Méras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Méras
Méras
Blason de Méras
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Canton Arize-Lèze
Intercommunalité Arize - Lèze
Maire
Mandat
Liliane Descuns
2014-2020
Code postal 09350
Code commune 09186
Démographie
Gentilé Mérasiens
Population
municipale
107 hab. (2016 en augmentation de 5,94 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 10′ 59″ nord, 1° 18′ 42″ est
Altitude Min. 264 m
Max. 395 m
Superficie 3,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Méras

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Méras

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Méras

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Méras

Méras est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Mérasiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le massif du Plantaurel en Volvestre. C'est une commune limitrophe avec le département de la Haute-Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Méras est limitrophe de six autres communes dont deux dans le département de la Haute-Garonne.

Carte de la commune de Méras et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Méras[1]
Latour
(Haute-Garonne)
Lapeyrère
(Haute-Garonne)
Loubaut Méras[1] Sieuras
La Bastide-de-Besplas Castex

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Camedon, un affluent de l'Arize.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 369 hectares ; son altitude varie de 264 à 395 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès par la D 628 ancienne route nationale 628, jusque a La Bastide-de-Besplas puis prendre la route D 26.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Un château figure dans le dénombrement du comté de Foix de 1263.

À partir du Moyen Âge jusqu'à sa disparition en 1790 pendant la Révolution française, Méras faisait partie du diocèse de Rieux.

Entre Lézat-sur-Lèze et Méras, on pouvait croiser encore dans les années 60 des troupeaux de plusieurs centaines de dindons bleus de l'Ariège, une race locale en risque de disparition, qui côtoyaient des dindons noirs du Gers. Ils étaient amené à pied sur les marchés locaux, conduits en troupeaux. Il périclita ensuite. Il est permis de penser que les deux volatiles figurant sur le blason du village ne sont peut être pas des merlettes...

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D’azur à la barre d'or, accompagnée de deux merlettes du même[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 0 et 99, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de sept[4],[5].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la communauté de communes de l'Arize et du canton des Portes d'Ariège (avant le redécoupage départemental de 2014, Méras faisait partie de l'ex-canton du Mas-d'Azil).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1959 1971 Marcel Descuns    
mars 1971 1997 René Raymond    
mars 2001 En cours Liliane Descuns DVG Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7]. En 2016, la commune comptait 107 habitants[Note 1], en augmentation de 5,94 % par rapport à 2011 (Ariège : +0,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
131135139133158140154158160
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
180180185171189162168150140
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
12912312710610488848782
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
6771736345617597104
2016 - - - - - - - -
107--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Méras fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes de l'Arize[10].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin commencée en 1633, agrandie en 1863. Clocher refait en 1927.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]