Arrondissement de Saint-Girons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arrondissement de Saint-Girons
Arrondissement de Saint-Girons
Situation de l'arrondissement de Saint-Girons dans le département Ariège.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département et
collectivité territoriale
Ariège
Chef-lieu Saint-Girons
Code arrondissement 093
Démographie
Population 40 778 hab. (2018)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° nord, 1° est
Superficie 2 019,3 km2
Subdivisions
Communes 121

L'arrondissement de Saint-Girons est une division administrative française, située dans le département de l'Ariège et la région Occitanie.

Composition[modifier | modifier le code]

Liste des cantons de l'arrondissement de Saint-Girons :

Par arrêté préfectoral du 29 décembre 2016, les arrondissements de l'Ariège ont été redécoupés au [1].

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Saint-Girons est ainsi de 82 en 2015, 82 en 2016 et 121 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 121 communes suivantes[2] :

Sous-préfets[modifier | modifier le code]

Le baron Georges Eugène Haussmann (1809-1891), futur préfet de la Seine et bâtisseur du Paris moderne fut notamment sous-préfet de Saint-Girons du 19 février 1840 au 23 novembre 1841.

Du 17 juillet 1989 au 6 janvier 1992, Éric Delzant, grand serviteur de l'Etat, qui a notamment été par la suite Préfet de l'Ariège, Préfet de la région Auvergne, dernier « patron » de la DATAR et préfigurateur du CGET (ex DATAR), Préfet de la région Bourgogne et « Préfet préfigurateur » de la fusion des régions Bourgogne/Franche-Comté..., a été Sous-préfet de Saint-Girons[3], à l'époque où Roger Fauroux, Ministre de l'industrie, était également maire de Saint-Girons.

Les sous-préfets qui ont été les plus récemment en fonction dans l'arrondissement sont successivement :

Liste des sous-préfets successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
juillet 2001 janvier 2003 Loïc Armand[4] Directeur des services du cabinet du Préfet des Hautes-Pyrénées nommé le 21 juin 2001
juillet 2003 juillet 2005 François de Saint-Exupery de Castillon[5] Magistrat administratif (Premier Conseiller au Tribunal administratif de Pau ) nommé le 7 juillet 2003
septembre 2005 janvier 2008 Mikaël Doré[6] Directeur départemental Jeunesse et Sports des Côtes d'Armor nommé le 9 septembre 2005
juin 2008 avril 2010 Marie-Thérèse Delaunay[7] Administratrice territoriale (Directrice générale adjointe des services de la ville d'Arles) nommée le 4 juin 2008
mai 2010 septembre 2012 Jean-François Couret[8] Magistrat de l'ordre judiciaire (Vice-Procureur de la République au Tribunal de Grande Instance d'Orléans) nommé le 12 avril 2010
septembre 2012 février 2016 Philippe Sauvannet[9] Magistrat administratif détaché en qualité de Premier Conseiller à la Chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes nommé le 2 août 2012
avril 2016 mars 2019 Patrick Leverino[10] Administrateur civil détaché en qualité de Premier Conseiller à la Chambre régionale des comptes de Provence-Alpes-Côte d'Azur nommé le 14 mars 2016
juin 2019 avril 2021 Franck Dorge[11] Directeur de Cabinet du Recteur de l'Académie de Dijon nommé le 20 mai 2019
avril 2021 En cours Catherine Lupion[12] Directrice pénitentiaire d'insertion et de probation de classe exceptionnelle nommée le 22 avril 2021


Démographie[modifier | modifier le code]

En 2018, l'arrondissement comptait 40 778 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
31 57830 14227 96426 22326 03327 19327 78140 55740 778
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[13] puis population municipale à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du préfet de la région Occitanie portant modification des limites territoriales des arrondissements de Foix, Pamiers et Saint-Girons du département de l'Ariège, 29 décembre 2016
  2. « Composition de l'arrondissement de Saint-Girons », sur https://www.insee.fr (consulté le 31 août 2020)
  3. « Eric Delzant et Raphaël Le Méhauté vont préfigurer le CGET - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville », sur Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville (consulté le 22 mai 2016)
  4. Décret du 21 juin 2001 publié au JO du 26 juin 2001
  5. Décret du 7 juillet 2003 publié au JO du 9 juillet 2003
  6. Décret du 9 septembre 2005 publié au JO du 13 septembre 2005
  7. Décret du 4 juin 2008 publié au JO du 6 juin 2008
  8. Décret du 12 avril 2010publié au JO du 13 avril 2010
  9. Décret du 02 août 2012 publié au JO du 04 août 2012
  10. Décret du 14 mars 2016 portant nomination du sous-préfet de Saint-Girons - M. LEVERINO (Patrick) (lire en ligne)
  11. Décret du 20 mai 2019 portant nomination du sous-préfet de Saint-Girons - M. DORGE (Franck) (lire en ligne)
  12. Décret du 22 avril 2021 portant nomination de la sous-préfète de Saint-Girons - Mme LUPION (Catherine)
  13. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  14. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.