Géraldine Nakache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nakache.
Géraldine Nakache
Description de cette image, également commentée ci-après
Géraldine Nakache en 2014 au festival du film de Cabourg
Nom de naissance Géraldine Denise Nakache
Naissance (38 ans)
Suresnes, Hauts-de-Seine, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession actrice, scénariste, réalisatrice
Films notables Tout ce qui brille
Les Infidèles
Sur la piste du Marsupilami
Nous York
Coursier

Géraldine Nakache est une actrice, scénariste et réalisatrice française, née le [1] à Suresnes. Elle est révélée en 2010 par la comédie Tout ce qui brille, qu'elle co-réalise et dont elle tient l'un des rôles principaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Géraldine Nakache naît le à Suresnes d'un père directeur informatique et d'une mère assistante comptable[2] tous deux juifs d'Algérie. Elle est la sœur d'Olivier Nakache, notamment connu pour avoir coréalisé le film Intouchables.

Elle est titulaire d'un baccalauréat littéraire[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélation télévisuelle et première réalisation[modifier | modifier le code]

Avec sa partenaire de Tout ce qui brille, Leïla Bekhti, à une conférence de presse du film, en mars 2010.

Elle a d'abord travaillé sur la chaîne Canal+ en tant qu'assistante de la directrice de casting de l'émission Groland. Elle devient ensuite assistante à la réalisation sur les fictions des Guignols de l'info. Plus tard sur la chaîne Comédie !, elle gravit tous les échelons jusqu'à celui de productrice exécutive.

Elle commence sa carrière de comédienne en 2006 dans le film Comme t'y es belle !, puis enchaîne les tournages tout en se consacrant à l'écriture et à la réalisation de son premier film, Tout ce qui brille, sorti en 2010, pour lequel elle reçoit une nomination aux Césars 2011 : celle du César du meilleur premier film.

Le succès critique et commercial[4] du film la lance et lui permet de figurer ainsi aux génériques de grosses productions. On la voit dans l'un des segments de la comédie à sketches Les Infidèles et dans la comédie d'aventures Sur la piste du Marsupilami, co-écrite et réalisée par Alain Chabat, qui sortent toutes deux en 2012.

Échecs successifs dans la comédie[modifier | modifier le code]

Toujours en 2012, elle sort son second film en tant que réalisatrice, Nous York, une comédie qu'elle co-signe à nouveau avec Hervé Mimran. Ce nouveau long-métrage ne parvient cependant pas à réitérer le succès de Tout ce qui brille. Les critiques françaises sont même catastrophiques[5].

En 2013, elle tient le premier rôle féminin de la comédie noire Je fais le mort, de Jean-Paul Salomé et participe à un autre film de bande, Sous les jupes des filles co-écrit et mis en scène par l'actrice Audrey Dana.

Géraldine Nakache au festival de Cannes 2016.

Elle poursuit dans cette veine romantique avec L'Ex de ma vie, de Dorothée Sebbagh, puis dans la comédie douce-amère Rendez-vous à Atlit, de Shirel Amitay. Les deux films passent inaperçus.

Elle va continuer à enchaîner les échecs : en 2015, elle tient le premier rôle féminin de la production jeunesse Robin des bois, la véritable histoire, écrit et réalisé par Anthony Marciano. Le film est un flop, retiré des salles au bout de deux semaines[6]. Elle conclut l'année dans un registre plus dramatique avec Et ta sœur ?, remake signé Marion Vernoux de la comédie dramatique américaine Your Sister's Sister, écrite et réalisée par Lynn Shelton. Malgré une solide couverture médiatique, le projet, surtout construit autour de Virginie Efira, est un nouvel échec critique et commercial, disparaissant des salles au bout d'une semaine[7].

Six ans après Le Marsupilami, l'actrice revient à l'univers de André Franquin, à qui elle doit son dernier grand succès en date : elle prête cette fois ses traits à Seccotine, pour l'adaptation cinématographique Spirou et Fantasio, réalisée par Alexandre Coffre. Le film sort en février 2018, mais connait un énorme flop. Le film réunit seulement 145 400 spectateurs, malgré une projection sur 442 écrans. Il disparait de l'affiche au bout d'une seule semaine d'exploitation[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été mariée à l'acteur et humoriste Manu Payet (2009-2011)[9].

En 2016, lors du Festival de Cannes, elle apparaît enceinte de son premier enfant lors de la montée des marches[10]. Le 26 mai 2016, elle épouse son compagnon Jérôme à Paris[11]. Fin septembre 2016, elle donne naissance à leur premier enfant, une petite fille.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisatrice et scénariste[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Court-métrage[modifier | modifier le code]

En tant qu’actrice[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Apparition à la télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Liste des films avec Géraldine Nakache ayant attiré au moins un million de spectateurs en France

# Titre Réalisateur Année Box-office
1 Sur la piste du Marsupilami Alain Chabat 2012 5 298 440
2 Les Infidèles Jean Dujardin, Gilles Lellouche 2012 2 301 045
3 Tout ce qui brille Géraldine Nakache, Hervé Mimran 2010 1 420 183
4 Megamind Tom McGrath 2010 1 233 106
5 Comme t'y es belle ! Lisa Azuelos 2006 1 066 999
6 R.T.T. Frédéric Berthe 2009 1 007 032

Autres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Géraldine Nakache à la 37e cérémonie des Césars le .

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Lescure Tôt ou Tard » sur Paris Première, émission du 5 décembre 2010 (concernant le mois et l'année de naissance) et Twitter @GeraldineNakach (pour le jour de naissance)
  2. « Ce qu'on sait (ou pas) sur Géraldine Nakache », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  3. Olivier Bouchara, « Bande de décodeurs », Vanity Fair n°16, octobre 2014, pages 156-167 et 206-208.
  4. leblogtvnews.com, « "Tout ce qui brille : les raisons d'un succès" (1 million d'entrées) - Leblogtvnews.com », Leblogtvnews.com,‎ (lire en ligne)
  5. « La presse déchaînée contre «Nous York» », Destination ciné,‎ (lire en ligne)
  6. http://www.leblogtvnews.com/2015/04/box-office-gros-echecs-en-vue-pour-robin-des-bois-et-les-gorilles.html
  7. http://www.leblogtvnews.com/2016/01/box-office-hebdo-creed-en-tete-flop-pour-les-nouveautes-francaises.html
  8. http://www.ozap.com/actu/box-office-black-panther-loin-devant-la-forme-de-l-eau-spirou-et-fantasio-ne-brille-pas/551779
  9. « Géraldine Nakache et Manu Payet : Ils divorcent », sur news-de-stars.com, (consulté le 31 janvier 2013)
  10. Karine Hernandez, « Cannes 2016 : Géraldine Nakache est enceinte ! La preuve sur le tapis rouge », sur Voici.fr (consulté le 11 mai 2016)
  11. « Géraldine Nakache mariée : Superbe photo de l'heureuse actrice, enceinte », Pure People,‎ (lire en ligne)
  12. Archives du Festival - Année 2010
  13. Géraldine Nakache une actrice/réalisatrice en or
  14. 13e palmares des Étoiles d'or du cinéma
  15. Myfrenchfilmfestival.com -archives My FFF l'édition 2011 page consultée le 5 novembre 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :