Dominique Lavanant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavanant.
Dominique Lavanant
Naissance (74 ans)
Morlaix, Finistère (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables Les Bronzés
Les bronzés font du ski
Papy fait de la résistance
Un crime au Paradis
Agent trouble
La Smala
Quelques jours avec moi
Inspecteur la Bavure
Mort un dimanche de pluie
Les hommes préfèrent les grosses
Les Vacances du petit Nicolas
Les Bronzés 3
Séries notables Sœur Thérèse.com
Imogène

Dominique Lavanant est une actrice française de cinéma et de théâtre, née le à Morlaix, dans le Finistère (France).

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, électricien, meurt lors d'une noyade en mer alors qu'elle n'avait que 2 ans. En compagnie de son frère, elle est alors élevée dans le plus grand dénuement par sa mère devenue veuve à 23 ans. Sa mère se remarie 11 années plus tard avec un cardiologue de Morlaix avec lequel elle a une fille[1].

De ses 14 ans jusqu'à ses 21 ans, elle passe l'ensemble de ses vacances en Angleterre au couvent des Filles de la Croix, fondé par sa grand-tante et se familiarise avec la langue anglaise[1].

Au milieu des années 1960, elle quitte sa Bretagne pour Paris où elle s'inscrit en faculté de Langues à la Sorbonne mais retourne dans sa région natale à la suite des évènements de mai 68[1]. Durant cette période elle découvre le théâtre et entreprend de suivre les cours d'art dramatique de Tania Balachova et Andréas Voutsinas[1], cours que suit aussi Josiane Balasko. En 1976, elle rejoint la troupe du Splendid pour la pièce de café théâtre Amours, coquillages et crustacés. Parallèlement, elle obtient ses premiers seconds rôles au cinéma dans Calmos, Diabolo menthe et surtout Les Galettes de Pont-Aven aux côtés de Jean-Pierre Marielle. Le succès arrive en 1978 avec Les Bronzés, adaptation de la pièce du Splendid Amours, coquillages et crustacés. L'année suivante, bien que son rôle soit moins important, le couple qu'elle forme avec Maurice Chevit dans Les bronzés font du ski reste dans les mémoires. En 1980, elle partage l'affiche avec Coluche dans Inspecteur la Bavure, puis elle retrouve sa camarade Josiane Balasko dans Les Hommes préfèrent les grosses et La Smala. Dans la comédie d'aventures Le Léopard, elle tient la vedette aux côtés de Claude Brasseur. Elle continue principalement d'interpréter des seconds rôles, dont trois vont lui valoir une nomination aux Césars (Courage fuyons, Trois hommes et un couffin et Quelques jours avec moi de Claude Sautet). Elle finit par obtenir ce César du meilleur second rôle en 1988 pour Agent trouble. Elle se distingue successivement chez Jean-Pierre Mocky (Y a-t-il un Français dans la salle ?), Jean-Marie Poiré (Papy fait de la résistance), André Téchiné (Rendez-vous) et Jean-Luc Godard (Soigne ta droite).

En 1988, elle décroche le rôle d'Imogène dans une série télévisée de TF1. Elle incarnera ce rôle qui la rendra très populaire jusqu'en 1996.

Au théâtre, son ami Michel Blanc la dirige dans une pièce de Françoise Sagan, puis elle joue avec Pierre Palmade Ma sœur est un chic type. En 1998, elle joue dans Une douche écossaise de Philippe Collas et Eric Villedary, une comédie à succès grâce à laquelle elle rencontre Danielle Darrieux. On retrouvera les deux actrices en 2001 dans La Valse à Manhattan, avec moins de succès. Les deux femmes deviendront très amies.

En septembre 2002, elle revient à la télévision, toujours sur TF1, dans Sœur Thérèse.com, un personnage créé pour elle par son complice Michel Blanc. Fort succès d'audience pour la série pendant dix ans et nouveau regain de popularité pour Dominique Lavanant qui s'installe dans les foyers français.

A la fin de la série, elle se fait plus discrète. On la voit néanmoins dans la comédie à succès Paulette en 2012, puis Jean-Pierre Mocky lui offre un beau rôle dans Le Renard jaune l'année suivante.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Hommage en bande dessinée[modifier | modifier le code]

En 2010 l'ouvrage Drôles de femmes aux éditions Dargaud écrit par la journaliste Julie Birmant et illustré par Catherine Meurisse s'intéresse à Dominique Lavanant, Anémone, Yolande Moreau, Sylvie Joly, Florence Cestac, Michèle Bernier, Claire Bretécher, Tsilla Chelton, Maria Pacôme et Amélie Nothomb. Selon le magazine Le Nouvel Observateur : « dix artistes féministes livrent spontanément des pans de leur carrière, leurs histoires de famille, mais aussi leurs doutes. Très bavard, très touffu, ce livre est vraiment une réussite, et un bel hommage à des femmes atypiques[2] ». La « journaliste frappe avec un bouquet de fleurs à la porte de femmes drôles célèbres[3] » pour en faire le portrait, et Catherine Meurisse, l'illustratrice, les rencontrera aussi, pour leurs représentations dessinées[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Dominique Lavanant : Toute une vie », TéléObs,‎ (lire en ligne)
  2. « Les Drôles de femmes », , magazine Le Nouvel Observateur, du 11/01/2010.
  3. Fiche de l'album, sur le site de l'éditeur, Dargaud.
  4. « Tout est à Lavanant », article journal Libération du 06/03/2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]