Oust (Ariège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oust
Oust (Ariège)
Le Garbet à Oust et la tour du bâtiment du Trésor public, en 2021 (ph. P. Goujet)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Intercommunalité Communauté de communes Couserans-Pyrénées
Maire
Mandat
Jacques Servat
2020-2026
Code postal 09140
Code commune 09223
Démographie
Population
municipale
550 hab. (2018 en augmentation de 0,92 % par rapport à 2013)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 52′ 33″ nord, 1° 12′ 57″ est
Altitude Min. 480 m
Max. 1 494 m
Superficie 18,97 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Girons
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Couserans Est
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Oust
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Oust
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Oust
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Oust

Oust (occitan : Ost) est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

La commune fait partie de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Ses habitants sont appelés les Oustois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans les Pyrénées en Couserans dans le parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Salat, venant de Seix, qui borde la commune à l'ouest avant sa confluence avec le Garbet, venant d'Aulus-les-Bains et recevant le ruisseau du Pradias.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 897 hectares ; son altitude varie de 480 à 1 494 mètres[1].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Oust est limitrophe de cinq autres communes.

Carte de la commune d'Oust et des proches communes.
Communes limitrophes d’Oust[2]
Soueix-Rogalle Soulan
Seix Oust Ercé
Ustou

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Oust est une commune rurale[Note 1],[3]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Girons, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 70 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (68,6 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (68,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (68,2 %), prairies (15,6 %), zones agricoles hétérogènes (13 %), zones urbanisées (2,8 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (0,4 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Vic-d'Oust a été fusionnée avec Oust en 1969.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de l'arrondissement de Saint-Girons de la communauté de communes Couserans - Pyrénées et du canton du Couserans Est (avant le redécoupage départemental de 2014, Oust faisait partie de l'ex-canton d'Oust) et avant le elle faisait partie de la communauté de communes du canton d'Oust.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1981 1995 Jean Servat    
mars 1995 2014 Vincent Rozès UMP Commerçant
mars 2014 2020 Nejma Beuste SE Fonctionnaire
mars 2020 En cours Jacques Servat    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2018, la commune comptait 550 habitants[Note 3], en augmentation de 0,92 % par rapport à 2013 (Ariège : +0,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1271 2471 4141 6871 6211 4701 6681 6571 593
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5731 5011 3541 5541 5221 5151 4961 5061 517
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1151 1181 092839850832857563461
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
403410581503449515530532533
2013 2018 - - - - - - -
545550-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[13] 1975[13] 1982[13] 1990[13] 1999[13] 2006[14] 2009[15] 2013[16]
Rang de la commune dans le département 71 37 43 66 56 59 64 61
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Économie[modifier | modifier le code]

Bourg au cœur du Haut-Salat, Oust offre les principaux commerces et services nécessaires à la population locale, en relation de proximité avec Seix.

Depuis , un laboratoire Lab Place[17] de fabrication numérique. Structuré en association, il est notamment équipé de plusieurs imprimantes 3D adaptées à différentes utilisations et matériaux, d'un espace de co-travail, ainsi que d'un banc de travail électronique.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Oust compte une école primaire publique et fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Une ressourcerie fonctionne à Oust.

La déchetterie se trouve au lieudit la Pièce Longue, ouverte du lundi au samedi.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Vic d'Oust, église romane (XIIe siècle) classée. Trois nefs et trois plafonds à caisson en bois polychrome datant du XVIe siècle.
  • Église paroissiale Saint-Barthélemy (XIXe siècle).
  • Chapelle Notre-Dame du Pouech, complétement reconstruite au XIXe siècle. Un pèlerinage s'y déroule le . De 1862 à 1863, les décorations intérieures sont réalisées par un des frères Pedoya et la commune a fait un prêt pour satisfaire aux exigences du peintre.
  • Le manoir de Roquemaurel (XVIe siècle).
  • Le château de Mirabat, à la limite sud-ouest du territoire communal.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes

Références[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 24 mars 2021).
  4. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 24 mars 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 24 mars 2021).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 12 avril 2021)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  15. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  16. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  17. « Fablab »