Abbaye Sainte-Marie de Longues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Longues-sur-Mer
Image illustrative de l'article Abbaye Sainte-Marie de Longues
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Protection Logo monument historique Classé MH (1915, 2006, chapelle, abbaye)
 Inscrit MH (2006)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Ville Longues-sur-Mer
Coordonnées 49° 19′ 55″ nord, 0° 41′ 55″ ouest[1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Longues-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Basse-Normandie

(Voir situation sur carte : Basse-Normandie)
Abbaye de Longues-sur-Mer

L'abbaye Sainte-Marie de Longues est une abbaye bénédictine située à Longues-sur-Mer dans le département du Calvados.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette abbaye a été fondée en l'an 1168 par Hugues Wac qui donna la terre sur laquelle elle fut bâtie et plusieurs autres donations mentionnées dans les chartes du monastère et approuvées par le roi d'Angleterre et duc de Normandie Henri II d'Angleterre. La famille Wac était possessionnée à Rubercy et dans le Cotentin. Un grand nombre de seigneurs anglais et normands, et Henri II lui-même, enrichirent l'abbaye de Longues[2]. Première fille de l'abbaye de Hambye, elle s'agrège en 1600 à l'Ordre de Cluny.

Les deux chartes de la fondation de Longues se trouvent dans la Gallia Christiana, et l'analyse faite par M. Léchaudé-d'Anisy des chartes déposées aux archives du Calvados, dans le tome VIII des Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie fournit un grand nombre de renseignements sur les donations faites successivement à cette maison religieuse.

Les Bacon, seigneurs du Molay et barons normands et les Argouges ont été des grands bienfaiteurs de l'abbaye. Certains membres de ces deux familles ont leur sépulture dans l'abbaye[3],[4].

Le dernier abbé fut Emmanuel-Louis de Cugnac, évêque de Lectoure. Par décret du 22 octobre 1781, la mense conventuelle fut unie au séminaire de Bayeux.

L'abbaye bénéficie de multiples protections au titre des monuments historiques : classement des ruines de la chapelle en 1915, classement des restes de l'abbaye en 2006 et inscription de la ferme, de la grange, du pressoir et de l'étable en 2006[5]. L’abbaye est l'un des monuments normand qui présente le plus grand nombre de pavés vernissés. Provenant de l’atelier du Molay, ils ont été réalisés dans les dernières années du XIIIe ou au XIVe siècle[6].

Il est encore possible de visiter aujourd'hui les vestiges de cette abbaye située non loin de la route de Bayeux à la mer.

Liste des abbés[modifier | modifier le code]

De sa fondation à sa suppression, il y a eu 19 abbés réguliers et 16 abbés commendataires.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Honoré Fisquet, La France pontificale (Gallia christiana), histoire chronologique et biographique des archevêques et évêques de tous les diocèses de France depuis l'établissement du christianisme jusqu'à nos jours, divisée en 17 provinces ecclésiastique. Rouen.Paris: E. Repos, 1864-1873. gallica.bnf.fr
  • Georges d'Anglejan avec la collaboration de Marie-Noël de Gary, "L'abbaye de Longues", 2014, 127 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Géoportail
  2. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, Caen, Le Blanc-Hardel, 1846-67
  3. Société des antiquaires de Normandie, Bulletin de la Société des antiquaires de Normandie, Caen, Société des antiquaires de Normandie (Caen), 1860
  4. F.Delacampagne, Les plates-tombes en Normandie, Arts funéraires et décors de la vie en Normandie, p. 44
  5. « Ancienne abbaye Sainte-Marie », notice no PA00111502, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. http://www.bayeux-intercom.fr/fileadmin/documents/global/pdf/patrimoine/longues/Longues_abbaye_ste_marie.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]