Castillon-en-Couserans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castillon.

Castillon-en-Couserans
Castillon-en-Couserans
Chapelle du Calvaire de Castillon-en-Couserans
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Canton Couserans Ouest
Intercommunalité Couserans - Pyrénées
Maire
Mandat
Patrick Timbart
2014-2020
Code postal 09800
Code commune 09085
Démographie
Gentilé Castillonnais
Population
municipale
410 hab. (2015 en diminution de 1,44 % par rapport à 2010)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 55′ 18″ nord, 1° 02′ 00″ est
Altitude 537 m
Min. 518 m
Max. 1 320 m
Superficie 4,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Castillon-en-Couserans

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Castillon-en-Couserans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Castillon-en-Couserans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Castillon-en-Couserans
Liens
Site web castillon09.com/

Castillon-en-Couserans (occitan : Castilhon de Coserans) est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Castillonnais.

La petite ville s'étale au pied d'une butte boisée couronnée par une chapelle bâtie sur l'emplacement d'un ancien château fort des comtes de Comminges.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises située dans les Pyrénées en Couserans (Castillonnais).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Castillon-en-Couserans est limitrophe de six autres communes.

Carte de la commune de Castillon-en-Couserans et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Castillon-en-Couserans[1]
Cescau Engomer
Audressein Castillon-en-Couserans Moulis
Bordes-Uchentein Arrien-en-Bethmale

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par Lez un affluent du Salat.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 494 hectares ; son altitude varie de 518 à 1 320 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec les routes départementales D 18, D 318 et D 618 (ex route nationale 618).

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, castelhon, "petit château".

Histoire[modifier | modifier le code]

Des vestiges d'un château féodal du XIIe siècle, il ne reste qu'une chapelle castrale fortifiée au XVIe siècle. Un seigneur féodal : Odon de Castillon[3] est mentionné pour la première fois en 1156

Les foires et marchés de Castillon étaient fréquentés à la bonne saison par les Espagnols venus à pied du val d’Aran ou de la vallée de la Noguera Pallaresa pour y vendre des laines et du sel. Ce fait est attesté par les écrits de Louis de Froidour, Grand-maître des Forêts nommé par Colbert, en 1667 lors de sa grande visite d’inspection dans le Couserans.

Rendu particulièrement nécessaire pour transporter les minerais des mines de Sentein et du port d'Orle, un tramway électrique desservira Castillon depuis Saint-Girons de 1911 à 1936.

En 1940, le groupement 28 des chantiers de la jeunesse s'implante sur la commune avant d'être déplacé, en mars 1943, en Dordogne[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[5],[6].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de l'arrondissement de Saint-Girons de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du canton du Couserans Ouest (avant le redécoupage départemental de 2014, Castillon-en-Couserans était le chef lieu de l'ex-Canton de Castillon-en-Couserans) et avant le 1er janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes du Castillonnais .

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1974 Jean-Marie Chayron SFIO-PS Conseiller général
1974 1982 Claude Ané PS  
1982 2001 Marc Bressou DVG  
2001 2014 Robert Zonch PS Conseiller général
2014 en cours Patrick Timbart SE Cadre supérieur

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2015, la commune comptait 410 habitants[Note 1], en diminution de 1,44 % par rapport à 2010 (Ariège : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8217098749161 0001 1411 1701 2111 205
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1651 0721 0501 054990980966860826
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
782835843650620610607614567
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
536475429373403424399423410
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 55 48 81 71 71 73 73 73
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Économie[modifier | modifier le code]

Castillon est un bourg central pour la vallée du Lez et ses affluents. A ce titre, les principaux commerces et services nécessaires à la vie locale et touristique sont présents[15]. Elle fait partie du pôle d'équilibre territorial et rural du Couserans.

Castillon se distingue par de nombreuses foires et marché : foire aux fleurs le 2e dimanche de mai, foire agricole du printemps le 1er mardi de mai, foire agricole d’automne le dernier mardi d’octobre, Foire aux arbres mi-novembre, vide-greniers en juillet août et marché tous les 1er et 3e mardi du mois le matin puis chaque mardi en juillet et août.

La marque Massipou y affine ses fromages.

Ce secteur des Pyrénées centrales est le berceau de la race ovine Castillonnaise et du cheval Castillonnais.

Office du tourisme ouvert toute l'année, camping municipal.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Castillon-en-Couserans fait partie de l'académie de Toulouse et dispose d'une école publique primaire et d'un centre de loisirs.

Santé[modifier | modifier le code]

Castillon compte la maison de santé des quatre vallées avec médecin, dentiste, infirmières, kinésithérapeute... Une pharmacie et un EHPAD sont également présents.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Le Club olympique du Castillonnais (rugby à XV), en difficulté, a été forfait général pour la saison 2017-2018[16]

Pêche, chasse, pétanque,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La déchetterie intercommunale se trouve sur la commune proche d'Audressein.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle du Calvaire du XIIe siècle

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Castillon-en-Couserans

Son blasonnement est : De gueules, à une tour d’argent, surmontée d'une cigogne du même.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

La chapelle castrale de Castillon dite chapelle du Calvaire ou église Saint-Pierre, XIIe-XIIIe siècle : le secret des anges / Geneviève Pic-Patrouix Éd. Atelier du Soleil, [1998]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. « Chateau médieval de Castillon en Couserans, Ariege, Pyrenees Centrales », sur castillon09.free.fr (consulté le 22 octobre 2018)
  4. Boddart, Francis, Les chantiers de la jeunesse et la Dordogne, 1940-1944 : de la révolution nationale à la production industrielle, Périgueux, IFIE Editions Périgord, , 342 p. (ISBN 978-2-916265-18-6), p. 38-39.
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031416.html.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  15. https://castillon09.com/commerces-et-services/
  16. « Rugby : forfait général pour Castillon en Couserans », La Gazette ariégeoise,‎ (lire en ligne)
  17. « Un député couserannais sur les barricades : Député de l'Ariège, issu du Couserans, Xavier Durrieu n'hésite pas à défendre la liberté et la République lors du coup d'Etat de Louis Bonaparte. », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)