Église Saint-Sever (Rouen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Sever
Image illustrative de l’article Église Saint-Sever (Rouen)
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Paroisse Saint-Sever-Saint-Clément de l'Archidiocèse de Rouen
Début de la construction 1856
Fin des travaux 1860
Style dominant Néo-Renaissance
Géographie
Pays
Flag of France.svg
France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Coordonnées 49° 25′ 49″ nord, 1° 05′ 08″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Sever

Géolocalisation sur la carte : Rouen

(Voir situation sur carte : Rouen)
Église Saint-Sever

L'église Saint-Sever est une église catholique située sur la rive gauche de Rouen, dans le quartier Saint-Sever. Elle dépend du diocèse de Rouen.

Historique[modifier | modifier le code]

Églises Saint-Sever (ancienne et nouvelle)

Il y avait à l'origine un oratoire dédié à saint Cassien.Il reçoit en 990 les reliques de saint Sever, évêque d'Avranches et devient l'église Saint-Sever[1].

Alors que deux prêtre rouennais se rendaient en pèlerinage au Mont-Saint-Michel, ils ont obtenu du duc Richard Ier de Normandie de transférer les reliques qui se trouvaient dans une chapelle ruinée par les invasions scandinaves. De retour et alors qu'ils s'étaient arrêtés dans la chapelle du faubourg d'Emendreville, devenu par la suite faubourg Saint-Sever, la châsse ne peut être soulevée[1].

L'église est desservie dans un premier temps par les bénédictins du prieuré de Bonne-Nouvelle. Elle est rebâtie au XIVe siècle, mais est déjà ruinée lors du siège des Anglais en 1417-1418, et elle est abattue par les Rouennais pour qu'elle ne serve pas de refuge aux assiégeants. Lentement reconstruite, il faut attendre 1538 pour qu'elle soit dédicacée[1].

Dévastée par les Huguenots en 1562, elle l'est à nouveau lors du siège de Rouen par Henri IV en 1591-1592. Elle est reconstruite au début du XVIIe siècle[1].

Composée d'une nef à trois travées couverte d'une voûte en bois avec un chevet plat côté rue d'Elbeuf, un bas-côté courait le nord de la façade. La partie ouest du collatéral était occupée par une grosse tour surmontée d'un clocher quadrangulaire[1].

Conservée après la Révolution, elle est ensuite fermée. Elle est rendue au culte après le Concordat en 1802[1].

En 1856, alors que l'église menace ruine et que la population du quartier croît, la rendant trop petite, la décision est prise d'en construire une nouvelle[1]. La pose de la première pierre de la nouvelle église a lieu le 13 avril 1857[2].

L'édifice est béni le 26 mai 1860 par l'archevêque de Rouen, Mgr de Bonnechose, en présence du maire de Rouen, Charles Verdrel, et de Augustin Pouyer-Quertier[3].

L'église est construite sur les plans de Charles-Némorin Vachot, architecte de la ville de Rouen. Les vitraux proviennent de l'atelier Drouin.

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Lemoine et Tanguy 2004, p. 90-91
  2. « Église Saint-Sever. Pose et bénédiction de la première pierre », Le Journal de Rouen, 14 avril 1857
  3. « Bénédiction de l'église Saint-Sever », Le Journal de Rouen, 27 mai 1860

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]