Caumont (Ariège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caumont.

Caumont
Caumont (Ariège)
Église Saint Barthélémy
Blason Caumont Ariege.svg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Canton Portes du Couserans
Intercommunalité Couserans - Pyrénées
Maire
Mandat
Jean-Jacques Méric
2014-2020
Code postal 09160
Code commune 09086
Démographie
Gentilé Caumontais
Population
municipale
318 hab. (2015 en augmentation de 2,58 % par rapport à 2010)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 01′ 53″ nord, 1° 05′ 11″ est
Altitude Min. 338 m
Max. 528 m
Superficie 9,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Caumont

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Caumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Caumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Caumont

Caumont est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie. Elle est traversée par la rivière Salat.

Ses habitants sont appelés les Caumontais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune des Pyrénées située dans l'aire urbaine de Saint-Girons. Elle fait partie du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Caumont est limitrophe de huit autres communes.

Carte de la commune de Caumont et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Caumont[1]
Prat-Bonrepaux Mercenac Taurignan-Castet,
Taurignan-Vieux
Cazavet Caumont Lorp-Sentaraille
Montgauch Saint-Lizier

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Salat, un affluent de la Garonne.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 922 hectares ; son altitude varie de 338 à 528 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec la route départementale D 117 ancienne route nationale 117, et par les cars SNCF de la ligne de Boussens à Saint-Girons (prolongée en période hivernale et à certains horaires jusqu'à Guzet-Neige). Des cars régionaux directs de Toulouse à Saint-Girons desservent également la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1866 à 1969, la commune a bénéficié d'une gare sur la ligne de Boussens à Saint-Girons.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de l'arrondissement de Saint-Girons de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du canton des Portes du Couserans (avant le redécoupage départemental de 2014, Caumont faisait partie de l'ex-canton de Saint-Lizier) et avant le 1er janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes de l'Agglomération de Saint-Girons.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2001 Guy Cazals DVD Retraité de la Marine
mars 2001 en cours Jean-Jacques Méric DVD Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2015, la commune comptait 318 habitants[Note 1], en augmentation de 2,58 % par rapport à 2010 (Ariège : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
465441462461501519566602602
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
531531555553539509515505516
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
446416374342343307311312265
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
285292250255287313317311318
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[9] 1975[9] 1982[9] 1990[9] 1999[9] 2006[10] 2009[11] 2013[12]
Rang de la commune dans le département 61 82 104 91 92 97 101 104
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Enseignement[modifier | modifier le code]

Caumont dispose d'une école primaire publique et fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Football club caumontais, 12e étape du Tour de France 2006, chasse, pétanque,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La déchetterie intercommunale la plus proche se trouve à Mercenac au lieudit Casséjoul. L'entreprise Saica Natur Sud (anciennement Llau) est une importante entreprise industrielle de recyclage et de valorisation ; elle est installée sur la zone industrielle du Couserans, à proximité immédiate de la commune.

Économie[modifier | modifier le code]

La zone industrielle du Couserans est installée pour une petite partie de la commune de Caumont, comprenant notamment deux entreprises agroalimentaires: les glaces Philippe Faur et la fromagerie Jean Faup, qui fabrique entre autres «le Bethmale» au lait cru et à croûte naturelle, dans la tradition des Pyrénées centrales.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Ruines du castrum
  • Église Saint-Barthélémy (XVIIIe siècle)
  • Ruines du castrum médiéval
  • Vestiges de l’église Saint-Martin

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]