Nicolas Duvauchelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duvauchelle.
image illustrant un acteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un acteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Nicolas Duvauchelle
Description de cette image, également commentée ci-après

Nicolas Duvauchelle en 2012 à l'avant-première de
Parlez-moi de vous.

Naissance (36 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Acteur
Films notables Les Corps impatients
Secret défense
Les Yeux de sa mère
Polisse
Séries notables Braquo
Nicolas Duvauchelle en 2011 à l'avant-première du film Les Yeux de sa mère

Nicolas Duvauchelle, né le à Paris, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est dans son club de boxe thaïlandaise à Amiens qu'il est repéré pour la première fois par un directeur de casting en 1998. Il décroche son premier rôle dans Le Petit voleur de Érick Zonca, film dans lequel il tient le rôle principal. Il participe ensuite aux films Beau Travail la même année, et Trouble Every Day en 2001, tous deux sous la direction de la réalisatrice Claire Denis. Entre temps, on peut également le voir dans Ligne 208 et Du poil sous les roses. Au même moment, il connaît sa première expérience au théâtre en jouant dans American Buffalo, et tourne dans la série Un homme en colère avec Richard Bohringer.

Il enchaîne d'ailleurs avec Poids léger de Jean-Pierre Améris et A tout de suite de Benoît Jacquot.

Nicolas joue dans deux longs métrages de Xavier Giannoli : Les Corps impatients en 2003, avec Laura Smet et Marie Denarnaud puis Une aventure en 2005, avec Ludivine Sagnier qui, à cette occasion, devient sa compagne. En 2006, il interprète Andrea, dans l'adaptation cinématographique du roman éponyme de Lolita Pille, Hell, réalisé par Bruno Chiche auprès de Sara Forestier. La même année, l'acteur tourne également dans deux films aux registres totalement opposés, Avril, de Gérald Hustache-Mathieu et Le Grand Meaulnes, de Jean-Daniel Verhaeghe.

Après avoir tenu l'un des rôles principaux dans La Fille du RER d'André Téchiné, en 2009, Nicolas fait un petit crochet par la télévision, en interprétant le lieutenant de police Théo Wachevski dans la série Braquo d'Olivier Marchal, en compagnie de Jean-Hugues Anglade, Karole Rocher et Joseph Malerba.

En 2011, il joue dans Les Yeux de sa mère, La Fille du puisatier ainsi que Polisse de Maïwenn, qui lui permet d'être nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle.

Il a été mannequin pour Hugo Boss, Louis Vuitton et Miu-Miu. On l'aperçoit dans une pub pour la marque Levi's.

Nicolas a chanté dans le groupe de punk hard-core parisien, Cry Havoc[1].

Il chante et apparaît dans le clip My Lovely Diehard[2]. Il a également participé à la composition de l'album Michael D'Amour - Ailuropoda Melanoleuca, en 2015, au côté de David R (ex-Les Skalopes) et Guillaume B aka Mr GB (ex-Les Sales Majestés).

Vie privée[modifier | modifier le code]

De sa relation avec l'actrice Ludivine Sagnier dont il est séparé depuis 2007, Nicolas a eu une petite fille, Bonnie, en mars 2005. Au début de 2012 il est de nouveau papa d'une petite Romy, de sa compagne Laura Isaaz dont il est séparé depuis.

Il est très ami avec l'actrice Karole Rocher, rencontrée sur le tournage de la série Braquo en 2009, ils se sont également donné la réplique dans le film Polisse, en 2011.

Il est actuellement en couple avec Anouchka Alsif, une jeune mannequin.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Duvauchelle photographié en 2006 par le Studio Harcourt.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Court-métrage[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]