Lescure (Ariège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lescure.

Lescure
Lescure (Ariège)
L'église de Noguès (XIIe siècle).
Blason de Lescure
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Canton Couserans Est
Intercommunalité Couserans - Pyrénées
Maire
Mandat
Maryse Périgaud
2014-2020
Code postal 09420
Code commune 09164
Démographie
Gentilé Escurois
Population
municipale
503 hab. (2015 en diminution de 0,79 % par rapport à 2010)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 00′ 05″ nord, 1° 14′ 03″ est
Altitude Min. 410 m
Max. 820 m
Superficie 25,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Lescure

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Lescure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lescure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lescure

Lescure (en occitan Era Escura) est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Escurois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune des Pyrénées située dans l'aire urbaine de Saint-Girons. Elle fait partie de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lescure[1]
Montesquieu-Avantès Camarade Clermont
Montjoie-en-Couserans Lescure Rimont
Rivèrenert

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Baquette, Birosse, Capet, Labaure, Lafont, Lort, Loubersenac, Soueix de Baup, Pobusca, Sauvagnan, Soueix de las Barthes, Font de Bize, Noailles, Saint-Jean, Sournis, Pouech, Sales, Sarrat du Cor, Picard, Pondeau

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Baup arrose la commune. Un affluent de la Garonne, le Volp, y prend sa source.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ouverte en 1903, la ligne SNCF de Foix à Saint-Girons sera fermée en 1955. Une voie verte valorisera l'ancienne emprise de la voie ferrée vers 2010.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1984 2007 Michèle Eychenne    
2007 2008 Claude Pujol PS  
2008 2014 Jean-Marie Monreysse PS  
2014 en cours Maryse Périgaud SE Employée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 503 habitants[Note 1], en diminution de 0,79 % par rapport à 2010 (Ariège : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4431 4251 5221 5951 6751 7751 7081 7181 701
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4541 3621 4221 4091 4511 5171 5161 2851 212
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1171 0661 020844762725722622543
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
512451387385388461492508503
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le clocher de Noguès du XIIIe siècle se trouve implanté sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Lieu actuellement préservé par l'association « Les Amis du Clocher de Noguès ». Les vestiges de cette ancienne église ont été inscrits monument historique par arrêté du 6 juin 2012[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :