Rory Kockott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rory Kockott
Description de cette image, également commentée ci-après
Rory Kockott le .
Fiche d'identité
Nom complet Rory Michael Kockott
Naissance (32 ans)[1]
à East London (Afrique du Sud)
Taille 1,80 m (5 11)
Position demi de mêlée
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2006-2007
2006-2010
2007-2011
2010-2011
2011-
Golden Lions
Sharks
Natal Sharks
Lions
Castres olympique
3 (7)[2]
50 (240)[2]
46 (249)[2]
11 (5)[2]
197 (1246)[2]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2014-Drapeau : France France11 (15)[3],[4]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 5 juin 2018.

Rory Michael Kockott, né le à East London, est un joueur international français de rugby à XV. De nationalité franco-sud-africaine, il joue au poste de demi de mêlée au sein du Castres olympique, avec qui il devient deux fois champion de France de Top 14 en 2013 et 2018.

Il devient international français (grâce notamment à ses trois ans de résidence) lors de la tournée de novembre 2014 contre l'équipe des Fidji. Il a notamment remporté le Top 14 en 2013, année au terme de laquelle il a terminé meilleur réalisateur du championnat avec 376 points, ainsi qu'en 2018.

Carrière[modifier | modifier le code]

Rory Kockott commence sa carrière professionnelle lors de la saison de Super 14 avec les Sharks de Durban. Il est cependant le second choix de son entraineur et commence un seul match titulaire en douze matchs disputés. Les Sharks terminent à la cinquième place à égalité de points des Bulls mais avec deux points de retard au goal average.

Après plusieurs années au sein des meilleures équipes sud-africaines de 2006 à 2011, il est recruté par le club du Tarn, le Castres olympique.

Le 1er juin 2013, il devient champion de France de Top 14 avec son club du Castres olympique en s'imposant 19 à 14 face au RC Toulon au Stade de France à Saint-Denis. Lors de ce match, Kockott inscrit un essai qu'il a transformé, ainsi que deux pénalités. Il est aussi élu « Talent d'or » de cette finale. Il termine meilleur réalisateur de la saison, avec 376 points. Le , lors de la 10e Nuit du rugby, il est élu meilleur joueur de la saison 2012-2013 du Top 14[5]. En décembre 2013, il signe un pré-contrat de 3 ans avec le RC Toulon, mais se dédit quelques semaines plus tard et prolonge de 3 ans au Castres olympique pour 600 000  par an, devenant l'un des joueurs les mieux payés du championnat[6],[7].

Castres et Toulon s'affrontent une deuxième fois en finale du Top 14 en 2014. Le CO de Rory Kockott, défaillant au pied, s'incline face aux Toulonnais (10-18) double champion d'Europe 2013-2014.

Néanmoins, Kockott soulève un deuxième Bouclier de Brennus en 2018 après la victoire du Castres olympique en finale de championnat contre Montpellier (29-13) au Stade de France.

Clubs[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

N'ayant jamais joué pour une sélection de son pays d'origine et ayant joué en première division française pendant au moins trois ans, il a pu honorer sa première cape internationale en équipe de France lors de la tournée de novembre 2014 contre l'équipe de Fidji au Stade Vélodrome (Marseille), ses 3 ans de résidence en France lui permettant de représenter la France.

Lors du Tournoi des Six Nations 2015, il a joué deux fois titulaire (contre l'Écosse et contre l'Irlande) et deux fois remplaçant.

Il est sélectionné pour la Coupe du Monde de 2015. Il rentre deux fois en cours de jeu.

Avec les Barbarians[modifier | modifier le code]

En mai 2017, il est sélectionné dans le groupe des Barbarians par Vern Cotter pour affronter l'Angleterre, le 28 mai à Twickenham puis l'Ulster à Belfast le 1er juin[8]. Il n'est pas utilisé lors du premier match mais est titularisé pour le second. Les Baa-Baas parviennent à s'imposer 43 à 28 à Belfast[9].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Excellent buteur, il dispose en outre de remarquables qualités athlétiques en termes de vitesse et de puissance. Très joueur, il prend également de nombreuses initiatives dans le jeu le rendant imprévisible pour ses adversaires. Il possède enfin un mental très solide lui permettant de se distinguer dans les moments importants[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès personnel[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Au , Rory Kockott compte onze capes internationale en équipe de France[3]. Il a honoré la première de celle-ci le contre l'équipe des Fidji au Stade Vélodrome de Marseille[3].

Il participe à une édition du Tournoi des Six Nations en 2015[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Player profile - Rory Michael Kockott », sur www.sarugby.net, SARU (consulté le 24 novembre 2012)
  2. a b c d e et f « Rory Kockott », sur www.itsrugby.fr (consulté le 14 février 2015).
  3. a b c et d (en) « Fiche de Rory Kockott », sur ESPNscrum (consulté le 18 octobre 2015).
  4. « Fiche de Rory Kockott », sur FFR (consulté le 16 août 2015).
  5. «  Kockott et Fofana honorés », sur lequipe.fr, 22 octobre 2013.
  6. « Rory Kockott parti pour rester à Castres », sur L'Express, (consulté le 8 février 2015)
  7. « Kockott, pressenti à Toulon, prolonge trois ans à Castres », sur Ouest-France, (consulté le 8 février 2015)
  8. Maxime Brossard, « 4 Français dans le groupe des Barbarians pour affronter l'Angleterre », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 23 mai 2017).
  9. (en) « Ulster - Barbarians », sur www.bbc.com, BBC, (consulté le 1er juin 2017).
  10. a et b [1]
  11. [2]
  12. (en) « Rory Kockott : Five/Six Nations », sur en.espn.co.uk (consulté le 18 octobre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :