Anne Goscinny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goscinny.
Anne Goscinny
Description de cette image, également commentée ci-après

Anne Goscinny, en 2013.

Naissance (47 ans)
Boulogne-Billancourt
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Famille
Aymar du Chatenet (époux),
René Goscinny
(père)
Gilberte Goscinny (mère)
Salomé et Simon du Chatenet (enfants)

Anne Goscinny est un écrivain français, née le à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de René Goscinny et de sa femme Gilberte, Anne Goscinny est l’unique ayant droit de son père, dont elle gère toute l’œuvre.
Elle a suivi sa scolarité au lycée Molière à Paris et est titulaire d'un DEA de lettres modernes.
Parolière, elle est notamment l’auteur de chansons interprétées par Serge Reggiani[2].
Critique littéraire, elle a collaboré à de nombreuses publications dont Paris Match, Le Figaro Littéraire, L'Express, Le Magazine littéraire.
Elle a publié trois romans chez Grasset. Ses romans sont traduits à l’étranger, notamment au Portugal, à Taïwan, en Corée.
Elle a reçu le prix de la WIZO en 2007 pour son roman Le Père éternel.
En 2011, elle décrit dans Le Banc des soupirs le cheminement d'une psychothérapie.

Elle est mariée à Aymar du Chatenet, ex-journaliste de la télévision, qui dirige aujourd'hui les éditions Imav, avec lequel elle a deux enfants appelés Salomé et Simon.

Parmi ses nombreuses activités, Anne Goscinny préside et organise le Prix René Goscinny, attribuée à un scénariste de bande dessinée chaque année.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Bureau des solitudes (2002), roman, éd. Grasset
  • Le Voleur de mère (2004), roman, éd. Grasset
  • Le Père éternel (2006), roman en partie autobiographique, éd. Grasset
  • Le banc des soupirs (2011), roman, éd. Grasset
  • Le bruit des clefs (2012), coll. "Les Affranchis", éd. NiL

Notes et références[modifier | modifier le code]