Soueix-Rogalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Soueix-Rogalle
Soueix-Rogalle
Le Salat et la Tour en 2014.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Intercommunalité Communauté de communes Couserans-Pyrénées
Maire
Mandat
Christiane Bonté
2020-2026
Code postal 09140
Code commune 09299
Démographie
Population
municipale
422 hab. (2018 en augmentation de 3,18 % par rapport à 2013)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 53′ 39″ nord, 1° 12′ 44″ est
Altitude Min. 463 m
Max. 1 120 m
Superficie 13,65 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Girons
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Couserans Est
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Soueix-Rogalle
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Soueix-Rogalle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Soueix-Rogalle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Soueix-Rogalle

Soueix-Rogalle est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

La commune fait partie de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Ses habitants sont appelés les Soueixois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans les Pyrénées centrales, en Couserans, traversée par le Salat.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Hameaux de Soueix : Coumélège, Escarrères, Herminet, Mauvezin, Saint-Sernin, Ségouge…

Hameaux de Rogalle : Aurac, Coume-de-Fasch, Escots, Pouich, Serre, Siguins…

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Soueix-Rogalle[1]
Lacourt Erp Soulan
Alos Soueix-Rogalle
Sentenac-d'Oust Seix Oust

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Soueix-Rogalle est une commune rurale[Note 1],[2]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Girons, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 70 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (74 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (77,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (59,3 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (14,7 %), prairies (13,5 %), zones agricoles hétérogènes (10,1 %), zones urbanisées (2,4 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Soueix : Du latin suillum, désignant la bauge du sanglier ou la soue[8][source insuffisante].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1947 mars 1989 Louis Souquet    
mars 1989 mars 2008 Justin Clanet    
mars 2008 En cours Christiane Bonté   Enseignante
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2018, la commune comptait 422 habitants[Note 3], en augmentation de 3,18 % par rapport à 2013 (Ariège : +0,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
593409672664755791821856834
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
767771776777804797784782751
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
765759740573540589579389287
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
275240347312348361359406421
2018 - - - - - - - -
422--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Le petit marché du mercredi des producteurs locaux se tient sous la halle, ici le 14 avril 2021.
  • Marché le mercredi de 16 h à 19 h 30, toute l'année sous la halle (240 m2) ;
  • Village de vacances des Quatre Chemins, à Soueix ;
  • Restaurant « Le Perroquet », à Soueix ;
  • Rogalle a donné son nom au fromage de vache au lait cru le Rogallais qui est affiné sur la commune voisine de Seix.

Vie pratique[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

École primaire publique à Soueix.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La déchetterie intercommunale se trouve à Oust au lieudit la Pièce Longue, ouverte du lundi au samedi.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle Saint-Sernin.
Le musée et son stock préservé
  • Chapelle Saint-Sernin, de style roman, avec clocher à arcade, classée au titre objet des monuments historiques en 1977[13].
  • Église Saint-Michel de Soueix[14],[15].
  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Rogalle reconstruit au cours du XIXe siècle[16]. Au début du XXIe siècle, l'intérieur a été décoré par le peintre Jean-Bernard Lalanne[16]. En 2017, des travaux de restauration de la toiture sont entrepris par la commune[17].
  • Léguée à la commune, la Maison Souquet est devenue un musée des colporteurs[18],[19] où venaient s'approvisionner en marchandises les colporteurs ariégeois qui sillonnaient ensuite les quatre continents pour vendre le contenu de leurs marmottes. Cet établissement est resté tel qu'il était au milieu du XIXe siècle avec les comptoirs, les étagères et les tiroirs encore emplis de produits d'époque.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Vidal (1894-1958), né sur la commune, maire d'Oust, conseiller général et député de l'Ariège de 1932 à 1936.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 24 mars 2021).
  3. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 24 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 24 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 12 avril 2021)
  8. « Étymologie, Soue, », Wiktionnaire (consulté le 1er novembre 2015)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Chapelle Saint-Sernin », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le 17 juin 2020)
  14. J. P. Pomies, « Soueix-Rogalle - Eglise romane Saint-Sernin », sur Photos Randonnées Ariège Pyrénées (consulté le 17 juin 2020)
  15. « Horaires », sur Eglise info (consulté le 17 juin 2020)
  16. a et b « Église Notre Dame De L'ASsomption De Rogalle », sur Fondation du patrimoine (consulté le 17 juin 2020)
  17. « L'église de Soueix-Rogalle a besoin de vous ! », sur La Gazette Ariégeoise, (consulté le 17 juin 2020)
  18. « Maison des Colporteurs »
  19. Léo Limon, « Vivez l'âge d'or des colporteurs de Soueix-Rogalle », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]