Montseron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montseron
Montseron
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Canton Couserans Est
Intercommunalité Couserans - Pyrénées
Maire
Mandat
Alain Pons
2014-2020
Code postal 09240
Code commune 09212
Démographie
Gentilé Montséronais
Population
municipale
86 hab. (2015 en augmentation de 4,88 % par rapport à 2010)
Densité 9,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 01′ 10″ nord, 1° 19′ 31″ est
Altitude Min. 335 m
Max. 580 m
Superficie 8,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Montseron

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Montseron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montseron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montseron

Montseron est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Montséronais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune du piémont pyrénéen située entre Foix et Saint-Girons. Elle fait partie du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Bogue, Baydoux, Cabeil, Chapitréou, Gouarné, Lalique, Lazon, Lescalé, Marillac, Mounicat, Peich, Roquebrune…

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montseron[1]
Clermont Le Mas-d'Azil
Montseron Durban-sur-Arize
Rimont Castelnau-Durban
Carte de la commune de Montseron et des proches communes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a été créée en 1892 par démembrement de Durban, devenue Durban-sur-Arize.

C'est à Montseron que fut découvert en 1888 par l'instituteur Bourret le premier ossement Néandertal français, une mandibule d'adolescent dans la grotte de Malarnaud la Grande. Suite à cette découverte, des fouilles sont entreprises et la grotte de Malarnaud est exploitée pour le phosphate présent grâce aux ossements. Dans les années 1950, Léon Pales, archéologue et anthropologue, se passionne pour ces grottes et fait construire à ses frais un laboratoire de recherche à Montseron afin de fouiller et d'étudier les vestiges des grottes de Malarnaud et principalement de la grotte de Malarnaud-Soulabé. Les collections et recherches de Léon Pales ont été remises au Musée national de Préhistoire, situé aux Eyzies-de-Tayac, en Dordogne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Gabriel Soula    
mars 2014 en cours Alain Pons SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1896. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2015, la commune comptait 86 habitants[Note 1], en augmentation de 4,88 % par rapport à 2010 (Ariège : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
423349322303231218205202178
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
133113105848571667880
2012 2015 - - - - - - -
7986-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Boulangerie Pâtisserie L'Étoile du matin, fournil du village, notifié en agriculture biologique.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Une boucle de randonnée balisée[6] au départ de l'église Saint-Étienne via le hameau du Pleich offre en deux heures environ des points de vue sur la vallée de l'Arize et le château Saint-Barthélemy, de Durban-sur-Arize.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Antoine Pedoya (1803-1875), peintre-décorateur en art religieux, venu d'Italie puis installé sur la commune.
  • Léon Pales[7] né le 20 février 1905 à Toulouse, mort le 20 juin 1988 à Issy-les-Moulineaux, directeur scientifique au CNRS, anthropologue. auteur de 191 publications scientifiques. Il a construit à Montseron en 1963 le musée-laboratoire de préhistoire et paléontologie de Malarnaud-Soulabé, aujourd'hui abandonné.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Paul Pedoya, Autrefois Montseron, juin 2005, 100 pages, édité à compte d'auteur.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. Pomies, « La boucle de Montseron - Photos Randonnées Ariège Pyrénées », Photos Randonnées Ariège Pyrénées, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  7. Denise Ferembach, « Léon Pales », Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, vol. 5, no 4, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :