Bigben Interactive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Big Ben (homonymie).

Bigben Interactive
logo de Bigben Interactive

Création 1981
Fondateurs Alain Falc
Forme juridique S.A.
Siège social Lesquin
Drapeau de France France
Direction Président Directeur Général : Alain Falc
Activité Conception et distribution d'accessoires de jeux vidéo, de produits audio et de produits mobiles, édition de jeux vidéo
Produits Cyberbike, Gamephone Controller, WRC 5, WRC 6, Sherlock Holmes: The Devil's Daughter, Outcast: Second Contact
Filiales Bigben Connected

Bigben Interactive GmbH (Allemagne) Bigben Interactive Belgium S.A. Bigben Interactive Nederland B.V. Bigben Interactive HK Limited Espace 3 Game's S.A.S

Effectif 283 au 31/03/2014
Site web http://www.bigben.eu/

Chiffre d’affaires en augmentation 202,2 M€ (2015-2016)

Bigben Interactive est une entreprise française co-fondée en 1981 par Alain Falc et Guilaine Ringard. Basée à Lesquin, près de Lille, elle est aujourd’hui spécialisée dans la distribution d'accessoires pour consoles de jeux vidéo, ainsi que dans la distribution de jeux vidéo en Europe.

Historique[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

L’histoire de Bigben Interactive a littéralement commencé sur les marchés des villes du Nord de la France, en 1981. Alain Falc, l’actuel PDG, et Guilaine Ringard ont débuté en vendant des montres, puis, toujours spécialisés dans l’horlogerie, ils se sont rapidement tournés vers de meilleures affaires, avec les produits électroniques.

Les ventes ont connu une croissance régulière tout au long de la première décennie et comme les ventes des jeux vidéo ont décollé, l’entreprise s’est concentrée sur le marché des produits électroniques en 1993. Bigben Interactive a signé des contrats de distribution avec les principaux éditeurs de jeux vidéo et a vendu ses produits sur tous les réseaux de vente en France en tant que distributeur officiel non exclusif.

Comptant sur son expérience dans la conception et le marketing des produits électroniques et sur une sous-traitance réussie avec les fabricants asiatiques, Alain Falc a progressivement investi dans la conception et la fabrication de ses propres accessoires pour consoles de jeux vidéo : cartes-mémoires, manettes (numérique/analogique/infrarouge), volants, câbles...

Développement[modifier | modifier le code]

À partir de ce moment, cette nouvelle activité a été entraînée par les besoins des consommateurs finaux et un lien fort s’est créé entre l’observation de la technologie et la compréhension du marché.

Dans le même temps, Alain Falc s’est lancé dans la distribution exclusive de logiciels de jeux vidéo. Toujours grossiste, Bigben Interactive a signé des contrats européens et régionaux avec plusieurs éditeurs. L’accord signé avec Sega en mars 2001 pour la reprise de l’intégralité du format Dreamcast en Europe, y compris toutes les versions de logiciels en cours, restera l’accord le plus important conclu par l’entreprise. Cela a fourni à Bigben Interactive un retour important sur tous les investissements réalisés au cours des années dans la distribution et la logistique.

Bigben Interactive est aujourd’hui un acteur majeur de l’industrie des jeux vidéo sur les principaux marchés européens. Avec une part de marché de 32 % en France pour les périphériques de consoles, l’entreprise basée à Lesquin, à proximité de Lille, possède un leadership établi sur son propre marché et une forte présence en Europe, résultat de son expansion à l’étranger initiée il y a 8 ans avec :

  • l’acquisition en 1999 du leader au Benelux pour la distribution exclusive de logiciels de jeux vidéo, la société Atoll Soft (basée à Tubize, à proximité de Bruxelles ;
  • la reprise en avril 2000 de Planet Distribution, le grossiste leader indépendant britannique de jeux vidéo (aujourd’hui basé à Eastleigh, à proximité de Southampton) ;
  • et la création en avril 2000 d’une filiale en Allemagne (basée à Bergheim, à proximité de Cologne), aujourd’hui inscrite auprès de tous les principaux détaillants allemands.

Ce réseau international est complété par l’ouverture d’une structure de R&D à Hong Kong, en avril 2000.

Toutefois, à partir de 2003, après une période de croissance accélérée, Bigben Interactive a dû consolider son réseau et rechercher des opérations plus solides. Elle a réussi à survivre à une crise profonde due au déclin d’un cycle du produit en concentrant tous ses efforts sur les produits de son activité principale, la distribution de logiciels et les accessoires.

L’aide apportée par de nouveaux partenaires financiers prestigieux tels que la Deutsche Bank, une institution bancaire mondiale, et MI 29 un fonds d’investissement français qui est devenu son principal actionnaire fin 2006 après la conversion des deux tiers de la dette bancaire de l’entreprise en capital, a donné un nouvel élan au Groupe. L’année 2006 a, en fait, été une année de reconstruction pour Bigben Interactive qui a terminé le 31 mars 2007 avec un équilibre ou un profit sur tous les territoires, une position plus forte sur le marché des accessoires et la consolidation des affaires complémentaires.

Juste en quelques années, Bigben Interactive a réussi à atteindre le volume critique sur le marché européen et a compté en septembre 2006 plus de 237 employés. Le chiffre d’affaires consolidé à la fin de l’exercice 2007-08 (se terminant le 31 mars) s’élevait à 84,2 M€. En mars 2011, le groupe Bigben Interactive affiche un chiffre d’affaires de 101,3 millions d’euros et compte 170 salariés.

Bigben Interactive a signé en novembre 2006 un accord de licence européen avec Nintendo pour développer une gamme complète d’accessoires pour la console de jeux vidéo Wii. Les premiers produits à sortir sont des boîtiers interactifs, comme les clubs de golf et les volants qui apportent plus de sensation et de réalisme aux jeux de sports lorsqu’ils sont utilisés avec le mouvement de la Wiimote, ainsi qu’une protection en silicone permettant aux joueurs de protéger leurs Wiimote et leur Nunchuk tout en améliorant leur confort de jeu.

Un an auparavant, Bigben Interactive avait déjà signé un contrat de licence avec Microsoft pour développer une gamme complète de périphériques pour la console et le système de divertissement Xbox 360 de Microsoft. En fait, cet accord a accentué le partenariat déjà établi pendant le lancement de la console et du système de divertissement Xbox de Microsoft en 2002.

Grâce à ses recherches en innovation toujours plus poussées, Bigben Interactive poursuit sa politique de produits originaux. Le Cyberbike en est l’un des exemples les plus marquants depuis 2009 : ce vélo d’appartement couplé avec un jeu compatible Wii a été plébiscité par la presse et par le public à travers l’Europe.

En mars 2011, Bigben Interactive complète également sa gamme d’accessoires en signant un accord de distribution avec Turtle beach, la société américaine réputée pour ses casques audio de haute gamme.

Prévu pour mai 2018, Bigben Interactive devait sortir le jeu successeur de Top Spin 4 : Tennis World Tour. Jeu qui sera descendu par la critique, noté notamment 3/10 par Gamekult[1], Bigben ayant par ailleurs avoué avoir mis en vente un soft non fini.[2]

le 14 mai 2018, Bigben Interactive rachète Cyanide[3].

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]