Serge Papagalli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Serge Papagalli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
GrenobleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Serge Papagalli est un auteur, un metteur en scène et comédien français né le à Grenoble.

Biographie[modifier | modifier le code]

Serge Papagalli naît le 4 mars 1947 à Grenoble. Sa famille est originaire de Gênes. Il fait ses débuts au théâtre à Grenoble en 1971.

Dans les années 1980, il tourne dans toute la France avec son spectacle Plus la peine de frimer. Claude Villers le voit à Avignon et promet de faire appel à lui si l'occasion se présente.

L'occasion se présente en , lorsque Villers et Pierre Desproges se fachent. Serge Papagalli devient alors un des remplaçants de Desproges dans l'émission radiophonique Le Tribunal des flagrants délires [1]. L'émission s'arrête en .

De 1983 à 1999, Serge Papagalli est directeur et programmateur du Théâtre 145 de Grenoble.

En 2004, sa carrière décolle au niveau national grâce à son rôle de Guethenoc dans la série Kaamelott créée par Alexandre Astier, il interprète un paysan au service du Roi Arthur, son personnage est caractérisé par ses expressions et son accent très dauphinois, il se rend souvent à la forteresse de Kaamelott en séance de doléance soit pour se plaindre sans motifs valables ou pour se faire recadrer par le roi Arthur en général accompagné de Léodagan de Carmelide, Bohort de Gaunes ou encore Lancelot du Lac à cause de ses différents conflits avec Roparzh un autre paysan de Kaamelott, lesquels mettent parfois en péril la sécurité du royaume.

Il est interviewé par Christophe Chabert dans l'acte IV « Géopolitique du royaume » du film documentaire Aux Sources de Kaamelott réalisé entre 2006 et 2010 pour accompagner l'intégrale « Les Six Livres » des DVD de la série télévisée, où il se qualifie de José Bové de Kaamelott[2].

Serge Papagalli écrit et joue des sketchs sur le Dauphiné, les Dauphinoises et les Dauphinois, dans lesquels il accentue l'accent dauphinois et le jargon propre, provenant des mots de souche arpitane.

Il est le père de l'auteur de bande dessinée Alfred[3].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur et comédien[modifier | modifier le code]

  • Plus la peine de frimer (1982)
  • Un palmier dans la tête (1983)
  • Rencontre du 3e âge (1984)
  • De 1984 à 1992 une dizaine de spectacles
  • On a beau dire, c'est parfois le contraire (1993)
  • Le Dauphinois libéré (1996)
  • Les Maracas du chihuahua ou le plus petit chien du monde fait du bruit comme il peut (1999)
  • Négociant en vain (2000)
  • Agaceries (2003)
  • Néron et compagnie (2004)
  • On est pas des quand même (2006)
  • Papagalli conte et narre, Les contes populaires du Dauphiné (2007)
  • Manger pour ne rien dire (2007)
  • La Nage de l'enclume, avec le comédien Gilles Arbona (2008)
  • Parole de Dauphinois, la solitude du buveur de fond (2009).
  • On va tâcher moyen (2010)
  • Salle défaite (2011)
  • La Position de l'autruche (2014)
  • La Santé par les plantes (2014)
  • À quoi servent les points-virgules (2015)
  • Nid de frelons (2016)
  • Pourquoi ? Parce que ! (2017)
  • Papagalli chante... mais cause toujours (2018)
  • La buvette, le tracteur et le curé (2019)
  • Western ! ( MC2)

Metteur en scène et comédien[modifier | modifier le code]

Comédien du répertoire classique ou contemporain[modifier | modifier le code]

Textes enregistrés[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur et acteur[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Mais, y va où le monde ? (Sept hectares en pente)[4], Sortie le au Cinéma[5] (tournage été 2010) : Aimé Maudru

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Divers rôles, dont celui de Guethenoc, un paysan, dans la série Kaamelott.
  • Ainsi qu'une brève apparition dans la série télévisée Louis la Brocante avec Victor Lanoux.
  • Dans les années 1990, il est également apparu en invité vedette dans la parodie d'émission télé Chaud les Vamps dans le rôle du cuisinier d'un restaurant où Les Vamps vont dîner et participe au clip de la chanson La Vampada interprétée par le duo.

Voix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]