Anne Goscinny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goscinny.
Anne Goscinny
Description de cette image, également commentée ci-après
Anne Goscinny, en 2013.
Naissance (49 ans)
Boulogne-Billancourt
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Famille
Aymar du Chatenet (époux),
René Goscinny
(père)
Gilberte Goscinny (mère)
Salomé et Simon du Chatenet (enfants)

Anne Goscinny, née le à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), est une journaliste, critique littéraire et romancière française. Elle est aussi connue comme la fille et héritière de René Goscinny.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevée dans le 16e arrondissement de Paris, Anne Goscinny a suivi sa scolarité au lycée Molière[1] et est titulaire d'un DEA de lettres modernes (son mémoire de maîtrise porte sur Jean Rhys : de l'échec d'une vie à la création littéraire).

Critique littéraire, elle collabore à de nombreuses publications dont Paris Match, Le Figaro Littéraire, L'Express, Le Magazine littéraire, Pilote.

Elle a publié sept romans[2] chez Grasset et Nil. Ses romans sont traduits à l’étranger, notamment au Portugal, à Taïwan, en Corée. Elle a reçu le prix de la WIZO en 2007 pour son roman Le Père éternel.

En 2005, elle crée les éditions Imav, au nom formé par les mots hébreux Ima (la mère) et Av (le père)[2], qui publient les aventures du Petit Nicolas et d'Iznogoud.

Parolière, elle est notamment l’auteure de chansons interprétées (Lettre à Olivier...) par Serge Reggiani[3]. Avec Julien Doré, elle co-signe la chanson du Petit Nicolas pour le dessin animé.

Fille de René Goscinny (célèbre scénariste d'Astérix, Lucky Luke, Iznogoud, Le Petit Nicolas...) et de sa femme Gilberte[2], Anne Goscinny est l’unique ayant droit de son père, dont elle gère toute l’œuvre en étroite collaboration avec les co-auteurs, éditeurs et producteurs.

Elle est mariée à Aymar du Chatenet, ex-journaliste de la télévision et éditeur avec lequel elle a deux enfants, Simon et Salomé[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Bureau des solitudes (2002), roman, éd. Grasset
  • Le Voleur de mère (2004), roman, éd. Grasset
  • Le Père éternel (2006), roman, éd. Grasset
  • Le banc des soupirs (2011), roman, éd. Grasset
  • Le bruit des clefs (2012), coll. "Les Affranchis", éd. NiL
  • Le sommeil le plus doux (2016), roman, éd. Grasset
  • Sous tes baisers (2017), roman, éd. Grasset

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anne Goscinny, interviewée par Lisa Hanoun, « Anne Goscinny, l'enfant du quartier », Le Figaroscope, semaine du 11 au 17 octobre 2017, pages 14-15.
  2. a, b, c et d Stéphanie Janicot, « Anne Goscinny, l'encre et la lumière », La Croix,‎ 11-12 novembre 2017, p. 8-9.
  3. Comme "Lettre à Olivier" en 1995, voir Intégrale Studio, CD 10, titre 19