Artigat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Artigat
Artigat
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Intercommunalité Communauté de communes Arize Lèze
Maire
Mandat
François Vanderstraeten
2020-2026
Code postal 09130
Code commune 09019
Démographie
Gentilé Artigatois
Population
municipale
564 hab. (2017 en diminution de 2,42 % par rapport à 2012)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 08′ 12″ nord, 1° 26′ 26″ est
Altitude 265 m
Min. 242 m
Max. 434 m
Superficie 23,9 km2
Élections
Départementales Canton d'Arize-Lèze
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Artigat
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Artigat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Artigat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Artigat

Artigat est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Artigatois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans le massif du Plantaurel et la vallée de la Lèze.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Artigat est limitrophe de neuf autres communes.

Carte de la commune de Artigat et de ses proches communes.


Communes limitrophes d’Artigat[1]
Le Fossat Durfort Saint-Martin-d'Oydes
Carla-Bayle Artigat Saint-Michel
Castéras,
Lanoux
Pailhès Madière

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Lèze, le Ruisseau de Panissa et le Ruisseau de Jacquart sont les principaux cours d'eau qui traversent Artigat.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 2 390 hectares ; son altitude varie de 242 à 434 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Artigat viendrait du terme « artica » désignant une friche ou un lieu défriché. Le nom du village, à l'époque romaine était Artigatum[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la Révolution, la paroisse d'Artigat (avec Bajou) comme celles de Pailhès, Lanoux, Castéras, Gabre, Aygues-Juntes, Montaigut-du-Plantaurel (Montagut), Cazeaux, Artix, Saint-Bauzeil, Bénagues, Saint-Victor (avec Rouzaut), Madière, Saint-Michel, Lescousse, Saint-Martin-d'Oydes et Esplas formaient une enclave du Languedoc. Elles dépendaient toutes du diocèse épiscopal de Rieux et du diocèse civil de Toulouse alors que les communes voisines faisaient partie du comté de Foix. Voir carte de Cassini.
La paroisse d'Artigat était certainement la paroisse la plus importante de cette enclave languedocienne. La célèbre affaire de Martin Guerre s'est déroulée à Artigat.

Une inondation a eu lieu à l'automne 2006 à Artigat, à la suite de quoi des douves ont été construites dans le village.

A partir des années 2000-2010, le village est médiatisé pour avoir abrité une filière de recrutement du djihadisme[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[5],[6].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de l'arrondissement de Pamiers de la communauté de communes de la vallée de la Lèze et du canton d'Arize-Lèze (avant le redécoupage départemental de 2014, Artigat faisait partie de l'ex-canton du Fossat).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Patrick Cauhape SE  
2014 En cours
(au 30 avril 2014)
François Vanderstraeten SE Retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2017, la commune comptait 564 habitants[Note 1], en diminution de 2,42 % par rapport à 2012 (Ariège : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9329099801 0271 2041 2181 2181 2481 239
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2581 3001 2771 2811 2271 1121 0231 0551 006
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
962930904813822792701665626
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
518470460367416516524557569
2017 - - - - - - - -
564--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 179 202 202 183 173 158 162 177
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Enseignement[modifier | modifier le code]

Artigat fait partie de l'académie de Toulouse.

Les élèves débutent leur scolarité à l'école maternelle et élémentaire communale, qui accueille 48 écoliers[15].

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Chasse, pétanque, randonnée pédestre,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Les professionnels de l'agriculture de la commune disposent d'une coopérative agricole[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. toponymie
  4. Philippe Cohen-Grillet et Jacques Duplessy, « Artigat, plaque tournante du djihadisme », Paris Match, semaine du 11 au 17 janvier 2018, pages 80-83.
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031261.html.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  15. école d'Artigat
  16. coopérative agricole