Barjac (Ariège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Barjac
Barjac (Ariège)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Intercommunalité Communauté de communes Couserans-Pyrénées
Maire
Mandat
Daniel Artaud
2020-2026
Code postal 09230
Code commune 09037
Démographie
Gentilé Barjacois
Population
municipale
42 hab. (2017 en augmentation de 16,67 % par rapport à 2012)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 04′ 00″ nord, 1° 08′ 06″ est
Altitude Min. 404 m
Max. 603 m
Superficie 2,78 km2
Élections
Départementales Canton des Portes du Couserans
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Barjac
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Barjac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Barjac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Barjac

Barjac est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Barjacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Volvestre à 13 km au nord de Saint-Girons. Elle fait partie des Petites Pyrénées et du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Barjac est limitrophe de six autres communes.

Carte de la commune de Barjac et de ses proches communes.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Grande Goutte et le Simon[2], deux affluents du Lens.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 278 hectares ; son altitude varie de 404 à 603 mètres[3].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès par la route départementale D 303A.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 0 et 99, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de sept[4],[5].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie l'arrondissement de Saint-Girons, de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du canton des Portes du Couserans (avant le redécoupage départemental de 2014, Barjac faisait partie de l'ex-canton de Sainte-Croix-Volvestre) et avant le 1er janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes du Volvestre ariégeois.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Daniel Artaud PS Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2017, la commune comptait 42 habitants[Note 1], en augmentation de 16,67 % par rapport à 2012 (Ariège : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
248249305247301289311288311
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
244303310194187178166157134
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1181101271009178765134
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
343026292942393740
2017 - - - - - - - -
42--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[10] 1975[10] 1982[10] 1990[10] 1999[10] 2006[11] 2009[12] 2013[13]
Rang de la commune dans le département 320 319 295 278 248 293 299 300
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'agriculture, et l'élevage et transformation d'escargots petits gris.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Ferme pédagogique et musée de l'escargot dans le village.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Randonnée pédestre, chasse,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La déchetterie du Volvestre ariégeois se trouve sur la commune de Lasserre au lieu-dit Chaumes.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saints-Côme-et-Damien de Barjac.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]