Abbaye Saint-Nicolas de Verneuil-sur-Avre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye Saint-Nicolas
Image illustrative de l’article Abbaye Saint-Nicolas de Verneuil-sur-Avre
L'abbaye Saint-Nicolas de Verneuil-sur-Avre.
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Rattachement Ordre de Saint-Benoît
Début de la construction 1627
Date de désacralisation 2001
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Commune Verneuil-sur-Avre
Coordonnées 48° 44′ 06″ nord, 0° 55′ 25″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Saint-Nicolas

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Abbaye Saint-Nicolas

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Abbaye Saint-Nicolas

L'abbaye Saint-Nicolas de Verneuil-sur-Avre est une abbaye située au 124, rue de la Place-Notre-Dame à Verneuil-sur-Avre dans le département de l'Eure.

Fondée en 1627, elle accueillait, jusqu'en 2001, une communauté de bénédictines[1]. Les bâtiments de l'abbaye ont été rachetés en 2009 par la communauté de communes du pays de Verneuil-sur-Avre[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation, du XVIIe au XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

La ville fut construite en 1120 à des fins militaires, car le duc de Normandie Henri Ier Beauclerc souhaite protéger ses frontières. En 1617, à la mort du baron Rouxel de Médavy, gouverneur de Verneuil, Charlotte de Hautemer, la comtesse sa femme conçoit le projet de fondation d'un monastère de moniales avec l'accord de l'évêque d’Évreux Monseigneur François de Péricard

Le la fondation de ce prieuré prend corps avec l'installation la première prieure : Marie Bernard Rouxel de Médavy, sixième enfant de la comtesse Guyonne Scholatique de Médavy, et le , l'évêque vient bénir l'église Saint-Nicolas, le cimetière et le presbytère.

Le prieuré devient abbaye royale en 1631, sur décision du roi de France Louis XIII qui fait détruire le château de Verneuil et fait construire la seconde aile qui fut terminée en 1635.

Du XIXe au XXe siècle[modifier | modifier le code]

Elle est l'une des trois abbayes fondatrices de la Fédération Notre-Dame de la Paix, en 1974.

En 2001, les moniales de Verneuil-sur-Avre quittent l'abbaye Saint-Nicolas et rejoignent l'abbaye Notre-Dame du Pré à Valmont.

Architecture[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Les bâtiments de l'abbaye forment un quadrilatère adossé à l'église Saint-Nicolas. Les terrains sont bordés vers la campagne par les anciens fossés et une partie du vieux rempart de la ville jadis fortifiée, qui datent du XIIe siècle. On accède à l'abbaye en traversant un vaste espace herbagé, autrefois verger de l'abbaye, situé entre l'église Notre-Dame et les vestiges des remparts. L'ensemble des bâtiments présente une grande variété tant dans le style que dans les époques de construction.

Bâtiments conventuels[modifier | modifier le code]

La première pierre de l'aile ouest est posée le . Elle sera achevée en 1631. Le , jour de la saint Nicolas, le clôture du dortoir est achevée et le prieuré reçoit les moniales qui adoptent la règle de saint Benoît.

Parloir de l'abbesse[modifier | modifier le code]

Le parloir de l'abbesse, dit Notre-Dame de l'escalier, a ses parois ornées de peintures de paysages.

Abbesses[modifier | modifier le code]

  • 1627-1669 : Scholastique (Guyonne Scholatique Rouxel de Médavy).
  • 1670-[?] : Marie Bernard de Rouxel de Médavy, nièce de la précédente.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Abbaye Saint-Nicolas - Verneuil sur Avre », sur abbayes-normandes.com (consulté le 29 septembre 2017).
  2. « Abbaye Saint-Nicolas à Verneuil d’Avre et d’Iton », sur Interco Normandie Sud Eure (consulté le 5 avril 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Lecerf, Les abbesses de l'abbaye Saint-Nicolas de Verneuil, 2 vol, Eure, abbaye Saint-Nicolas de Verneuil-sur-Avre, 1627-2001 ; Éditions les Amis de Verneuil, 2016, 147 p.
  • Constitutions du Couvent de Saint-Nicolas de Verneuil,Verneuil-sur-Avre, [vers 1836], 234 p.
  • Cottineau, Catalogus monasteriorum , O.S.B., Ed. XV, 1980, Annuaire catholique, 1997-1998, p. 550.

Liens externes[modifier | modifier le code]