Durban-sur-Arize

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Durban-sur-Arize
Durban-sur-Arize
Château de Saint-Barthélémy
Blason de Durban-sur-Arize
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Saint-Girons
Intercommunalité Communauté de communes Couserans-Pyrénées
Maire
Mandat
Hervé Claustres
2020-2026
Code postal 09240
Code commune 09108
Démographie
Gentilé Durbanais
Population
municipale
182 hab. (2018 en augmentation de 4 % par rapport à 2013)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 01′ 13″ nord, 1° 20′ 42″ est
Altitude Min. 335 m
Max. 622 m
Superficie 6,75 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton du Couserans Est
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Durban-sur-Arize
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Durban-sur-Arize
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Durban-sur-Arize
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Durban-sur-Arize

Durban-sur-Arize est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Durbanais. Située dans le massif du même nom, la commune est traversée par l'Arize, affluent de la Garonne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune des Pyrénées dans le terroir du Séronnais. Elle fait partie du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Francou, Ponlat, Ordas, Ségalas...

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Arize, le ruisseau de Mont Froid, le ruisseau de la Fargue sont les principaux cours d'eau parcourant la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Durban-sur-Arize[1]
Le Mas-d'Azil Allières
Montseron Durban-sur-Arize La Bastide-de-Sérou
Castelnau-Durban

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Durban-sur-Arize est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie a longtemps appartenu à la famille de Mauléon après avoir appartenu aux seigneurs d’Arnave, puis à Loup 1er de Foix.

Montseron a été créée en 1892 par démembrement de Durban. Durban a pris le nom de Durban-sur-Arize en 1936.

Ouverte de 1903 à 1955, la ligne ferroviaire de Foix à Saint-Girons disposait d'une gare au lieudit Ségalas, sur la commune. Vers 2010, l'ancien ballast sera valorisé en voie verte.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Durban-sur-Arize Blason
D'azur aux trois fasces d’or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Hervé Claustres DVG Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2018, la commune comptait 182 habitants[Note 2], en augmentation de 4 % par rapport à 2013 (Ariège : +0,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9318071 0001 0281 1401 1891 1601 1781 211
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0831 0811 1341 2101 1891 1221 0191 002513
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
528503506502417410341313240
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
223183154135142135150152178
2017 2018 - - - - - - -
185182-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Saint-Barthélemy (ruines maintenues par une association propriétaire), la chapelle et le bastion nord-est sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques en 1992[10].
  • Église Saint-Barthélemy de Ponlat.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  10. « Château », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le 1er juin 2020)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :