Arrondissement de Saint-Girons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un arrondissement français
Cet article est une ébauche concernant un arrondissement français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Arrondissement de Saint-Girons
Situation de l'arrondissement de Saint-Girons dans le département Ariège.
Situation de l'arrondissement de Saint-Girons dans le département Ariège.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département et
collectivité territoriale
Ariège
Chef-lieu Saint-Girons
Démographie
Population 27 455 hab. (2013)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° Nord 1° Est / 42.9833, 1.15
Superficie 1 497 km2
Subdivisions
Cantons 3
Communes 82

L'arrondissement de Saint-Girons est une division administrative française, située dans le département de l'Ariège et la région Midi-Pyrénées.

Composition[modifier | modifier le code]

Liste des cantons de l’arrondissement de Saint-Girons :

Administration[modifier | modifier le code]

Le plus célèbre sous-préfet de l'arrondissement de Saint-Girons fut le Baron Georges Eugène Haussmann (19 février 1840 - 23 novembre 1841), futur préfet de la Seine et bâtisseur du Paris moderne.

Du 17 juillet 1989 au 06 janvier 1992, Eric Delzant, grand serviteur de l'Etat, qui a notamment été par la suite Préfet de l'Ariège, Préfet de la Région Auvergne, dernier "patron" de la DATAR et Préfigurateur du CGET (ex DATAR), Préfet de la Région Bourgogne et "Préfet Préfigurateur" de la fusion des Régions Bourgogne/Franche Comté..., a été Sous-Préfet de Saint-Girons[1] , et ce, à l'époque où Roger Fauroux, Ministre de l'industrie, était également Maire de Saint-Girons.

Les sous-préfets qui ont été les plus récemment en fonction dans l'arrondissement sont successivement :

  • Loïc Armand (juillet 2001 - janvier 2003) nommé le 21 juin 2001[2] ;
  • François de Saint-Exupery de Castillon (juillet 2003 - juillet 2005) nommé le 7 juillet 2003[3] ;
  • Mikaël Doré (septembre 2005 - janvier 2008) nommé le 9 septembre 2005[4] ;
  • Marie-Thérèse Delaunay (juin 2008 - avril 2010) nommée le 4 juin 2008[5] ;
  • Jean-François Couret (mai 2010 - septembre 2012) nommé le 12 avril 2010[6] ;
  • Philippe Sauvannet (septembre 2012 - février 2016) nommé le 2 août 2012[7].
  • Patrick Leverino (depuis avril 2016) nommé le 14 mars 2016[8]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
32 924 31 578 30 142 27 964 26 223 26 033 27 193 27 585 27 781
2013 - - - - - - - -
27 455 - - - - - - - -
(Sources : Insee : Population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Eric Delzant et Raphaël Le Méhauté vont préfigurer le CGET - Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville », sur Ville.gouv.fr - Ministère de la Ville (consulté le 22 mai 2016)
  2. , Décret du 21 juin 2001 publié au JO du 26 juin 2001
  3. , Décret du 7 juillet 2003 publié au JO du 9 juillet 2003
  4. , Décret du 9 septembre 2005 publié au JO du 13 septembre 2005
  5. Décret du 4 juin 2008 publié au JO du 6 juin 2008
  6. Décret du 12 avril 2010publié au JO du 13 avril 2010
  7. Décret du 02 août 2012publié au JO du 04 août 2012
  8. Décret du 14 mars 2016 portant nomination du sous-préfet de Saint-Girons - M. LEVERINO (Patrick) (lire en ligne)
  9. Structure de la population de l'arrondissement de 1962 à 1999
  10. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 2006, 2013