte de population, bien que rapide dans ses premières années, a été stabilisée par de nouveaux développements à faible densité et des campagnes visant à augmenter le taux de natalité dans la ville. La population a commencé à augmenter depuis 2010[5].
En 2008, le taux brut de natalité était de 7,88% tandis que le taux de mortalité était de 5,94%. Une population décroissante et rapidement vieillissante est un problème important pour la ville[5]. À la fin de 2009, une personne sur dix à Taipei avait plus de 65 ans[6]. Les résidents qui avaient obtenu un diplôme d'études collégiales ou plus représentaient 43,48% de la population et le taux d'alphabétisation était de 99,18%.

Distribution d'âge Homme Femme
0–4 73680 69574
5–9 57701 53004
10–14 67345 61491
15–19 77974 72110
20–24 78552 73103
25–29 78447 80882
30–34 105245 118719
35–39 107951 123852
40–44 96222 111729
45–49 96535 112049
50–54 98411 112322
55–59 96092 110635
60–64 87691 100472
65–69 55867 64949
70–74 40087 50018
75–79 28413 39123
80–84 23314 26760
85+ 26109 25887

Emblème de ville[modifier | modifier le code]

Ville de Taipei

Le caractère 北 (Nord en mandarin) présenté en calligraphie, avec le nom "TAIPEI" et "臺北" (en mandarin) ci-dessous.
Le rouge représente l’enthousiasme, exprime la créativité multiculturelle vibrante de Taipei et transmet la vivacité et l’enthousiasme des habitants de Taipei. Le jaune représente la chaleur, exprimant la convivialité, le contact humain et la tolérance chaleureuse du peuple de Taipei. Le vert est synonyme de paix et d’espoir et exprime la ville verte de Taipei qui se concentre sur la protection de l’environnement et une vie heureuse. Le bleu représente la rationalité et la liberté, exprimant Taipei en tant que ville internationale technologique, intelligente et innovante, et montrant la santé et la fraîcheur de la ville au bord de l'eau.
L'emblème de la ville composé d'encre volante rouge, jaune, verte et bleue démontre pleinement la vitalité vigoureuse de l'enthousiasme, de la chaleur, de la convivialité, de la liberté, de la paix, de la santé de la ville de Taipei. Il montre également le riche esprit du multiculturalisme dans la coexistence de l'internationalisation et de la localisation[7].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La station Songshan du métro de Taipei
Carte du métro de Taipei et ses banlieues

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Taipei dispose de deux aéroports internationaux, les destinations internationales sont pour la grande majorité desservies à partir de l'aéroport international Taiwan-Taoyuan, celui qui si situe à la ville de Taoyuan, avec 48,6 millions de voyageurs en 2019. Tandis que les vols intérieurs et certains vols vers la Chine continentale, le Japon et la Corée du Sud décollent de l'aéroport de Taipei-Songshan, avec 6,2 millions de voyageurs en 2018.

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

La Gare centrale de Taipei (台北車站) permet de rejoindre les autres villes taïwanaises par des trains express et interurbains gérés par la Société des Chemins de Fer de Taiwan (Administration des chemins de fer de Taïwan (en)) ainsi que par des trains à grande vitesse suivant la ligne à grande vitesse de Taïwan. Des autocars reliant la capitale avec le reste de l'île partent avec une grande fréquence des gares routières situées autour de la gare centrale (dont la Gare routière de Taipei (en)) ainsi que dans le quartier Xinyi (Station de bus Taipei ville Hall (en)) à l'est de la ville.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Créé en 1996, le métro de Taipei est constitué d'un ensemble de lignes souterraines et en viaduc desservies par des rames de métro classiques ou automatisées VAL et desservant l'agglomération de Taipei, ainsi que sa couronne, Nouveau Taipei. Il comprend aujourd'hui 167,4 km de voies et 131 stations, transporte environ 2,1 millions de voyageurs par jour (en 2019) [8].

Le transport urbain est desservi également par un réseau très dense d'autobus. La ville et ses environs possèdent un bon réseau de pistes cyclables, et il existe un système de location de vélos en libre-service appelé YouBike (zh).

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Gay Pride à Taipei. Taïwan est le premier et le seul pays asiatique qui autorise le mariage homosexuel.

Les cultures de tous les groupes ethniques à Taïwan et la culture mondiale sont rassemblées dans la ville de Taipei. La culture aborigène de Taïwan, culture Minnan, culture Hakka, cérémonie cérémonielle sacrificielle confucéenne, ainsi que la culture villageoise et la nouvelle culture aborigène qui mélange les coutumes et les coutumes de toutes les régions de la Chine. La dynastie Qing, l'occupation japonaise et l'après-guerre ont également laissé la ville de Taipei avec une richesse d'histoire moderne et d'atouts culturels.

Ces dernières années, avec l'augmentation progressive du nombre de travailleurs étrangers, la culture du pays d'origine apportée par les travailleurs étrangers a progressivement été prise en compte. Divers festivals culturels, émissions de radio spéciales et autres activités et mesures de loisirs pour les travailleurs étrangers ont vu le jour. En tant que ville internationale, fait preuve de respect et de tolérance envers les individus de différents groupes ethniques et cultures, Taipei accueille la plus grande marche des fiertés en Asie (Taiwan LGBT Pride) depuis 2003[9].
En tant qu'un centre de la musique Mandopop, de la créativité culturelle et de l'industrie du divertissement, l'atmosphère pluraliste et ouverte d'une société démocratique est un avantage majeur qui encourage la revitalisation des activités culturelles de Taipei[10]. Les arts, le divertissement et les autres activités culturelles et créatives sont intensifs et fréquents, et le nombre de lieux artistiques et de salles d'exposition occupe également la première place du pays.

