Aller au contenu

La Maladroite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Maladroite

Réalisation Éléonore Faucher
Scénario Françoise Charpiat
Musique Cyrille Aufort
Acteurs principaux
Sociétés de production Storia Télévision
LM Les films
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 84 min
Première diffusion Drapeau de la Belgique sur La Une
Drapeau de la Suisse sur RTS Un
Drapeau de la France sur France 3

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

La Maladroite est un téléfilm français d'Éléonore Faucher diffusé pour la première fois en 2019.

Il est librement inspiré de l'affaire Marina Sabatier.

Stella a 6 ans, mais rentre pour la première fois à l'école. Joyeuse, exubérante — un peu trop peut-être — et boulimique, c'est une enfant attachante, mais souvent absente. Ses professeurs remarquent des blessures sur son corps, mais la petite fille prétend qu'elle est maladroite ; en réalité elle est victime de maltraitance. Son institutrice a des soupçons, mais le médecin scolaire qui l'examine ne remarque rien d'anormal. Les services sociaux tardent à réagir, les déménagements successifs de la famille ne facilitant pas leurs actions. Les parents signalent la disparition de Stella, mais le père finira par avouer la terrible vérité.

Ce téléfilm est une libre adaptation du livre homonyme d'Alexandre Seurat, publié en 2015, lui-même relatant les faits de l'affaire Marina Sabatier, une affaire judiciaire française liée au décès de la petite Marina Sabatier en , à l'âge de 8 ans, à la suite de sévices infligés par ses deux parents[1].

Distribution

[modifier | modifier le code]

 Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Le tournage s'est déroulé fin 2018. Certaines scènes à la mairie de Bry[2], d'autres à Villeneuve-Saint-Denis. Dans cette deuxième commune, la mairie a été transformée en école, et l'école Marie Curie toute proche a aussi servi de lieu de tournage, auquel de nombreux enfants de la commune ont pu participer en tant que figurants[3]. Des scènes ont aussi été tournées au centre aquatique du Val d'Europe[4].

Fiche technique

[modifier | modifier le code]

 Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Audiences et diffusion

[modifier | modifier le code]

En France, le téléfilm est diffusé pour la première fois le mardi sur France 3, à 21 h[5]. Elle permet à la chaîne de se classer en tête des audiences de la soirée, réunissant 4 480 000 téléspectateurs, soit 19,6 % du public de 4 ans et plus[6].

Il est à nouveau diffusé presque un an plus tard, le mercredi , à 21 h 5, cette fois-ci sur France 2[1]. Encore une fois, la chaîne se classe première des audiences de la soirée, avec 4 320 000 téléspectateurs, soit 18,3 % du public de 4 ans et plus[7].

En Belgique

[modifier | modifier le code]

En Belgique, le téléfilm est diffusé le dimanche sur La Une, à 20 h 50[8]. Il réunit 484 913 téléspectateurs, soit 33,1 % du public[9].

Critiques de la presse

[modifier | modifier le code]

Le journal La Croix décrit un « casting juste » et une histoire « éprouvante mais jamais larmoyante », détaillant : « India Hair convainc en mère odieuse et négligente tandis que Damien Jouillerot joue avec justesse l’époux obéissant, s’efforçant de donner le change face à un duo d’enseignantes suspicieuses (Isabelle Carré et Émilie Dequenne) ». Il souligne aussi que « le téléfilm [...] ne montre aucune scène de violences physiques »[10].

Le Parisien de son côté attribue la note de « 5 / 5 » au téléfilm[5].

Distinctions

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b « «La Maladroite» : tout savoir sur l'affaire Marina, qui a inspiré le téléfilm de France 2 », sur cnews.fr, (consulté le )
  2. Laure Parny, « Bry : la mairie transformée en lieu de tournage », sur leparisien.fr, (consulté le )
  3. Alexandre Métivier, « Villeneuve-Saint-Denis : Isabelle Carré tourne un téléfilm avec les enfants », sur leparisien.fr, (consulté le )
  4. Florence Mallegol, « Un téléfilm est tourné dans le centre aquatique du Val d'Europe », sur actu.fr, (consulté le )
  5. a et b Carine Didier, « Téléfilm : «La Maladroite», l’enfant martyre qui nous chavire », sur leparisien.fr, (consulté le )
  6. Florian Guadalupe, « Audiences : "La maladroite" leader devant "S.W.A.T.", "Incroyable talent" en baisse, "Cash Investigation" au plus bas », sur ozap.com, (consulté le )
  7. Christophe Gazzano, « Audiences : La fiction de France 2 leader, final en baisse pour "Grey's Anatomy", énorme flop pour France 3 », sur ozap.com, (consulté le )
  8. « «La Maladroite» : au nom de l’enfant martyr », sur télépro.br, (consulté le )
  9. « Résultats publics », sur cim.be (consulté le )
  10. Ève Guyot, « « La Maladroite » sur France 2 : le destin volé des enfants maltraités », sur la-croix.com, (consulté le )
  11. « Prix Média Enfance Majuscule : le palmarès 2020 », sur enfance-majuscule.fr, (consulté le ).

Bibliographie

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]