Le Temple Longshan a été construit en 1738.
Stade municipal en 2014.
La tour Taipei 101.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Taipei est connue d'avoir milles choix de la street food taïwanaise, goûter les cuisines locales est apparemment une étape obligatoire pour connaître cette ville. Les marchés de nuit (marché nocturnes) représentent la culture et l'identité de ce pays, une activité populaire pour les locaux ainsi les touristes[11],[12].

Temples et sanctuaires[modifier | modifier le code]

Musées et théâtres[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • Taipei Gymnasium, ouvert en 1994.
  • Taipei Tianmu Baseball Stadium, ouvert en 1999.
  • Taipei Arena, ouvert en 2005.
  • Stade municipal de Taipei, ouvert en 2009.
  • Taipei Heping Basketball Gymnasiumm, ouvert en 2017.
  • Taipei Tennis Center, ouvert en 2017.
  • Taipei Dome (sous construction), inauguration prévue en 2022.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Taipei a reçu 7.35 millions de touristes en 2016[15].

Bâtiments notables[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'université nationale de Taïwan (NTU), fondée en 1928 à Taipei, a produit de nombreux dirigeants politiques et sociaux. Les mouvements pan-bleu et pan-vert ont tous deux leurs attaches sur le campus de l'université.

L'université est dotée de six campus dans la région du grand Taipei et de deux supplémentaires dans le comté de Nantou, représentant presque un pour cent de la surface totale de l'île de Taïwan. Elle administre des fermes, des forêts et des hôpitaux à des fins éducatives et de recherches. Le campus principal est dans le district Da-An de Taipei, où se trouvent la plupart des bâtiments et centres administratifs. Les exceptions notables sont les facultés de droit et de médecine qui se trouvent à proximité du Bureau présidentiel[16].

La NTU est l'héritière de l'université impériale de Taihoku (台北帝國大学 Taihoku Teikoku Daigaku), fondée par les Japonais en 1928. Son premier recteur fut Hiroshi Shidehara. Lors de sa création, l'université ne comptait que soixante étudiants et deux facultés, celle des arts libéraux et de droit et celle des sciences et de l'agriculture. La faculté de médecine et l'école d'ingénieurs furent créées, respectivement, en 1936 et 1943. L'université était réservée aux Japonais et très peu de Taïwanais ou Chinois d'autres régions y étudièrent.

Après la Seconde Guerre mondiale et le retour de la souveraineté chinoise, le gouvernement de la République de Chine la rebaptisa « université nationale de Taïwan » le et nomma Lo Tsung-lo, président. Depuis lors l’université subit de nombreuses réorganisations et adjonctions. Lors de l’année académique 2004, elle comptait 29 877 étudiants, 11 facultés, 54 départements, et 96 instituts (offrant 96 masters et 83 programmes de doctorat). La nouvelle bibliothèque construite en 1998, abrite plus de 3 000 000 d'ouvrages[17].

Dix-neuf universités ont leur campus à Taipei :

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

Taipei est jumelée avec les villes suivantes :

Taipei est en partenariat avec les villes suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les orthographes Taipei et Taïpei sont traditionnellement utilisées dans la langue française.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Ministère de l'Intérieur de Taïwan
  2. http://www.cwb.gov.tw/V7e/climate/monthlyMean/meantxmax.htm
  3. Pierre Haski, « Taiwan, Hong Kong, Tibet... Révolte aux marches de l’empire chinois », sur www.nouvelobs.com/rue89, (consulté le 16 mai 2019)
  4. « 鄉鎮市區人口及按都會區統計 » [archive du ], Taiwan Ministry of Interior,‎ (consulté le 11 décembre 2016)
  5. a et b « Demographical Overview » [archive du ], Taipei City Government (consulté le 11 juillet 2010)
  6. « Taiwan's elderly population reaches one in 10: interior ministry », Central News Agency,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 11 juillet 2010)
  7. 北市府網站管理員, « 認識臺北 » [archive du ],‎
  8. TRTC: statistiques mensuelles de transport (102=2013)
  9. « Taïwan: 200.000 personnes à la marche des fiertés », Le Figaro,‎
  10. a b c d e et f « Culturez-vous à Taipei. ».
  11. https://taiwaninfo.nat.gov.tw/news.php?post=68119&unit=75,75,81,81,90,182&unitname=Taiwan-aujourd%27hui&postname=Les-march%C3%A9s-de-nuit Les marchés de nuit
  12. http://www.advisedevoyagetaiwan.com/travel_guides/Attractions/7_meilleurs_marches_nocturnes_a_visiter_a_Taiwan.html 7 meilleurs marchés nocturnes à visiter à Taiwan
  13. https://www.taiwan-roads.fr/voyage/taipei/marche-nuit-taipei/ Les marchés de nuit 台北夜市
  14. https://www.bricovoyage.com/into-the-culture/into-the-assiette/le-guide-de-survie-gastronomique-de-taipei/ Le guide de survie gastronomique de Taipei.
  15. http://www.mastercard.com.tw 2017年萬事達卡全球最佳旅遊城市報告: 台北國際旅客人次年複合成長率高居前20大旅遊城市第三名
  16. NTU, Campus Location & Area
  17. NTU, Detailed Outline of University History.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :